Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Tout ce qui concerne l'audiovisuel, c'est par ici

Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Rickochet » 01 Mai 10 à 17:32

Image

Je crée un topic, pour que cela soit plus visible que si c'était simplement sur le topic "actu du cinéma".

Ce documentaire de 55 minutes, sorti le 29 janvier 2010 a pour sujet le cinéma de genre français, et tente du mieux qu'il peut de chercher des raisons à l'état actuel de ce type de cinéma. Il comporte de nombreuses interventions de professionnels, que ce soit des réalisateurs (Pascal Laugier, Fabrice Du Weiz...), des journalistes de Mad Movies, ou encore des gens travaillant dans la distribution de ces films.

Le documentaire est très accessible même aux gens qui ne connaissent pas forcément bien le cinéma de genre (j'en fais partie), et j'avais envie d'en parler, car je l'ai regardé en m'attendant à un docu qui allait se lamenter sur l'état de ce cinéma, en accusant les spectateurs, les distributeurs, ou n'importe qui du manque d'exposition de ces films. Et au final, ces réalisateurs prennent aussi leur part de responsabilité dans l'histoire.

Alors évidemment, on se retrouve avec pas mal de remarques malvenues (dont la plupart viennent comme par hasard de Yannick Dahan), mais il y a aussi bon nombre de choses intéressantes dans ce docu.

Donc pour ceux que ça intéresse, voici un lien pour le regarder en intégralité :

http://www.viddler.com/explore/ALLAN61/videos/6/

En espérant que ça donne envie ici de parler du docu, et aussi du sujet au delà de ce qui est évoqué dans le documentaire.
Rickochet
 

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar hollow » 01 Mai 10 à 21:52

Alors, j'ai vu et en effet les interventions sont super intéressantes et ça donne vraiment envie d'en savoir plus sur le sujet. Moi qui ne connais pas non plus grand chose au cinéma de genre, ça donne envie de soutenir des réalisateurs comme ceux d'A l'Intérieur ou Maléfique, ou même des producteurs comme Thomsom xD (need le film avec le clown et le minimum de discrétion !).

C'est bien de voir les acteurs de ce monde là parler vraiment en toute sincérité et prendre sur eux, mais qui en même temps savent s'assumer comme ils le font. C'est vraiment cool.

Chouette docu :-)
Image
"Tool Up, Honey Bunny. It's Time To Get Bad Guys"
Image
hollow
Pampa Senior
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3516
Inscription: 05 Juin 06 à 18:45
Localisation: Ankh-Morpork
Sexe: Homme

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Calintz » 04 Mai 10 à 21:51

Etant un fervent fan du film de genre, je trouve ce docu (que j'avais loupé sur Canal) vraiment très bien pensé car il montre bien les difficultés inhérentes au film de genre dans notre pays et qui est assez incroyable dans le sens où pour trouver des financements c'est très difficile (les chaines hertziennes refusant très souvent d'aider à la prod car ne pourront passer les films et les rentabiliser), le fait que la France se recherche dans ce domaine avec beaucoup de jeunes réalisateurs bercés dans la culture 70s comme Alexandre Aja (le seul par ailleurs qui a choisi de rester sur Hollywood pour y vivre son rêve américain) avec ses Furia et Haute Tension, Bustillo et Maury avec à l'intérieur, Gens avec Frontières, le génial Pascal Laugier avec Saint Ange et Martyr, Du Welz "le belge" avec Calvaire et Vynian ...
Le problème, c'est que cette jeune génération ne parvient pas à faire LE film référence, ils restent dans les codes du genre et n'en sortent pas réellement, alors certes ils trippent et sortent quelques délires bien jubilatoires plus ou moins réussis, mais il ne suffit pas de faire preuve de bons sentiments pour faire un bon film. Nos réals sont pleins de bons sentiments mais n'arrivent pas à s'affranchir d'un cocon qui les brisent je pense.
Le docu montre aussi que les français ne sont plus fans de films de genre depuis bien longtemps (la preuve lorsque je vais voir des films d'horreurs français en salle, je suis très souvent seul XD) et que le film d'horreur français est mal vu (d'un autre côté ils ont dix fois moins que les ricains en moyenne pour faire un film).
Alors certes il existe notre Trauma français, ce cher monsieur Thomson, mais ses films restent difficiles à regarder malgré l'aspect fun des histoires et le ton décalé de la chose.

Il nous reste à espérer que le film de demain se fera, un film qui pourra attirer du monde et porter l'étendard d'un renouveau français qui arrive petit à petit mais ne parvient pas à percer réellement, même si pour ma part, je considère le Martyr de Pascal Laugier comme le plus grand film d'horreur de la décennie.
Calintz
 

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Rickochet » 04 Mai 10 à 23:10

Dans ce que tu dis, je retiens en particulier le fait que tu parle de "trip bien jubilatoire", dans le docu, les réalisateurs de A L'intérieur expliquent qu'ils ont fait la séquence où Duvauchelle fracasse la nana enceinte pour le plaisir, en se disant au passage que si ça leur plait à eux, y'aura bien quelqu'un d'autre à qui ça plaira.

Perso, le fait de pouvoir penser comme ça me dérange un peu, même si j'arrive à le comprendre. C'est une comparaison qui tient pas trop, mais quand on nous fait faire des courts métrages, je vois bien tous les groupes qui tiennent à inclure les séquences qui les font tripper en dépit d'une certaine efficacité. Je regarde ça avec un certain détachement, parce que même au sein du groupe dont je fais partie, c'est pas "mon" film. Et le truc, c'est qu'à vouloir absolument fourrer des trucs, on ***** tout seul son film, alors dans le cas de nous, pauvres petits étudiants, quelque part, le seul risque, c'est la note. Mais dans le cas de ces réalisateurs, y'a des enjeux financiers d'abord, mais pas que.

Alors ils disent qu'ils sont pas surs de pouvoir refaire un film après, donc ils en profitent, du fait qu'ils aient là l'opportunité, mais ça pose du coup un problème. Ca rejoint je crois ce que tu as dit, dans le sens où ils prennent le truc d'un point de vue de fans, qui trippent dans leur coin, et je trouve que cette approche verse dans un certain amateurisme, qui rend tout ça bancal du coup.

J'ai l'impression que d'emblée, ils partent là dedans d'une façon désabusée (ce que je peux comprendre), et du coup, ils font les choses en se disant que de toute façon, personne ira voir le film, c'est évident que ça influe sur la façon dont ils font leur film.
Pis bon, de l'autre côté de la chaine, je suppose que y'a aussi ce problème, si un distributeur se donne pas la peine de vendre le film, c'est évident qu'il sera pas vu, pour aller voir un film, faut déjà savoir qu'il existe...
Rickochet
 

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Kuja Ier » 05 Mai 10 à 00:34

En fait, le problème est qu'il faut un bon équilibre entre les trips (private jokes, autres) et les films sans originalité faits pour plaire à tout le monde mais qui au final ne marquent pas et qui finissent dans l'oubli.

Peut-être que chaque réalisateur devrait avoir sa touche personnel qui caractérise ses films, ce brin d'originalité, ce "truc" qui fait que quand il annonce un film on a qu'une envie c'est de le découvrir. Ca concerne déjà des réalisateurs ce que je viens de dire, mais le problème, c'est que je ne pense pas à des réalisateurs français...
Lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine.

Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.
Kuja Ier
Bugueur forum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7837
Inscription: 08 Avr 06 à 22:45
Localisation: Là où on ne m'attend pas...
Sexe: Homme

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Elhaym » 05 Mai 10 à 00:41

Le vrai problème, c'est que dans le cas du cinéma de genre, on ne fait rien pour le mettre en avant en France. Donc comme le dit Rickochet, on ne peut pas avoir envie de découvrir des réalisateurs dont on n'entend pas parler. Donc le réalisateur a encore plus de mal à se faire connaître .. et n'obtient que peu de succès.
Généralement quand je parle, non pas de "cinéma de genre" mais juste de "films d'horreur", je constate que ce dernier possède une très mauvaise réputation (c'est c*n, c'est pas crédible, c'est mal fait, ça n'a aucun intérêt, c'est kitsch). Ça aide encore moins...
Image
"Quand j’écoute le rock actuel, mec, où est passé le roll ? Ce putain de roll ?!?"

"Au départ, le peintre a une toile. L'écrivain a une feuille de papier. Le musicien, lui, a le silence."

Keith Richards


www.elhaymlee.wordpress.com: critiques jeux-vidéo, musicales, littéraires, ....
Elhaym
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1518
Inscription: 20 Nov 05 à 23:32
Localisation: 93, là où le ciel est rouge !
Sexe: Femme

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar hollow » 05 Mai 10 à 00:49

Rickochet a écrit:Perso, le fait de pouvoir penser comme ça me dérange un peu, même si j'arrive à le comprendre. C'est une comparaison qui tient pas trop, mais quand on nous fait faire des courts métrages, je vois bien tous les groupes qui tiennent à inclure les séquences qui les font tripper en dépit d'une certaine efficacité. Je regarde ça avec un certain détachement, parce que même au sein du groupe dont je fais partie, c'est pas "mon" film. Et le truc, c'est qu'à vouloir absolument fourrer des trucs, on ***** tout seul son film, alors dans le cas de nous, pauvres petits étudiants, quelque part, le seul risque, c'est la note. Mais dans le cas de ces réalisateurs, y'a des enjeux financiers d'abord, mais pas que.


Pourtant c'est ce pour quoi tu aimes Michael Bay non ? J'ai lu ta dernière critique d'ailleurs, bien que n'ayant pas vu le film, j'ai pu ressentir tout le côté décalé que tu veux faire ressortir, le gros côté trip d'un réalisateur qui veut tout faire péter et faire des ralentis de miches, j'ai ai bien ri d'ailleurs. A te lire, on a vraiment l'impression que Bay est dans le même cas que Bustillo et Maury, il assume complètement ses explosions à la con juste parce que ça le fait marrer, mais à la différence près que Bay dispose d'un public assez large et enthousiaste au vu de la nature de ses films, et de gros gros studios.
Image
"Tool Up, Honey Bunny. It's Time To Get Bad Guys"
Image
hollow
Pampa Senior
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3516
Inscription: 05 Juin 06 à 18:45
Localisation: Ankh-Morpork
Sexe: Homme

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Rickochet » 05 Mai 10 à 08:42

Bay c'est différent, parce que je reste convaincu que tout ça a un but bien précis, qui dépasse juste le simple trip.

Mais en dehors de ça, comme tu l'as dit, la différence c'est que quand tu fais péter 10 km d'autoroute, y'aura surement plein de beaufs pour aimer, quand tu fais gicler des organes, y'aura des gens qui aimeront, mais infiniment moins.
Rickochet
 

Re: Viande D'origine Française, docu sur le cinéma de genre

Messagepar Calintz » 05 Mai 10 à 12:05

Ca reste avant tout une mentalité qu'en France nous n'avons pas. Regardez un film comme Haute Tension ou Martyr, en France, le succès a été présent en DVD mais personne ne s'est déplacé pour les voir en salles (même si haute tension a dépassé les 100 000 spectateurs à ma souvenance). Alors qu'aux Etats Unis, ces deux films ont cartonné au box office et en DVD venant même à parler de la "Frenchy attitude" et du renouveau du cinéma de genre européens qui se caractérise en gros par la montée de la Hammer jusque milieu 60, puis la grosse période du cinéma Italien jusque fin 70 et un gros vide que les américains ont comblé pendant près de 15 ans jusqu'à l'arrivée de toute cette vague de jeunes réals français qui ont voulu faire comme leurs ainés américains.
Après, c'est sûr que l'apogée du cinéma de genre reste entre 72 (The Last House on the Left) et 85 (jusqu'au day of the dead de Romero) environ, ces moments ou on a pu voir les films les plus jusqu'auboutiste, d'une violence inouie mais cachant un message. Alors que lorsqu'on regarde le cinéma de genre français actuel, je ne vois pas réellement le message si ce n'est de se faire plaisir devant la caméra (le seul film à message restant Martyr).

Je trouve que l'idée de base de création d'un film est plutôt bonne à savoir le "Pour quel film je paierais pour aller au ciné ??", mais cette vision de base étant bonne si elle est conservée durant tout le métrage pour aller ensuite se dire "J'ai envie de voir ça, puis ça, puis cette scène dans Swamp Thing m'a tué donc je veux rendre hommage ..." Là on rentre dans la dérive et lorsqu'on voit que Xavier Gens, le réalisateur de Frontières explique que son premier film se devait d'être un hommage à tout ce qu'il a aimé, je trouve l'idée généreuse, mais cela dénote bien d'un cruel manque d'expérience. Il faut garder les bases car elles sont bonnes, mais il faut surtout se démarquer de cette génération 70s et trouver son propre souffle (comme a pu le faire Rob Zombie sur The Devils Rejects) pour donner quelque chose de nouveau au genre. Puis tant qu'il n'y aura pas ce film de genre tout public qui cartonnera ça ne marchera pas (j'y ai pourtant cru à l'effet Pacte des Loups T____T !!!)
Calintz
 


Retourner vers Ciné/TV


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron