Personnages fictifs et psychologie

Pour parler de tout et de rien, dites ce qui vous traverse l'esprit

Personnages fictifs et psychologie

Messagepar Anarloth » 17 Fév 13 à 14:16

Il me semble que le sujet a déjà été abordé mais je ne retrouve pas, désolée.

Je viens là parler de quelques détails a priori évidents, et pourtant tout le monde ne semble avoir les mêmes avis sur le sujet, sur les personnages fictifs, qu'ils soient issus de la littérature, du cinéma, des séries, des jeux vidéos...

Pour commencer, il me semble normal et humain qu'on puisse apprécier particulièrement certains personnages par rapport à d'autres, pour diverses raison : caractère, histoire du personnage, physique (éventuellement !)...
Est-ce pour cela qu'on peut dire qu'on s'attache au personnage ?
Non, je ne crois pas, il y a bien une marge entre apprécier un perso et en faire une obsession non ?

Autre chose. Les points communs entre personnages fictifs et les "fans".
Dans la mesure où un personnage fictif est crée avec des caractéristiques entre autres humaines (je parle du caractère, de l'histoire, comme le point précédent) - et oui, il faut bien partir sur un peu de réel pour accrocher les fans il me semble, même dans le domaine du fantasy, de la SF... - il apparait donc normal qu'on puisse un moment donné voir repérer des personnages fictifs qui ont au moins un voire plusieurs points communs avec soit-même non ?
Sans pour autant que ce soit de l'identification.

Pour moi l'identification commence (et devient dangereuse) quand on colle sa personnalité avec celle d'un personnage, et qu'on essaie de vivre comme le personnage (ce qui n'est pas possible, je trouve), qu'on essaie de lui ressembler au maximum quoi.

A coté de ça j'ai déjà entendu que le fait d'apprécier un personnage et ressentir un peu d''émotion en suivant son histoire pouvait être dangereux.
Je sais bien qu'il faut prendre un maximum de recul. Mais si on devient totalement insensible à une histoire ou quoi, on ne l'apprécie pas pareil il me semble.

Vous en pensez quoi vous ?
Anarloth
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1217
Inscription: 09 Jan 08 à 23:13
Sexe: Femme

Re: Personnages fictifs et psychologie

Messagepar IceDarkBen » 17 Fév 13 à 15:58

Je suis globalement d'accord avec tes analyses.

Je ne vois pas en quoi il est dangereux de s'attacher à un personnage, comme tu le dis, tout est une question de recul comme pour tout. S'aveugler n'est jamais une bonne chose quelque soit le sujet. Mais abolir sa sensibilité et ses émotions, c'est nous rendre moins humain, moins profond. L'intérêt n'est jamais une mauvaise chose, en guise d'expérience personnel, mon dévouement pour les persos de FFIX m'ont appris certaines choses d'ordre mythologique, théatrale ou étymologique.

En ce qui concerne l'histoire du personnage et son rapport à soi, encore une fois vouloir devenir la copie conforme est stupide est impossible. Là on touche du doigt le manque de recul et un aspect conformiste. Si c'était possible on se retrouverait avec une flopée de Cloud sur Terre :-\ Quant à moi, si je deviendrais Djidane, je n'aurais plus aucune mérite, plus aucune personnalité propre, plus rien qui m'appartient.

Pour ce qui rend un personnage attachant, je dirais que la mode a malheureusement un grand facteur à ce sujet. Bien que des persos comme Cloud méritent une grande part de leurs charisme, ils sont surtout adulés pour leur popularité et c'est devenu comme un passage obligé pour un fan lambda d'adorer Cloud ou Sephiroth. Si Djidane avait subis un essor médiatique aussi important, je pense qu'il en serait de même pour lui.
Outre cet aspect conformiste, je dirais qu'un personnage séduit le joueur en fonction de sa sensibilité. Il y a le rapport à soi, des traits de personnalité qui nous ressemble ou que l'on admire, et bien sur la beauté de l'histoire qui entoure le personnage, ça contribue au rêve, et plus un perso vit une aventure proche de nos rêves, plus on a tendance à l'apprécier voir l'adorer.

Il ne faut pas oublier aussi que c'est l'histoire qui permet des fois à faire valoir le caractère d'un héros. Je pense particulièrement à Ike de FE9 qui m'a énormément plus niveau personnalité grace à son implication dans le scénario et ses nombreuses réactions empreintes de beaucoup de franchise.
Image

Mon blog sur mon voyage au japon : http://nihondeisshoni.blogspot.fr/
Nagareboshi a écrit:On critique pas les asiatiques devant moi, tout comme on critique pas FFIX devant Ice, règle de vie numéro 1.

Seven a écrit:Oh Ice, je laisse tomber ma copine et je change de sexe pour toi ! épouse moi ! :kitty:

Idole de Nagareboshi et Shadowmann, chouchou de Chapo
IceDarkBen
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1785
Inscription: 14 Oct 10 à 18:28
Sexe: Homme

Re: Personnages fictifs et psychologie

Messagepar Anarloth » 17 Fév 13 à 21:56

Ah punaise, tu me rassures.

J'ai toujours pensé que c'était quelque chose de totalement humain et normal de s'intéresser particulièrement à un personnage. Après là aussi entre s'intéresser à un perso et en tomber amoureux, il y a également une marge. Mais après mettre la tête du personnage en avatar, signature, fond d'écran, poster... je ne trouve pas que ça revienne à "être amoureux". On est fan et on le montre.

Là où ça commence à être dangereux je pense là aussi, c'est quand on se coupe des éventuels sentiments d'une personne réelle, parcequ'on pense trop au personnage.

Concernant Cloud, il est vrai que plus j'avance dans FF VII, plus je l'apprécie. Et pas parceque c'est un personnage "mythique" de la saga ou quoi. Puisque c'est en jouant que je commence à m'intéresser au personnage.
Avant je le voyais comme un blondinet - bon ok, mignon, mais sans plus ! :hahaha: - qu'a mis les doigts dans la prise et qu'a une grosse épée.
A présent je vois tout le coté "psychologique" du personnage, et sûrement grâce à ma vision personnelle des choses.
Concernant Sephiroth, il me ressort par tous les trous lui par contre ! :hahaha: :hahaha: :hahaha:

Après, chercher à devenir COMME le personnage, je ne vois même pas comment c'est possible dans le fond. On est soit même on ne peut pas devenir quelqu'un d'autre.


Pour ce qui est de rester totalement insensible, il me semble avoir remarqué que chez beaucoup d'individus qui sont ainsi (ou alors ils cachent bien leur sensibilité), ils voient juste l'histoire juste pour passer un bon moment et après ils oublient une grosse partie voire tout. Et donc ils/elles ne captent pas forcément les symboles qui peuvent s'y glisser par exemple (dans les citations entre autres). Après on ne peut pas obliger quelconque à chercher les symboles et références mais ça fait assez partie du sens de l'histoire quand même, je trouve.
Anarloth
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1217
Inscription: 09 Jan 08 à 23:13
Sexe: Femme


Retourner vers Blablabla


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron