Mass Effect

Pour parler de tous les Rpg autres que Final Fantasy

Mass Effect

Messagepar mokona » 29 Oct 08 à 23:20

Je crée un topic (je crois qu'il n'a pas encore été crée dans cette rubrique, ou j'ai bu, je dois porter des lunettes sans le savoir ou j'ai mal fouillé) sur ce jeu car ça a été pour moi un véritable coup de foudre, à vrai dire celui qui m'a poussé à acheter la 360, je n'ai pas regretté (L)
Tout d'abord je suis séduite par les ambiances futuristes, les space opera m'attirent, et ce qui m'a d'abord plus c'est ce mélange de star-trek, battlestar-galactica, farscape, gears of war, kotor et toutes ses références à qui les concepteurs semblent faire de petits clins d'oeil.
L'ambiance de ce jeu tue, la modélisation des persos est superbe, on s'amuse bien à créer son perso, les décors sont splendides (mais gros gros gros bémol pour les saccades et le jeu prend parfois un certain temps à bien s'afficher, y'a des moments où c'est pas net).
L'histoire est prenante, elle parle de politique, d'ethnique, de culture et on a plaisir à la suivre jusqu'au dénouement (l'humanité qui souhaite s'intégrer dans une communauté qu'elle vient tout juste de rejoindre, et qui doit faire ses preuves-pour cela elle va être envoyée en mission avec des individus d'autres espèces qui souhaitent se joindre à elle pour arrêter un renégat dont on va bientôt découvrir que les intentions apparentes sont bien plus néfastes encore-).
Les persos sont tous bien travaillés, les quêtes annexes nombreuses et elles ont de l'intérêt.
On crée soi-même l'identité du personnage principal à travers nos choix (un peu à la manière de Fallout), entre 3 réponses, orientées soit vers le pragmatisme, soit vers la conciliation, on devient donc un gros bourrin sans états d'âme, ou un diplomate plein de scrupules.
Tout ces choix, si l'on tend vers l'un ou l'autre, influent sur la façon dont les autres nous appréhendent dans le jeu, on a le droit ensuite (plus on remplit la jauge -rouge de pragmatisme-, -bleue de conciliation-)à de nouvelles options qui nous amènent à découvrir d'autres réactions ou scènes possibles.
Cela fait que si l'on peut terminer le jeu en une 50e d'heure, on ne l'a pas fini entièrement. Pour voir toute la totalité de Mass Effect, il faut le faire plusieurs fois (ne serait-ce que pour changer de caractère, acquérir le niveau 60 et choisir toutes les histoires d'amour ou sacrifices).
Bref, un jeu assez vaste, et qu'on ne se lasse pas de reprendre pour voir les différentes façons de l'accomplir.
Le gameplay est comme celui de Gears of war mais en plus simple, dynamique et prenant.
Les phases de Mako pourront paraître rebutantes pour certains car ce véhicule pédale comme une savonnette, mais j'ai assez apprécié pour ma part.
J'ai cité entre parenthèses les points noirs, qui sont les saccades, les bugs d'affichage, et aussi le fait que la 360 peut être aussi amenée à ne plus savoir lire le cd, cela a posé problème à nombre de joueurs, dont moi-même (vers la fin du jeu il ne fonctionnait plus et j'ai dû aller le changer), ce qui est assez gênant.
ME peut aussi paraître répétitif par moment, au niveau de certaines actions (aller sur une planète/trouver les ressources/abattre les ennemis etc...) et aussi de certains décors (les bâtiments sont souvent truffés de long couloirs qui se ressemblent les uns les autres), mais mêlé à tout le reste ça paraît insignifiant.
Un soft mature, prenant et avec un univers d'exception.
Image
mokona
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 689
Inscription: 11 Jan 06 à 18:21
Localisation: Village des mages noirs, 3e hutte après l'auberge.
Sexe: Femme

Messagepar Shive » 30 Oct 08 à 01:59

ME m'as beauuucoups beauuucoups plus
Alors que j'hésitais entre Assassin's Creed et Mass Effect, generatro m'as dit de prendre Mass Effect.

Très très bon choix, ce jeu est une sacré perle.
La roue de dialogue poutre tout et les graphismes surgere

(Pis.. Sovereign quoi.. Saren quoi... <3)
Image
Yves a écrit:Je ne répondrais qu'une chose : 32 cm. A toi d'en tirer les conclusions qui s'imposent. :sournois:
Shive
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1151
Inscription: 09 Nov 05 à 12:09
Localisation: Volontiers...avec un nuage de lait.
Sexe: Non spécifié

Messagepar mokona » 30 Oct 08 à 02:35

Shive a écrit:
(Pis.. Sovereign quoi.. Saren quoi... <3)

Voilà quoi... :kitty:
Assassin's Creed est sympa aussi, mais dommage car c'est toujours la même chose, on t'a bien conseillé. 8)
Image
mokona
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 689
Inscription: 11 Jan 06 à 18:21
Localisation: Village des mages noirs, 3e hutte après l'auberge.
Sexe: Femme

Re: Mass Effect

Messagepar Tango's » 02 Juil 12 à 21:44

Bien voilà. J'étais passé a côté, faut dire que Fallout 3 est un jeu addictif, délaissant ainsi les autres jeux. Je suis enfin tombé sur Mass Effect 1er du nom. Je me suis lancé dans l'aventure. L'histoire m'a énormément fait penser à Stargate avec une pointe de Starwars. J'ai apprécié la liberté d'action et les quêtes secondaires variées. Les graphismes sont sympas et l'histoire est intéressante.
(h5) Commençons par les points positifs.
> Liberté de mouvements
> Dialogues a choix multiples influent sur l'histoire direct
> Les différents personnages

:niet: Les points négatifs
> Les boutiques ne servent qu'à vendre, au début les armes sont chères, ensuite on trouve suffisamment de matos
> L'impossibilité de voir les stats des équipements dans les magasins pour savoir si elles sont mieux que celles qu'on possède.
> On ne peut porter que 150 objets.
> Les mods pour armes et armures. On s'y perd avec tous ces accessoires. Personnellement a part une ou deux, je ne les ai pas réellement utilisés.
> La durée de vie. J'ai fini le jeu en 23 heures avec une bonne quantité de quêtes annexes.
> La difficulté. Franchement au début, le jeu est difficile puisqu'on n'a pas suffisamment équipé et puissant. A la fin, plus rien nous résiste pas même le boss de fin.

Malgré ses défauts notables, j'ai passé de bons moments sur ce jeu.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme


Retourner vers Role Playing Game


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron