Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Pour parler de tous les Rpg autres que Final Fantasy

Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Chronos » 10 Juin 12 à 22:36

Marrant mais, après avoir passé du temps à grattouiller les abysses du forum, j'ai pas trouvé un thread relatif à ce jeu.
(S'il a déjà été abordé de manière plus ou moins exhaustive, pardonnez donc ce post).

Image

Voilà quoi, c'est quand même d'une beauté vindicative, jusqu'à arracher la prunelle des yeux et la bombarder de petites radiations bariolées.
Là je parle essentiellement de la version PS3, qui devrait sortir le 25 Janvier 2013 en Europe, adapté d'un jeu DS/PS3 uniquement sorti au Japon.

Le jeu est dév par Level-5 (Rogue Galaxy, Professeur Layton, toussa), et bénéficie surtout de la direction artistique des studios Ghibli (facile à reconnaître).
Les musiques sont d'Hisaishi, il devrait un peu renouer avec les anciens concepts de RPG jap entre médiévisme et modernité.

Image

Image

La (petite) fiche Legendra.
La présentation Jeuxvideo.com

J'ai des doutes quant à sa durée de vie et sa difficulté, mais ce jeu fait carrément partie des arguments qui m'ont fait prendre une PS3.
Et puis, y'a des chats anthropomorphisés un peu chelous, alors what else ?
Dernière édition par Chronos le 10 Juin 12 à 22:43, édité 2 fois.
Entre Cosmique et Comique, il n'y a qu'une lettre !
Chronos
Chevalier Dragon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 415
Inscription: 13 Mar 06 à 16:34
Localisation: Extrême-Poumon
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Elhaym » 11 Juin 12 à 00:55

Je l'attends comme toi, mais j'aimerais bien par contre qu'il sorte avec le grimoire de la version jap. Mais pareil; quelques appréhensions sur la difficulté notamment, puisque selon certains tests, c'est pas trop ça.
Image
"Quand j’écoute le rock actuel, mec, où est passé le roll ? Ce putain de roll ?!?"

"Au départ, le peintre a une toile. L'écrivain a une feuille de papier. Le musicien, lui, a le silence."

Keith Richards


www.elhaymlee.wordpress.com: critiques jeux-vidéo, musicales, littéraires, ....
Elhaym
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1518
Inscription: 20 Nov 05 à 23:32
Localisation: 93, là où le ciel est rouge !
Sexe: Femme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Chronos » 11 Juin 12 à 11:14

D'après ce que j'ai compris, pour le grimoire, on peut se brosser.
J'aurais également apprécié cet ajout de taille, mais j'crois que c'est la crise.
Entre Cosmique et Comique, il n'y a qu'une lettre !
Chronos
Chevalier Dragon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 415
Inscription: 13 Mar 06 à 16:34
Localisation: Extrême-Poumon
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Skypirate » 09 Fév 13 à 23:46

Enfin disponible en France, j'espère que certains sont en train de s'y amuser ! Je vais le commencer très prochainement, certains sont tentés pour une progression commentée ?
"Se bercer d'illusions est le meilleur moyen d'être déçu" Squall
Skypirate
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2007
Inscription: 08 Fév 11 à 00:58
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar cKei » 10 Fév 13 à 13:33

J'en suis à une trentaine d'heure de jeu, j'en ai fait un petit avis (à destination de JV.com) que je poste ici, pour une note globale de 15 si j'avais à le noter. Je précise que je ne veux en dégouter personne, vous vous ferez une idée vous mêmes.

Il arrive souvent qu'après une trop grande attente d'un jeu dont on vente partout les mérites, je sois déçu par le produit final. C'est exactement le cas avec Ni no Kuni.

Entendons-nous bien, le jeu, coproduction entre deux grands (Level-5 et Ghibli), possède d'indéniables qualités. L'aspect graphique d'abord, puisque c'est ce qui saute aux yeux d'entrée. Les scènes animées sont superbes, et même in-game les personnages et décors sont plaisants à regarder. La carte du monde est également un point fort, d'autant que ce genre de point à tendance à disparaitre complétement des productions actuelles.

Ensuite sur le papier on est face à un titre complet, avec une grosse durée de vie, un gameplay en combat dynamique, de nombreuses créatures à capturer et faire grandir (et tant que j'y suis, pas de comparaisons avec Pokemon, tournez-vous plutôt vers DraQue V et VIII pour les similitudes), la BO composée par Joe Hisaishi, et un monde cohérent avec un bon background. En tout cas, c'est ce que l'on nous promet.

Parce que ce que j'ai ressenti (et j'insiste sur le fait que ce sont mes propres sentiments, d'autres pourront l'apprécier différemment) c'est finalement un jeu qui ne va pas au bout de ses promesses: Le scénario déjà est vu et revu. J'y trouve énormément de similitudes avec le manga Mär par exemple, sachant que celui-ci s'inspirait déjà fortement d'autres œuvres. Alors que le début du jeu laisse entrevoir un scénar un peu moins gamin que prévu, j'ai vite déchanté.
Ce qui pourrait rattraper le truc c'est si à la fin du jeu on se rend compte qu'Oliver s'est simplement inventé un monde imaginaire où sa peluche se serait animé de façon à supporter la mort de sa mère. Mais j'y crois pas trop.

C'est pas très drôle non plus, même quand ça essaye je suis resté de marbre.
Autant les persos principaux sont plaisant à suivre, autant les "méchants" (oui, le jeu est assez enfantin) manquent sérieusement de charisme, d'autant que pour la majeure partie du jeu ils se contentent de rester dans l'ombre sans interactions aucunes avec l'équipe. D'autre part, alors que le jeu démarre sur un principe "d'âmes sœurs" partageant une destinée entre les deux mondes, ce ressort scénaristique doit se retrouver au max 5-6 fois au fil du jeu. Dans le même ordre d'idée, le principe de "cœurs brisés" sensé conditionner une partie du gameplay (hors combat) n'est finalement qu'une série de courses à faire entre les pnj qui souvent se retrouvent à moins de 100m l'un de l'autre. On a vu plus intéressant. Dernière promesse, le manuel du magicien sensé nous offrir de nombreux sorts est plus utile pour la recherche d'info que pour son but premier. En effet, les sorts ne peuvent en règle générale être lancés qu'à certains moment précis (qui vous sera explicitement indiqué) et bien souvent ne sont utile qu'une seule fois dans le jeu, pour passer un bref épisode du scénar.

Ce qui m'amène à un autre point, le jeu est beaucoup trop dirigiste. OK, la cible du jeu est assez vaste (il s'adresse aussi bien aux RPGistes confirmés qu'aux jeunes débutants) mais il y'a des limites. On est trop souvent contraint de suivre le curseur, d'autant que les donjons sont assez "couloir" y compris sur la mappemonde. Sur celle-ci, il y a occasionnellement des objets et trésors à ramasser et quelques petits endroits cachés mais ça s'arrête là. De même, si de nombreuses quêtes optionnelles sont disponibles, elles se résument souvent à aller farmer un ennemi pour le capturer/chopper un objet ou trouver des morceaux de cœur pour aider une personne.

Au niveau des combats et familiers, ce n'est finalement pas très intéressant non plus, la plupart des monstres sont interchangeables dans la première moitié du jeu et le système d'évolution ne rend pas le changement aisé (chaque évolution ramène le familier au niveau 1, vous contraignant à passer quelques minutes à le ré-entrainer histoire qu'il ait une chance de survie). Je passe rapidement sur l'IA des alliés qui est simplement calamiteuse. En fait les combats seraient plaisants si celle-ci était meilleure et que les monstres offraient un challenge plus tactique. Là, on se contente de bourriner avec (souvent) les mêmes familiers et attaques pendant que les alliés soignent. Passionnant.

J'ai conscience que je suis exigent, le jeu reste plutôt bon mais pas à la hauteur de ce qu'il promettait. Les doubleurs originaux ont fait un bon travail et la très bonne traduction française INTÉGRALE (donc y compris l'ensemble de l'almanach, c'est assez rare pour être souligné) permettra à tout le monde de s'y essayer. D'ailleurs, un mot sur la localisation: au départ j'ai trouvé que les changements de noms étaient inutiles, finalement ça peut s'expliquer et on voit pas mal d'endroits ou de personnes dont les noms font référence à la culture populaire (j'en dirais pas plus), à des personnages ou lieux existants et c'est assez bien fait.
Dernière édition par cKei le 10 Fév 13 à 13:43, édité 2 fois.
Image
cKei
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2087
Inscription: 03 Déc 10 à 12:27
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar PsychoKefka » 10 Fév 13 à 13:49

Je ne pense pas que tu sois exigeant : la cible du jeu a toujours été les (très) jeunes joueurs et toutes les facilités de gameplay et le manque de profondeur est en parfaite adéquation avec le public visé. Ce n'est clairement pas un jeu que j'achèterai ( ou alors en période de disette, en occaz ), mais que je conseillerai à des neveux ou nièces agés de 10 à 14 ans.
Je pense que beaucoup d'amateurs de rpg, trop rares depuis trop longtemps, risquent de se lancer dans l'aventure en y plaçant de faux espoirs.
Image Image

Maetel a écrit:c'est juste nomuresque (c'est un synonyme de ridicule mais avec des fermetures éclairs en plus).
PsychoKefka
Fossile du Faux Rhum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10813
Inscription: 25 Nov 05 à 15:56
Localisation: devant sa console
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar cKei » 18 Fév 13 à 23:35

Je viens de finir Ni no Kuni. Que dire ? Le jeu est ce qu'il est en terme de gameplay, d'ambiance, mais niveau scénario...
50h pour en arriver à une fin générique, une morale à deux balles, et des phrases du style "les amis c'est bien, il faut profiter de la vie". :-°
Pas comme si on nous l'avait servi 40 fois déjà.

Après ça reste très complet, il me reste pas mal de choses à faire après la fin, mais quand j'en vois certains qui le qualifient de meilleur RPG de la génération, je sais pas à quoi ils jouent d'habitude (sans compter qu'à part la carte du monde, je vois pas une grande différence par rapport à FFXIII et XIII-2).
Image
cKei
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2087
Inscription: 03 Déc 10 à 12:27
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar PsychoKefka » 19 Fév 13 à 09:53

Joue à Game of Thrones RPG Ü
Dernière édition par PsychoKefka le 19 Fév 13 à 09:54, édité 1 fois.
Image Image

Maetel a écrit:c'est juste nomuresque (c'est un synonyme de ridicule mais avec des fermetures éclairs en plus).
PsychoKefka
Fossile du Faux Rhum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10813
Inscription: 25 Nov 05 à 15:56
Localisation: devant sa console
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Zephy » 20 Fév 13 à 17:48

cKei a écrit: je vois pas une grande différence par rapport à FFXIII et XIII-2).


Holà! FFXIII premier du nom est quand même infiniment plus linéaire. Mais pour le coup du meilleur RPG de cet gen, je suis d'accord, faut pas pousser grand mère dans les orties (qui a dit Mass Effect? :p)
Zephy
Gaïa Ultime
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2430
Inscription: 24 Avr 10 à 21:56
Localisation: Mesnil-Le-Roi (78)
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar cKei » 20 Fév 13 à 17:59

Zephy a écrit:
cKei a écrit: je vois pas une grande différence par rapport à FFXIII et XIII-2).


Holà! FFXIII premier du nom est quand même infiniment plus linéaire.


C'est uniquement dû aux petites quêtes et à la carte du monde qui donnent une sensation de plus de liberté, mais si on s'en tient à comparer la structure des donjons la différence n'est pas flagrante. C'est sûr que par contre FFXIII ne faisait pas de différence entre les donjons et les phases en extérieur, ce qui fait qu'on se sentait beaucoup plus oppressé.
Image
cKei
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2087
Inscription: 03 Déc 10 à 12:27
Localisation: Toulousain exilé à Strasbourg
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Zephy » 20 Fév 13 à 18:13

Dans FFXIII, y'a quand même le fait qu'on ne puisse pas revenir sur cocoon qui linéarise sacrément le jeu. J'aurais plus tendance à dire que Ni No Kuni est dirigiste (parfois beaucoup trop, mais comme les enfants sont la cible principale, ça se tient) que linéaire en fait.
Zephy
Gaïa Ultime
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2430
Inscription: 24 Avr 10 à 21:56
Localisation: Mesnil-Le-Roi (78)
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Skypirate » 22 Fév 13 à 02:24

Zephy a écrit:Dans FFXIII, y'a quand même le fait qu'on ne puisse pas revenir sur cocoon qui linéarise sacrément le jeu. J'aurais plus tendance à dire que Ni No Kuni est dirigiste (parfois beaucoup trop, mais comme les enfants sont la cible principale, ça se tient) que linéaire en fait.

+ 1000 :pampa: :pampa:
"Se bercer d'illusions est le meilleur moyen d'être déçu" Squall
Skypirate
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2007
Inscription: 08 Fév 11 à 00:58
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Thias » 22 Fév 13 à 03:52

Ah si FFXIII nous avait permis de retourner sur Cocoon à volonté.. je suis persuadé que rien qu'en changeant ça, les gens auraient largement moins tapé dessus...

Concernant les donjons de Ni No kuni.. j'ai envie de dire qu'ils sont devenus monnaie courante dans le JRPG.. ça fait bien longtemps qu'on n'a plus vu de donjon labyrinthique.
Star ocean, blue dragon, infinite undiscovery, White knight chronicles, mugen souls, tales of graces, FFXIII, et maintenant Ni no kuni. Il faut aimer les lignes droites pour aimer la nouvelle vague de JRPG
ImageImageImage
Thias
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 871
Inscription: 21 Mar 10 à 02:11
Localisation: Paris
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar IceDarkBen » 22 Fév 13 à 18:27

Les donjons de Star Ocean 4 sont très loin d'être linéaires :V Ils sont absolument dégueulasses question textures et lumonisité, mais ils sont assez vastes et méchanique même s'ils sont pas très difficiles. Je pense au purgatoire et son système de cristal et porte de ténèbres, la station cardiannienne avec les labyrinthes de murs électrifiés, la fourmilière et les étages à parcourir en sautant dans les bons trous, et le dernier donjon qui est horriblement chiant parce que ya des chemins partouts. Et je parle même pas des donjons optionnels. Aussi dans SO4 ya pas mal de chemins et de coffres optionnels, et t'es même mené à y retourner pour ouvrir d'autres passages/coffres bien plus tard dans le jeu.

J'ai toujours trouvé que beaucoup de gens chiaient sur la platine de SO4 sans raisons légitimes. C'est vrai que y a mieux, mais ça reste un RPG avec pas mal de qualité. Personnellement je l'ai adoré, mais bon, c'est le seul SO que j'ai fait donc bon.
Dernière édition par IceDarkBen le 22 Fév 13 à 18:33, édité 2 fois.
Image

Mon blog sur mon voyage au japon : http://nihondeisshoni.blogspot.fr/
Nagareboshi a écrit:On critique pas les asiatiques devant moi, tout comme on critique pas FFIX devant Ice, règle de vie numéro 1.

Seven a écrit:Oh Ice, je laisse tomber ma copine et je change de sexe pour toi ! épouse moi ! :kitty:

Idole de Nagareboshi et Shadowmann, chouchou de Chapo
IceDarkBen
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1785
Inscription: 14 Oct 10 à 18:28
Sexe: Homme

Re: Ni no Kuni : Wrath of the White Witch

Messagepar Thias » 22 Fév 13 à 22:52

Ca reste une bonne suite de couloirs.. interminables il est vrai ! (on peut y mettre des barrières et des téléporteurs, ça reste des couloirs.
(j'ai fait SO4 ya bien longtemps, j'ai plus en tête les derniers donjons, mais les premiers m'ont bien marqué ^^)

J'ai toujours en tête ces donjons old school.. je trouve pas de termes pour les décrire. Mais je préférais l'enchainement de pièces, de "tableaux", d'énigmes à l'enchainement de couloirs surement plus simples à faire aujourd'hui.
ImageImageImage
Thias
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 871
Inscription: 21 Mar 10 à 02:11
Localisation: Paris
Sexe: Homme


Retourner vers Role Playing Game


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron