Déclin du RPG Japonais ?

Pour parler de tous les Rpg autres que Final Fantasy

Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Baschou » 26 Déc 09 à 02:35

Suite au petit débat qu'il y a eu sur le topic de Final Fantasy XIII, je créé ce topic pour ne pas trop disperser les discussions sur ce dernier.

Alors, assistons-nous à un déclin du RPG Japonais ?
Quels sont les éléments qui appuient vos dires, que ce soit pour l'affirmation ou la négation ?


Voilou ^^
Dernière édition par Baschou le 26 Déc 09 à 03:47, édité 1 fois.
Baschou
Modérateur Basch006
 
Messages: 6177
Inscription: 13 Juin 07 à 21:32
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Sheogorath » 26 Déc 09 à 03:06

cursed despair a écrit:... J’étais déjà au courant pour cette particularité de Mass effect concernant l’évolution de l’histoire. Que c’était en quelque sorte nous qui façonnons la personnalité du personnage... Mais en fait, c’est juste la liberté de pouvoir se diriger sans être dirigé dans le scénario en quelque sorte... Mais ce n’est pas nouveau ce procédé il me semble. Ce n’est pas le premier jeu à avoir des scènes ou des fins facultatives (Si il y en a). C’est juste que ce procédé est plus mis en avant dans ce jeu là que d’autres à tel point qu’on l’impression d’être acteur de l’histoire... Est-ce que c’est une réelle évolution d’augmenter juste le choix des dialogues...
Dans le JRpG, on a souvent une façon seulement de dire oui ou non (Pour retranscrire l’idée de seulement reculer ou bien avancer). Le contenu peut être original et recherché, mais comme c’est seulement une façon de décider, alors on dit que c’est dirigiste, imposé, couloir...
Dans le ORpG, en plus de créer son avatar généralement, on a dix façons de dire oui ou non (Là, c’est une façon de dire qu’on ne fait que avancer ou reculer). Le contenu peut être vraiment basique de chez basique voir limite transparent (Trois races, trois jobs), mais comme il y a dix façons de choisir, alors on trouve que c’est complet, bien, libre, conséquent...
C’est l’idée qui ressort quand je regarde les avis des jeux comme Dragon age et final fantasy...
Je ne vois absolument pas l’avantage de tout rendre facultatif si ce n’est juste une histoire de choix artistique préférentiel. En plus, cela nécessite que l’histoire de base soit assez légère et flexible pour supporter des possibles changements de scénario à répétition.
Ou bien, si ce n’est pas le scénario qui est léger en faisant dans la complexité avec des situations inédites qui ne permettent pas toutes sorte d’actions ou choix, alors, ça doit être les personnages qui doivent être léger, négligeable, facilement disposable, avec un background relativement bas pour que leurs présences ou leurs absences ne mettent pas en péril le scénario ou les scénarios.
Parce que, moi, je me vois mal imaginer un FF (le X par exemple) sans l’un de ses personnages qui ont tous un rôle avec une importance travaillé et non négligeable dans le jeu.
La démarche est simple pour moi...
Pour rendre facultatif, il faut des éléments négligeables (qu'on peut négliger) avec des rôles peu travaillés dans l’histoire ou soit avoir une histoire peu compliquée et flexible. T’en as beau avoir milles Persos, mais si leur background se résume à « Est un redoutable assassin ayant l’expérience des infiltrations des camps ennemis en temps de guerre. Il est haut placé dans la Guild des voleurs. Voulez vous l’employer..? » ...
Et inversement à mon sens...
Plus un personnage est travaillé, plus il est important à l’histoire. Plus il est important à l’histoire, plus il aura sa présence imposé dans le jeu. Et comme les personnages de FF sont majoritairement tous travaillés niveau scénaristique (Qu’on ne me sorte pas FFVIII), c’est normal que nous ayons une trame imposé à subir...
Bref, je ne vois vraiment pas d’évolution, si ce n’est que faire un choix défini entre des façons de concevoir des jeux et ses fondements...

:cristal:


Alors bonne nouvelle Mass Effect n'est en effet pas le premier jeu a intégré la possibilité de "changer son destin".

Mais là où tu te trompes, c'est que je n'ai pas dit que Mass Effect et les autres "ORPG" innovaient. Ils poussent juste leurs concepts respectifs de plus en plus loin ( liberté de jeu ) tout en ayant des scénarios et personnages de plus en plus développés. De leur côté les JRPG ont juste essayer d'évoluer dans leur gameplay sans offrir plus de liberté de jeu, ni de scénarios encore plus étoffés ( pour ceux auquel j'ai joué en tout cas ).

Pourtant l'évolution des machines n'est pas juste là pour avoir des graphismes plus époustouflants.

Et puis pitié au lieu de faire des suppositions sur ce à quoi doit ressembler Mass Effect ( surtout quand on voit ce que tu as l'air d'en savoir /!\ ), joue au jeu ( pirate-le à la limite si t'as vraiment pas envie de donner des sous à Bioware ).
Dernière édition par Sheogorath le 26 Déc 09 à 03:12, édité 2 fois.
Sheogorath
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1846
Inscription: 19 Avr 06 à 14:23
Localisation: Lons(39)/Dijon(21)
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar zekkangel » 26 Déc 09 à 03:12

Ouai bon du coup je vais mettre ma réponse ici alors ^^,

Les choix dans les RPG ce n'est pas forcement être gentil ou méchant ...
Bien sur une bonne partie c'est çà, mais ce n'est pas toujours le cas, çà peut être bien plus nuancé. Dans Mass Effect ou KOTOR effectivement çà reste assez dans ce genre (encore que pas tout le temps non plus), dans DAO ou Baldur's Gate çà l'est moins, voir beaucoup moins.
Pour ce qui est de l'importance des choix effectivement tous ne sont pas déterminant, même si là encore çà dépend des choix et du jeu (dans BG2 et Dragon Age certains choix changent quand même pas mal le déroulement d'une quête. Effectivement les choix n'ont que rarement une grande influence sur le long terme (d'ailleurs là dessus The Witcher propose quelque chose d'assez bien foutu justement, avec des choix qui se répercutent dans les chapitres suivant sans qu'on sache au moment de le faire les conséquences que çà aura plusieurs heures plus tard dans l'aventure. J'ai été relativement surpris de voir certaines choses arriver à cause de ce que j'avais fait 5 ou 6h plus tôt dans le chapitre précédent), çà serai d'ailleurs bien difficile à gérer si on pouvais bouleverser totalement une aventure de cette façon. Mais ces choix sont tous de même là ! Et ce sont nos choix ! Alors pour prendre un exemple simple décider d'aller sur le chemin de gauche ou sur celui de droite ne changera pas la destination finale, mais c'est moi qui aurai choisi quel chemin j'aurai pris, et j'aurai pu prendre l'autre, et sur cet autre chemin le sentier n'aurai pas été le même.
Vous faite une sorte d'ammalgame de tout çà ... le fait d'avoir des choix dans l'aventure ne veut pas dire que l'aventure sera totalement décousue et que le fil conducteur sera infime ... ni que tout les choix doivent avoir un impact significatifs pour avoir un intérêt ...

Alors oui dans mon combat contre l'engeance les choix que j'aurai fait ne changeront rien au fait que mon but depuis ma nomination en tant que Garde des Ombre est de vaincre l'Archidémon !
Mais ...
C'est moi qui ai décidé de me rapprocher avec la belle Leliana, l'écoutant raconter ses histoires comme seuls les bardes savent le faire, m'endormant avec elle le soir auprès du feu ...
C'est moi qui ai choisi libérer les loups garous de la forêt de Brasilian de leur malédictions tout étant pas trop dur avec son initiateur ...
C'est moi qui ai choisi de tout prendre le risque de secourir les mages encore potentiellement en vie dans la tour sous l'emprise des démons, alors que j'aurai pu laisser les Templiers purger la tour entière ...
C'est moi qui ai choisi d'utiliser mes collègues mages de la Tour afin de sauver le fils du Sir de Goldfalois sans faire couler le sang alors que j'en avais la possibilité, tout en refusant le pouvoir que j'aurai pu acquérir si j'avais accepté la proposition du démon le possédant ...
C'est moi qui ai décidé quoi faire de l'enclume servant à forger des golems après avoir son le triste secret ...
C'est moi qui ai choisi qui soutenir et qui ai su me montrer convainquant avec celui ci lorsqu'il a fallut avoir un nouveau roi sur le trône de Ferelden ...
C'est moi qui ...
Ce sont mes choix ... et même si le but et une partie du chemin à parcourir est bien défini et délimité, j'ai pu décider maintes fois du déroulement de cette grande quête ...
Reste ensuite à voir quelles conséquences les décisions prises durant cette aventure auront dans la prochaine (Dragon Age II pour ceux qui ont pas suivit) ...
Dernière édition par zekkangel le 26 Déc 09 à 03:23, édité 2 fois.
zekkangel
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1400
Inscription: 14 Fév 06 à 11:42
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Lyner » 26 Déc 09 à 03:27

Pourquoi parler de déclin alors que le but est de conserver ses valeurs ? Il stagne certes, il n'innove pas probablement, mais peut être que tout le monde n'a pas envie que le jrpg évolue. Il faut bien que chaque joueurs puissent trouver son bonheur auprès des différents types de jeux disponibles. On ne peut pas demander aux développeurs des jrpg de faire la même chose que pour les rpgs occidentaux, il faut bien se différencier quelque part. On peut ne pas aimer mais dans ce cas on y joue pas et on joue à autre chose.

Je pense que bon nombres de joueurs seraient déçu de ne pas retrouver cette ambiance, ce concept, cette vision que possède le jrpg. Donc pour moi, il n'y a pas de déclin mais juste un sens conservateur de ce qui a fait le succès de ces jeux auxquels j'ai un attachement particulier.

Je ne vais pas développer plus que ça parce que je n'ai pas la même culture vidéoludique que certains mais je souhaitai néanmoins exprimer mon opinion.
Lyner
 

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar zekkangel » 26 Déc 09 à 18:36

Les JRPG et les ORPG sont bien différents, je ne pense pas qu'il faille que les premiers deviennent comme les derniers.

Le soucis c'est que j'ai l'impression que le JRPG évoluent, mais pas vraiment correctement ...

Par exemple le fait de limiter le monde à des couloirs, pourquoi pas, mais le sacrifice fait à t il une contrepartie suffisamment importante ? intéressante ? bonne ? Qu'obtient on en contrepartie d'un jeu en couloir ? Le scénario de FFX et de FFXIII est il mieux foutu (intéressant ? épique ? développé ?) que celui des précédents FF, ou même d'autres RPG ? A ton vraiment un univers plus cohérent ? Le jeu est il vraiment plus long ? etc.

Et avec tout ces changements pas forcément bons, est ce encore des RPG ?
Dernière édition par zekkangel le 26 Déc 09 à 18:43, édité 2 fois.
zekkangel
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1400
Inscription: 14 Fév 06 à 11:42
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Kuja Ier » 26 Déc 09 à 18:43

Un jeu en couloir est par définition plus court pour un monde de même taille car on ne s'y perd pas...

Le scénario de FFX par exemple, avec le pèlerinage de temple en temple, collait bien avec la linéarité je trouve.
Lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine.

Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.
Kuja Ier
Bugueur forum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7837
Inscription: 08 Avr 06 à 22:45
Localisation: Là où on ne m'attend pas...
Sexe: Homme

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Arkath » 26 Déc 09 à 19:14

Et à défaut de pouvoir changer son destin on pouvait constater une certaine intéractivité entre certaines actions des joueurs et les animations du jeu...
Dernière édition par Arkath le 26 Déc 09 à 19:15, édité 1 fois.
"Cool and Spicy...that's me !!!"
Image

Arkath
~Fondateur et unique membre de la FDPTTT
~Ancien Roi des Bisounours
~Créateur le "La Ligue de Défense des ..."
Arkath
Gaïa Ultime
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2625
Inscription: 18 Déc 08 à 15:52
Localisation: Harrogath, la cité lumière
Sexe: Homme

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Charizawa » 27 Déc 09 à 13:11

Ça rester très limité quand même.
Enfin c'était sympa, j'avais sauvegarder à Guadosalam avant de parler a Lulu pour faire toute les propositions.
"T'es plus mon type :-X " :lol:
Charizawa
Ange des Ténèbres
 
Messages: 1113
Inscription: 22 Mar 08 à 11:49
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar Cosmos » 27 Déc 09 à 16:41

zekkangel a écrit:Les JRPG et les ORPG sont bien différents, je ne pense pas qu'il faille que les premiers deviennent comme les derniers.

Le soucis c'est que j'ai l'impression que le JRPG évoluent, mais pas vraiment correctement ...

Par exemple le fait de limiter le monde à des couloirs, pourquoi pas, mais le sacrifice fait à t il une contrepartie suffisamment importante ? intéressante ? bonne ? Qu'obtient on en contrepartie d'un jeu en couloir ? Le scénario de FFX et de FFXIII est il mieux foutu (intéressant ? épique ? développé ?) que celui des précédents FF, ou même d'autres RPG ? A ton vraiment un univers plus cohérent ? Le jeu est il vraiment plus long ? etc.

Et avec tout ces changements pas forcément bons, est ce encore des RPG ?


La linéarité et les couloirs de FFX lui permettent de proposer une narration de grande qualité. La magie de FFX se serait vite dissipéé dans un univers vaste dans lequel on aurait eu droit à 2 éléments de scénario toute les 10 heures.
Cosmos
 

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar cursed despair » 27 Déc 09 à 16:52

Sheogorath a écrit:Alors bonne nouvelle Mass Effect n'est en effet pas le premier jeu a intégré la possibilité de "changer son destin".

Mais là où tu te trompes, c'est que je n'ai pas dit que Mass Effect et les autres "ORPG" innovaient. Ils poussent juste leurs concepts respectifs de plus en plus loin ( liberté de jeu ) tout en ayant des scénarios et personnages de plus en plus développés. De leur côté les JRPG ont juste essayer d'évoluer dans leur gameplay sans offrir plus de liberté de jeu, ni de scénarios encore plus étoffés ( pour ceux auquel j'ai joué en tout cas ).

Pourtant l'évolution des machines n'est pas juste là pour avoir des graphismes plus époustouflants.

Et puis pitié au lieu de faire des suppositions sur ce à quoi doit ressembler Mass Effect ( surtout quand on voit ce que tu as l'air d'en savoir /!\ ), joue au jeu ( pirate-le à la limite si t'as vraiment pas envie de donner des sous à Bioware ).


Tu dis que ça évolue mais moi je ne sais pas trop. Tu dis que la liberté évolue tout autant que le scénario alors que pour que la liberté puisse évoluer, il faut que le scénario soit le moins contraignant possible. Il faut me dire comment ils y arrivent...
Pour ce qui est de la liberté et surtout de choix de l’évolution du scénario, et bien moi, j’ai l’impression que dans certains jeux, il y a des choix scénaristiques qui peuvent s’emboiter de façon cohérente dans une seule et même trame scénaristique.
Par exemple, un jeu propose de combattre un personnage ou de lui parler afin de le laissé partir, soit deux scénario bien distincts selon les choix.
Et pourtant ça serait possible de combattre le personnage, de faire le combat s’interrompre pour lui parler afin de le laisser partir dans un seul et même scénario...
De ce fait, cette trame en question ressortirais beaucoup plus riche et prenante que les différents scénarios disponibles qui la composeraient, enfin, à mon sens...^^
Mais, pour donner aux joueurs l’effet d’être maitre de l’évolution de leurs parcours, on laisse les brindilles scénaristiques détachées les unes des autres pour qu’ils ne prennent pas la forme d'un seul scénario possible, parce qu’à partir de là, si on impose aux joueurs de vivre la totalité des éléments scénaristiques (comme un jeu linéaire..?), cette impression de liberté et de contrôle de leurs choix se verrait vite fait menacé.
C’est comme si on était sur un scénario en puzzle et qu’on nous demande de ramasser les pièces scénaristiques qu’on trouve sur notre parcours où on a le droit de tourner à gauche et à droite, mais jamais de faire de surplace où de marche arrière car on progresse.
Bien sur, ton parcours ne sera jamais droit, que ça soit par liberté assurée par le manque de point de repère, ou par manque de délimitation linéaire.
Mais, on ne peut pas ramasser la totalité des pièces scénaristiques car elles ne sont pas disposées de façon linéaire pour que nous puissions les ramasser dans un parcours, qui, même si nous avons le choix d’avancer en bifurquer sur les cotés, restera toujours un trajet, une progression, une ligne vers l’avant.
Et je pense que le JRpG part de ce principe.
Puisse que la progression est toujours un mouvement vers l’avant, alors, on va structurer la progression du joueur de façon à ce que le joueur ne rate aucune pièce afin qu’il puisse profiter entièrement de l’histoire qui est généralement, bien ficelée. Alors, quoi de mieux que disposer les pièces scénaristiques de façon plus ou moins linéaire pour profiter pleinement de la richesse du scénario.
Mais encore faut-il réussir à apprécier pleinement le scénario et la façon dont il est traité.
D’autres diront qu’il n’y a pas besoin de couloir pour profiter des richesses d’une histoire. Par rapport à ça, je pense plutôt que ça répond à un souci de densité scénaristique. Il n’y a qu’à voir le FFX où le scénario est omniprésent contrairement au FFXII, qui, fort de sa liberté, à une densité scénaristique assez pauvre par rapport au X.
C’est peut être pour ça que beaucoup de gens pensent que le scénario de FFXII n’est pas complet alors qu’il souffre peut être juste d’un problème de densité, de présence...^^
Pour ce qui est de Mass Effect, c’est un jeu de tir sur des organismes non humain avec pour fond scénaristique des voyages intergalactique à la recherche d’une personne tout en voulant percer à jour le sens d’une vision qui semble prévenir d’un grand danger... C’est classique, mais à partir de ça, on peut se faire tout un tas de trip facultatif vue la légèreté du scénario...

:cristal:
He like stare at the sun... Trying to avoiding the misery below...
Allié Shinigami de L.lawliet ... R.I.P. ...
... Je vais refleurir parmi toutes ces fleurs...

Image
cursed despair
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1794
Inscription: 16 Juil 08 à 10:30
Sexe: Non spécifié

Re: Déclin du RPG Japonais ?

Messagepar zekkangel » 27 Déc 09 à 17:35

De toute façon tu ne sais même pas de quoi tu parle vu que tu n'a joué à aucun des jeux sur lesquels on s'appuie ...

Le fait de donner des libertés au joueurs ne veut pas dire que le scénario est moins bien fait. Et effectivement c'est plus ou moins morcelé, mais çà ne change rien à la cohérence et la densité de l'ensemble, quand c'est bien foutu ... Pour ce qui est la richesse de l'histoire et du l'univers, suffit de voir ce que BioWare à fait avec le système de codex dans ME et DAO, et là tout est dit ...

Scénaristiquement FFXII est moins bon parce qu'il est mal foutu, ce n'est pas spécialement lié à la liberté de mouvements qu'on a ...

Quand à ton passage sur Mass Effect ... sérieux, tait toi ... si tu veut en parler joue y, sinon abstient toi ... Çà commence à devenir assez gonflant et navrant de te voir débiter n'importe quoi sans savoir de quoi tu parle ...

De toute façon ME n'est pas vraiment un grand exemple de liberté scénaristique, à part quelques moment importants çà reste très limité. Même si j'ai hâte de voir l'impact dans ME2 de mes choix fait dans le 1.
Dernière édition par zekkangel le 27 Déc 09 à 17:48, édité 1 fois.
zekkangel
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1400
Inscription: 14 Fév 06 à 11:42
Sexe: Non spécifié

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Kuja Ier » 01 Jan 10 à 14:45

Jehuty a écrit:
En parlant de Dragon Age : Origin

J'ai rarement été aussi immergé par un jeu vidéo
, les réactions crédibles des PNJ, l'histoire mature, les choix cornéliens et le sentiment de pouvoir agir sur ce monde imaginaire ont conduit à ce sentiment

Alors que le RPG jap est en total perdition, le travail de Bioware est une vrai leçon de narration, de character design, de mise en scène et de gameplay dont Square Enix à intérêt à d'inspiré sinon les FF ne se vendront plus qu'au japon (les autres contrés ne comprendront pas pourquoi il faut se taper des rails alors que l'on peut faire très bien sans)

Le RPG jap est mort et c'est tant mieux, sinon je n'aurai pas découvert cette perle !


Gameblog a écrit:Final Fantasy XIII est donc un jeu de rôle très dirigiste sur son ensemble (ceci malgré la "pause chasse" sur Pulse) qui envoie valser tous les standards du genre que la série avait imposés avec les années. Même si ce choix est lourd de conséquences, il faut s’y faire si vous voulez réellement profiter de tout ce que peut offrir FFXIII une fois sur Pulse, et ceci même si les couloirs reviennent pour clore l'aventure ! Malgré cet état de faits, que certains ne pardonneront pas, le feeling ressenti sur la globalité de l’aventure reste excellent, et surtout à des années lumières des autres titres du genre en termes de plaisir, d’immersion et de
sensations.

Alors oui, Square Enix explore une nouvelle voie, celle du film interactif spectaculaire, mais je le répète : ça vaut le détour (de couloirs !). Si je devais résumer tout cela en une phrase : Final Fantasy XIII est un excellent jeu de rôle / action, mais certainement pas un bon Final Fantasy dans le sens traditionnel du terme…

Jehuty, la prochaine fois, essaie d'être crédible dans tes trolls :-P
Dernière édition par hollow le 01 Jan 10 à 16:52, édité 2 fois.
Lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine.

Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.
Kuja Ier
Bugueur forum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7837
Inscription: 08 Avr 06 à 22:45
Localisation: Là où on ne m'attend pas...
Sexe: Homme

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar zekkangel » 01 Jan 10 à 14:51

Nan mais çà n'a rien à voir ...
Et quand on à joué à ME et à Dragon Age ... BioWare >> All, et surtout >> SE, et de loin ...
zekkangel
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1400
Inscription: 14 Fév 06 à 11:42
Sexe: Non spécifié

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Jehuty » 01 Jan 10 à 14:52

? Je comprend pas ce qu'on me reproche 8-)

Je n'ai fais que cité la conclusion de Gameblog concernant FFXIII sur le forum FFXIII je ne comprend pas pourquoi tu l'affiche ici et ce que c'est sensé prouver ...
Image
Jehuty
Pampa Senior
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Inscription: 09 Nov 05 à 18:48
Localisation: Alsace
Sexe: Non spécifié

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Kuja Ier » 01 Jan 10 à 14:53

Tant que tu n'auras pas joué à FFXIII, tu n'auras rien le droit de dire, vu qu'apparemment niveau immersion, c'est une claque, Gameblog n'est pas le seul à le dire...
Lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine.

Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.
Kuja Ier
Bugueur forum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7837
Inscription: 08 Avr 06 à 22:45
Localisation: Là où on ne m'attend pas...
Sexe: Homme

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar zekkangel » 01 Jan 10 à 14:55

Mais ce que tu comprend pas Kuja 1er c'est que ce n'est pas du tout la même chose ...
Dernière édition par zekkangel le 01 Jan 10 à 14:56, édité 1 fois.
zekkangel
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1400
Inscription: 14 Fév 06 à 11:42
Sexe: Non spécifié

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Cosmos » 01 Jan 10 à 15:02

Ce que Jehuty ne comprend pas, c'est qu'on peut aimer être diriger dans un jeu. DAO te permet peut-être de faire des choix qui influent l'univers, mais FF XIII est apparemment une sorte de film interactif. Ca n'a plus aucun sens de comparer les RPG Jap et les RPG à la Mass Effect puisque les objectifs de ces jeux ne sont pas les mêmes. On peut dire que les FF sont plus casual en quelque sorte.
Cosmos
 

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Kuja Ier » 01 Jan 10 à 15:04

Jehuty montre clairement qu'une des qualités premières du soft, entre autres, est l'immersion. Et il en profite pour cracher au passage sur le RPG jap.
Donc je lui remets la conclusion devant les yeux pour lui montrer que FFXIII aussi a cette qualité première pour lui...

Après, pour les choix, osef, on sait très bien que les RPG jap ne nous laissent pas le choix. Ou alors c'est restreint avec les fins multiples et des contraintes à respecter.

Jehuty a certainement raison sur DAO, mais qu'il laisse le RPG jap en dehors de ça.
Lorsqu’une âme est plongée dans un état d’oubli d’elle-même, son parcours l’amènera naturellement à vouloir redevenir Lumière. Voilà le sens de la grande aventure humaine.

Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer.
Kuja Ier
Bugueur forum
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7837
Inscription: 08 Avr 06 à 22:45
Localisation: Là où on ne m'attend pas...
Sexe: Homme

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Jehuty » 01 Jan 10 à 15:54

Que l'on se comprenne bien : On peut aimer les défauts mais cela reste des défauts
Le dirigisme, la linéarité, le monde couloir ont toujours été des défauts, c'est n'est pas parce que FFXIII est réduit à cela que cela doit devenir des qualités ou même un genre à part

Ce que vous appelez "RPG cinématographique" c'est du RPG liberticide et dans un genre où tous l'intérêt se résume à jouer à rôle, tout obstacle à la liberté est un obstacle à l'immersion et donc un défaut, d'autant plus que ce manque d'implication n'est pas du tout justifié depuis que des contraintes technique ont été levé

La seul différence entre le RPG occidental et le japonais est une différence culturel : C'est la design de personnage, la façon de raconté les sentiments, la charte graphique... En aucun cas le RPG jap se définie par l'absence total de choix, par un dirigisme abusif ou un progression perpétuel dans un tunnel, ce sont des défauts récurant certes mais cela reste des défauts. Ce que vous écrivez revient à dire que les caméras souvent mal placé dans les beat them all ne sont pas des défauts mais ils sont caractéristique du genre, ce qui est faux ! C'est un défaut dont on peut passer outre

A partir de là force de constaté que dans Dragon Age je contrôle tous ce que font mes personnages en combat, je peux revenir à loisir dans tous les lieux déjà visité, je suis dans un monde cohérent que je peux influencé, je peux écouter les conversations de PNJ sans aller leur parlé (LA grande innovation de FFXIII qui justifiais le faible nombre de PNJ, dans Dragon Age ils sont en nombre et en plus en français), l'histoire est forte car elle m'implique. Et pour tous ces points annoncé et quelque soit la richesse du système de combats ou les rebondissements du scénario du dernier FF, rien que pour ces raisons Dragon Age donne une leçon à FFXIII
Dernière édition par Jehuty le 01 Jan 10 à 16:00, édité 1 fois.
Image
Jehuty
Pampa Senior
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Inscription: 09 Nov 05 à 18:48
Localisation: Alsace
Sexe: Non spécifié

Re: A quel jeu jouez-vous actuellement ?

Messagepar Cosmos » 01 Jan 10 à 16:21

Le dirigisme n'est pas un défaut. Regarde FFX, ça sert le jeu dans sa narration. L'immersion, ce n'est pas forcément le fait de pouvoir tout faire. Un film comme Avatar en est la preuve. En fait, tu te bases vraiment sur ce que toi tu recherches dans un jeu pour juger de sa qualité. C'est comme la Wii, tu as du mal a assimilé le fait qu'un jeu simple mais fun reste un bon jeu à partir du moment où on s'éclate dessus.

Avoue qu'un joueur un peu plus casual aura du mal à adhérer à DAO qui est un jeu qui demande pas mal d'implication. Alors qu'un FF (12 mis à part), ça se laisse suivre.
Cosmos
 

Suivante

Retourner vers Role Playing Game


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron