[Fiction] Kingdom Hearts IV

[Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar ErsselDCero » 03 Jan 13 à 19:01

Bonjour ou bonsoir à toutes et à tous! Bienvenu sur ma fiction de Kingdom Hearts IV. Ce n'est en aucun cas une suite des autres, donc ne comptez pas voir Sora!^^ Si vous avez des mondes Disney que vous voudriez voir en particulier, envoyez moi un MP, et peut être que j'y songerais! Bonne Lecture à tous! :terra: the best!


Chapitre 1 : La Lumière avant les Ténèbres

« Il y quelque temps, la nuit était de plus en plus longue… »
« Je n’ai pas peur du noir, j’ai peur de ce qui peut s’y cacher… »
« Au point, que je me demande si ce que je vois est réel… »

Le son des voitures n’étaient plus audible, « Serait-ce parce que je suis endormi ? se disait Réith allongé sur autre chose que son lit, au contraire, la surface qui soutenait son corps léger dans les ténèbres était plutôt dure mais chaude de lumière. Une surface circulaire bleu marine. Au dessus de lui, trônait un grand cristal bleu presque transparent en forme de cœur. Réith n’a jamais été dans une telle situation, jamais n’avait-il ressentit l’effet de la lumière de ce cristal sur son corps. Une paix régnait dans son cœur. C’est pourquoi il se leva sans prendre peur de ce qui se passait autour de lui.
« Ton monde ne survivra pas »
« Hein ? S’étonna t-il en reculant d’un pas.
Une créature noire apparue dans un nuage de fumée violâtre. Elle avait un emblème sur son dos ressemblant à une sorte de tête mécontente. Puis, une myriade l’entourait en agitant leurs griffes en l’air.
« Ce que tu vois s’appelle les Némésis. Ces créatures naissent quand un cœur s’approche de plus en plus des ténèbres. Plus le cœur qui tombe dans les ténèbres est puissant, plus le Némésis deviendra puissant. Elles sont ce qui reste de quelqu’un, les Ténèbres de son cœur, des ténèbres qui n’ont aucune conscience. »
« Je ne comprends pas ! Je suis en train de rêver ou quoi ? s’exclama le jeune homme aux cheveux bleus.
« Mais tu peut te battre contre les Ténèbres… »
A peine cette voix paisible avait terminé cette phrase que deux dagues longues apparurent dans ses mains.
Les créatures lui sautèrent dessus, sans réfléchir, comme s’il savait déjà comment combattre, il exécuta un geste vif qui fit disparaître les Ténèbres. Puis, le sol se mit à briller, dessinant son corps les bras écartés, les yeux fermés, et le visage de ses deux amis à ses côtés avec la même mine endormie.
« Aria…Nara…Je veux vous revoir… »
Ces dernières paroles brisèrent le cercle, dévoilant le sol sous ses pieds. Il savait maintenant que le lieu où il était s’appelait le Palier. Des informations entraient dans son esprit, alors que des jeunes filles se dessinaient dans les ténèbres.
« Les Princesses de Cœur, ouvrent…La voie aux Maitres de la Keyblade, retentit la voix sans perdre pour autant son effet paisible »
« Protège…Le Maître, grâce à… »
Il ne pût entendre la fin de sa phrase. Il s’échoua ensuite dans un vide infini.

Ce n’était qu’un mauvais rêve, se disait Réith en contemplant la mer noircie par la nuit, excepté là où la Lune parvenait à faire échouer sa lumière. Il était six heures du matin. Ses parents dormaient sans doute encore. Il a donc du temps pour passer à la boutique de Riri, Fifi et Loulou pour acheter un cadeau pour Aria. Onze ans. Cela va faire onze ans qu’Aria est arrivé avec sa Grand-mère sur Sainte Bonne Nuit. Onze ans que tous les étés, ils viennent avec Nara pour regarder la mer qui entoure la ville. Son cœur battait fort. Mais, pas seulement à cause d’Aria. Ce rêve l’intrigue. Mais ce n’est qu’un rêve non ? se dit-il en s’habillant.
Il se passe une heure, et le jour ne montrent aucun signe de vie. Cela n’inquiétait pas Réith qui regardait avec intérêt, la proposition des triplés à propos d’un collier Azur. 150 munnies. Pile la somme que Réith disposent.
« C’est…
« A prendre !
« Ou à laisser !
« Vous êtes tenaces en affaire hein ?
« Tu es notre meilleur client depuis que l’on a construit le magasin, alors, c’est normal que tu bénéficies d’une réduction de 50 pour cent ! répondit Riri en comptant le nombre de munnies dans la bourse de son client. C’est bon, tu peux l’avoir ! Et bonne chance avec Aria !
« Quoi ? Attends, ce n’est pas ce que tu crois !
Les triplés riaient derrière leur caisse enregistreuse alors que leur client grommelait en partant le plus vite possible. « Il n’y a rien entre Aria et moi, c’est juste que je l’aime bien, c’est tout, enfin…Je crois. » pensait-il en regardant le collier. Même dans le noir, il brillait légèrement, encore plus lorsque les rayons du soleil commençaient enfin à atteindre la ville de Sainte Bonne Nuit.
« La nuit à été plus longue que la dernière fois ?
« Nara ! Tu es réveillé toi aussi ?
Nara était plus couvert que Réith, et ce faisait autant remarquer que lui par les autres habitants de la ville. Pour commencer, il avait des cheveux roux –à la limite du rouge. Puis, il portait ensuite un pantalon noir et une veste blanche à manches longues et à capuche, alors que son camarade ne portait qu’un simple pantacourt dont l’un des côtés était plus longs que l’autre et une veste à manche courte. Tout ceci dans des tons bleu et gris foncé avec quelques touches de blanc.
« Qu’est-ce que tu tiens dans la main ?
« Rien ! Tu verras ça demain, quand on donnera les cadeaux de rencontre. Tu as tout prévu j’espère ?
« T’inquiètes pas ! J’ai une course à faire chez Riri, Fifi et Loulou !
Ils s’asseyaient sur un banc pas loin du magasin. La ville de Sainte Bonne Nuit était constituée de petit quartier avec des petites maisons avec une grande place et une Grande Tour qui possède à son sommet une Horloge dont on peut voir le cadran même en pleine nuit. Elle a été nommée Big Ben suite à la visite d’un habitant des autres mondes. On raconte qu’il en existe une autre encore plus grande. Généralement, les habitants aiment Sainte Bonne Nuit. La Lune est toujours pleine, magnifique, et la Tour est toujours décorée, ce qui donnent un magnifique spectacle la nuit venue.
« Cela va faire onze ans n’est-ce pas ?
« Oui, le temps passe vite…
« Je ne me serais jamais douté que notre amitié dure si longtemps.
« Tu ne veux pas que ça s’arrête n’est-ce pas ? demande Réith en regardant son cadeau du coin de l’œil sans réveiller l’instinct de Nara.
« Bien sûr ! Vous êtes tous cher à mes yeux ! Et je ne veux pas qu’en grandissant, ont perdent nos liens !
« Moi aussi…Bientôt, c’est les vacances, c’est pour ne pas perdre nos liens que je veux qu’on se réunisse tous les trois à la plage pour fêter le jour où Aria est venue à nous. Pour que nos cœurs restent connectés.
« Tu crois à cette histoire de cœur ? Bah ! Si les créatures qui sortent des Ténèbres du cœur apparaissent, je vous protège, O.K ?
« Je ne crois pas aux Ténèbres, qu’est-ce que tu crois ?
« Je plaisante…Bon, je dois y aller !
Nara se retira après un signe de la main. Il venait de toucher un point sensible de son ami. « Les Ténèbres n’existent pas vraiment ? Mais et mon rêve ? Il avait l’air tellement réel… »
« Ah ! Je dois aller acheter les tickets pour aller à la plage ! J’ai complètement oublié !
« Ce n’est pas en achetant que tu deviendras riche mon riche mon garçon ! s’exclama une voix familière à Réith.
« Monsieur Picsou ! Comment allez-vous ?
« Très bien ! Je viens de bien commencer ma journée ! Regarde ! Cette pièce est le début de l’histoire d’un nouveau milliard à ajouter dans mon coffre !
« …Mince, je viens de me souvenir que je n’ai plus un rond ! Comment je vais payer les tickets pour la plage ?
« Qu’est-ce que je te disais ? Je veux bien t’engager pour lustrer les pièces d’or de mon coffre, pour un centime par pièce !
« Quoi ? Si peu ?
Après réflexion, Réith décida de se mettre au travail. La maison du multi milliardaire Picsou se trouvait derrière la Grande Tour au sommet d’une colline en plain milieu du parc. Il marcha jusqu’à la place, jusqu’à ce qu’il fasse tomber le collier.
« Mince, il ne faut pas qu’il casse ! Bon, autant l’accrocher à ma ceinture. J’espère que Nara et Aria ne le verront pas avant demain.
Picsou lui donna une petite tape sur la tête pour lui faire signe de se dépêcher. Après tout, cela faisait longtemps qu’il n’a plus trouvé d’assistant depuis que son neveu Donald est parti. Le jeune homme ne tarda pas à reprendre sa route.
Quel travail pénible. Réith comprenait pourquoi Donald avait décidé de partir ! Mais heureusement pour lui, il à réussi en quatre heures à faire du travail correct et à réussi à obtenir 1000 munnies. Les trois quarts seront suffisant pour payer les tickets. Il était maintenant presque 11H30, le soleil brillait, et fatigué à cause du travail, Réith rentra chez lui. Sa mère venait de cuisiner, il le savait rien qu’à l’odeur alléchante.
« Réith, Chéri, à table ! Cria t elle en utilisant ses mains comme porte voix.
« J’arrive M’man !
Le repas était délicieux ! La mère de Réith qui pensait avoir des restes pour le lendemain fut étonnée de voir son fils manger autant. Son mari n’était pas innocent non plus.
« Finalement, il falloir que je fasse les courses. Vous êtes incorrigible !
« Tu aurais dû me voir en train d’astiquer les pièces de Picsou ! Bon, je dois y aller, j’ai rendez vous avec Aria et Nara.
« Très bien, je débarrasserais…Vas les rejoindre !
La fin de sa phrase résonnait bizarrement dans la pièce. Réith cru rêver en voyant sa mère entourée d’une brume noire. Il n’hésita pas à s’en aller avant de se poser des questions. « Les Ténèbres ? Mon rêve est peut être réel finalement… Non, ce ne sont que des hallucinations, j’en suis sûr !»
L’idée de revoir Aria chassa les images de son esprit en un éclair. Le soleil était chaud. Si chaud qu’il ouvrit sa veste. Aria et Nara lui ont donné rendez vous dans le parc. Il emprunta donc le chemin qu’il avait prit tout à l’heure pour aller chez Picsou. Au bout de quelques minutes, il vit l’entrée du parc et ses amis devant. Réith était aux anges en voyant sa meilleure amie lui sourire. Son visage que certain qualifierait de mignon comportait de longs cheveux argentés avec des yeux verts. Elle porte une robe courte et blanche avec une veste rouge tandis qu’elle portait une besace avec elle. Son ami se mit à rougir sous l’œil amusé de Nara. Depuis toujours, le sourire d’Aria avait le pouvoir de rendre Réith béat d’admiration au point qu’elle s’en servait dans certaines situations pour le calmer, à la manière d’un somnifère, ou qu’une séance d’hypnose.
« Euh, et si…on allait au marchand de glace ? On a le temps de faire le tour du parc non ?
« Bonne idée pour un amoureux transi ! répliqua avec ton d’humour Nara qui lui fit une tape sur le dos. Faites tourner les violons !
« Nara ! cria Aria, qui pour la première fois était rouge de confusion.
« Je rigole ! Bon, on fait la course ?
« Parfait, je vais te battre ! Je suis beaucoup plus rapide que toi !
« J’ai fait des progrès mec ! Le dernier payera les glaces !
« Attendez, je participe moi aussi !
Ils se mirent à courir dans le chemin longeant tout le contour du parc. Réith avait une légère avance sur ses deux camarades, qui se disputaient la deuxième place. Au bout de cinq minutes, le marchand de glace était en vue. Sans prévenir, Nara et Aria piquèrent un léger sprint, laissant Réith sur place.
« Pas question que je perde ! Crie t-il en accélérant lui aussi la cadence.
In extremis, il les rattrapa, et toucha en même temps qu’eux le stand de glace.
« Pfiouuu ! C’est vrai que vous faites des progrès ! dit-il en reprenant son souffle. Bon, qui paye les glaces maintenant ?
« Moi ! s’exclama Aria en sortant sa bourse de munnies.
Comme regrettant d’avoir posé la question, Réith tendit son sac à Aria. Sans rien lui dire de plus elle retira cent cinquante munnies et les donna au marchand. Elle aussi semblait gênée par le geste de son ami. Nara par contre continuait de prendre un air amusé. Cela l’amuse car pour lui, Aria est juste une amie. Il savait bien que quelque chose avait changé depuis l’arrivée d’Aria dans la vie de Réith. Voilà pourquoi il n’a pas envie qu’ils soient séparés quand ils grandiront.
« Bon ! Je prends des glaces à l’eau de mer ? Comme d’habitude ? demande t-elle essayant de cacher ses joues rouges.
« Bien sûr, Princesse ! répondit Nara d’un ton ironique. Tu ne vas pas la contredire, n’est-ce pas Réith ?
« Ben, c’est elle qui nous à fait découvrir ce parfum !
Effectivement, c’est elle qui à fait découvrir le parfum de la glace à l’eau de mer. Réith s’en souvient, c’était le jour de leur rencontre. Aria avait encore ses cheveux bruns, et des yeux bleus. Nara et lui faisaient la course jusqu’au marchand de glace quand ils la virent. Après quelques jeux ensemble, ils sont devenus amis. Le duo d’ami a aussi pu se rendre compte de la capacité d’Aria à changer d’apparence selon son moral. Après ses cheveux bruns et ses yeux bleus, elle est passée à une teinte blonde, et bouclé et à des yeux verts magnifique, tandis que son visage était devenu plus fin. Puis, seul ses cheveux ont changés et sont devenu raides et argenté. Bien qu’étrange, Réith et Nara s’en fichaient, ce qui a permis à la jeune fille de se faire des amis.
« Elles sont toujours aussi délicieuse ! s’exclame Nara après avoir porté la glace à sa bouche. Et maintenant elle fonde moins vite.
« Heureusement que Géo à réussi à trouver le moyen de rendre ça possible. Je ne pense pas que Picsou aurait accepté d’avoir investi pour rien, répondit Aria en dégustant l’aliment glacé.
« D’ailleurs, où il est en ce moment ? Ca fait longtemps que je ne l’ai pas vu.
« Comme Donald, on raconte qu’il est partis on ne sait où. Bah, il reviendra dès que Picsou l’appellera pour gagner encore plus de fric. Après tout, c’est Picsou qui fait la promotion de ses inventions !
« T’as raison, dit-il en pensant au caractère du vieux canard quand il travaillait chez lui. Et pour demain, vous avez tout prévu j’espère ?
« Tu es nerveux ? Aller, c’est juste une petite réunion d’amis comme les autres.
« C’est que…C’est très important pour moi.
« Mais ce que le petit Réith se fait sentimental aujourd’hui ! cria Nara avant qu’Aria ne lui réponde avec ses manières calmes.
« Je comprends ce que tu veux dire, finit-elle par dire doucement, après l’école, on devra se trouver un boulot et ensuite, on ne pourra peut être plus se voir, c’est à ça que tu penses ?
« Oui. Dans un an à peine, nous serons séparé, et peut être dans d’autres mondes.
« Justement. Réith, il faut en profiter, tant que nous avons le temps !
« Exact ! Et puis, si on est vraiment ami, on pourra toujours se voir ! Héhé ! s’exclama Nara en les prenant tous les deux dans ses bras.
C’était le système de Sainte Bonne Nuit. Quand un adolescent atteint l’âge de seize ans, il doit choisir ce qu’il veut faire et dans quel monde. Certains sont devenus des scientifiques ou des inventeurs comme Géo Trouvetou, ou alors, ils deviennent des soldats ou ouvrent un commerce comme les neveux de Donald. Bien sûr, ils ne travaillent pas officiellement, mais comme Donald n’est plus là, ils ne sont plus à ça près.
Il allait bientôt faire nuit. Il n’était qu’à peine cinq heure de l’après midi. Le trio décida alors de rentrer chez eux en attendant. Plutôt content de sa journée, Réith s’affala sur son lit. Puis il prit le collier qu’il avait acheté le matin même. Même dans le noir, le médaillon au bout du collier scintillait d’une lueur bleue claire. Une lumière envoutante. Si envoutante qu’il s’endormit sans problème. Les ténèbres se rassemblent autour de lui.
Le cristal de son monde est en péril.


ErsselDCero
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 18
Inscription: 03 Jan 13 à 12:40
Sexe: Homme

Re: [Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar IceDarkBen » 03 Jan 13 à 19:49

Tu es dans la partie manga ici, poste le directement dans la partie littérature!

Sinon j'ai lu en diagonale ton chapitre. Autrefois j'écrivais des fictions, finalement j'ai pris le gout à l'écriture et c'est grace à nombreuses critiques que j'ai eu que j'ai étayé mon style. Donc je me permets :

Tu illustres tes dialogues par des guillemets (que tu oublies souvent de fermer par ailleurs). En français on illustre chaque réplique par un tiret. Fais attention à la concordance des temps, à ta conjugaison. Essai de travailler avec un dictionnaire de conjugaison. Tu fais assez peu de fautes d'orthographes pour ton âge, il faut juste que tu fasses très attention à tes verbes et la manière dont tu les emplois.

Un conseil personnel aussi pour étayer ton style et le rendre très agréable à lire : utilise un vocabulaire très diversifié, essai de trouver le maximum de synonymes pour éviter d'utiliser des verbes fourre-tout (avoir, faire, être...) et des adjectifs trop attendus. Evite aussi au maximum le participe présent, ça alourdit ton texte puisque nombreuses phrases ont une construction similaire (c'est difficile c'est vrai, mais tu verras que ça rendra la lecture beaucoup plus fluide).

Par exemple : Elle avait un emblème sur son dos ressemblant à une sorte de tête mécontente.
Tu peux le formuler ainsi : Sur son dos figurait un emblème dont la forme illustrait un visage mécontent.

Essai aussi de voir si tu peux mettre un adjectif avant le nom qu'il qualifie. " Des dagues longues apparurent" => "De longues dagues apparurent". C'est plus joli.

Bon après tu n'as que 16 ans, tu as tout le temps de progresser et tu verras à quelle rapidité tu vas t'améliorer si tu fais attention aux critiques que tu reçois. Ne tombe pas dans la même illusion qui piège beaucoup d'écrivains de ton âge fans de jeux vidéos ou de mangas : porte ton attention sur les critiques d'ordre littéraire plutôt que sur celles de ton scénario.

Après il faut que tu saches que je doute que ta fic sera lue sur FFdream, le forum n'est pas aussi actif que l'on peut le croire et la partie littérature n'est pas la plus florissante en commentaires. Je te conseille de t'inscrire sur des sites dédiés aux fanfictions (ça existe) plutôt que de chercher des forums de jeux vidéos ou de mangas où finalement les fanfictions sont assez peu lues.

Si tu es intérressé par l'écriture et le moyen de s'y améliorer, n'hésite pas à me demander des conseils par MP.

Voila deux outils qui me servent souvent quand j'ai des doutes ou des pannes d'inspirations :

http://la-conjugaison.nouvelobs.com/du/verbe/saisir.php
( c'est un dictionnaire de conjugaison en lignes, tu n'as qu'à taper ton verbe et l'auras à tous les temps)
http://www.crisco.unicaen.fr/cgi-bin/cherches.cgi
(C'est un dictionnaire de synonyme très complet, indiquant la proximité du sens d'un mot à un autre. Tu as aussi un lien pour chaque mot désigné vers un dictionnaire très complet. C'est mon principal outil de travail quand j'écris. Tape juste "synonyme" sur Google et tu tomberas dessus en premier lien)
Dernière édition par IceDarkBen le 03 Jan 13 à 19:58, édité 2 fois.
Image

Mon blog sur mon voyage au japon : http://nihondeisshoni.blogspot.fr/
Nagareboshi a écrit:On critique pas les asiatiques devant moi, tout comme on critique pas FFIX devant Ice, règle de vie numéro 1.

Seven a écrit:Oh Ice, je laisse tomber ma copine et je change de sexe pour toi ! épouse moi ! :kitty:

Idole de Nagareboshi et Shadowmann, chouchou de Chapo
IceDarkBen
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1785
Inscription: 14 Oct 10 à 18:28
Sexe: Homme

Re: [Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar ErsselDCero » 03 Jan 13 à 19:59

Merci! Désolé pour les fautes et la concordances des temps. On me le reproche, mais j'ai un peu de mal à m'y faire. Sinon, pour le vocabulaire, là, je ferais attention(Je me suis même demandé comment j'ai pu laisser passer certaines expressions^^)
ErsselDCero
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 18
Inscription: 03 Jan 13 à 12:40
Sexe: Homme

Re: [Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar Tango's » 03 Jan 13 à 22:32

Hum, je n'ai pas encore lu. D'une part parce que je n'aime pas trop les fictions, je préfère les œuvres originales, et d'une autre part, je n'aime pas mélanger les récits, en ce moment je suis sur un roman que j'aimerai pouvoir terminer, d'ailleurs, je devrais y être devant. De toute façon, je pense que je vais le lire, un peu plus tard.
Si tu veux d'autres conseilles. L'idéal pour parfaire son style et son vocabulaire, c'est de lire un maximum de livres et d'auteurs différents. Tu auras certainement un style bien a toi, mais tu auras certainement un auteur en référence. Cela te permets également de comprendre ce que tu veux écrire, ce que tu as envie de faire et de ne pas faire. Je n'écris plus beaucoup et pourtant ce ne sont pas les idées qui me manques, mais j'ai envie d'écrire des romans ou nouvelles dynamiques et riche en action. Pourquoi ? Parce que c'est principalement ce que j'aime.
Pour les guillemets on peut les mettre en début de dialogues ou juste pour un monologue. Pour une suite de discussions, on utilise les tirets.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: [Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar Ijichikara » 04 Jan 13 à 23:51

Je ne m'y connais pas trop en fanfiction et je n'en lis jamais. Mais le tien se lit assez facilement et donne envie de continuer à lire, si on fais abstraction de la nomenclature et des fautes. :-P
Image

- La valeur d’un homme tient sans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
- Avec les lettres C, O, U, I, L ,L, E, S on peut écrire le mot... LUCIOLES !
Ijichikara
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 645
Inscription: 06 Avr 11 à 18:59
Localisation: Et ta sœur ?
Sexe: Homme

Re: [Fiction] Kingdom Hearts IV

Messagepar ErsselDCero » 17 Fév 13 à 19:50

Voici la suite!^^

Kingdom Hearts IV

Chapitre II: Némésis

Comme la nuit dernière, Réith sentait son corps sur un sol dur et froid contrairement au Palier, cet endroit baigné de la lumière du Cristal. Tout n’était que Ténèbres autour de lui. Réith scrutait les alentours, grelotant légèrement. Il ne voyait rien. Rien ne pouvait l’aider à se repérer ou à le renseigner sur sa position. Les paroles du cristal lui revint à l’esprit. C’est là qu’il comprit qu’il n’était plus chez lui, ni même dans aucun autre endroit. Il y faisait froid, et le silence régnait. Un silence qui inquiétait plus qu’il ne rassurait. Son corps tout entier ne sentait rien de palpable -excepté à ses pieds. Ce paysage était tellement irréaliste. Le Pallier était beaucoup plus attrayant à son goût. La seule source de lumière provenait de sa poitrine qui brillait légèrement et des emblèmes violacés des Némésis qui apparurent devant lui. Une fois leur cible repérée, ils l’assaillirent, en émettant des cris stridents. Cette fois-ci, sa poitrine étincela et dévoila des lames dont notre héros se servit pour se battre. Après en avoir abattu deux, il fit volte face pour surgir vers la mêlée de Némésis. Le combat fut plutôt rapide, ses adversaires n’étant efficace que grâce à leur nombre.

Réith pris une pause pour détailler ses armes. De longues dagues d’un bleu azur comme le collier qui pendait à sa ceinture, avec des lames légèrement courbées. Elles étaient légères, et lui permettait de faire de larges mouvements. Le Cristal avait finalement bien étudié le physique de son élu, car c’était surtout la vitesse du jeune homme qui était son véritable point fort. Après quelques minutes de répit, il reprit son chemin en suivant les Némésis qui se dirigeait vers un tissu de couleur bordeaux, entourée d’un halo noirâtre. Malheureusement pour lui, les créatures semblaient attirées par sa lumière. Ceux-ci n’allaient pas le laisser faire un pas de plus, et ils le prirent d’assaut. Grâce à sa rapidité, il les esquiva et les trancha avec ses dagues. Le paysage ne changeait toujours pas au fur et à mesure qu’il avançait. Pourtant, Réith avait la sensation de progresser. C’est alors qu’il sentit une présence derrière lui. Un homme avec des cheveux blonds en bataille et une cape rouge. A y mieux regarder, une chaine soutenait une lourde épée et son bras gauche était couvert par d’un gantelet et d’un canon d’avant-bras. « C’était ce vers quoi les Némésis se dirigeait ! pensait-il, le cœur battant.

« Ta place n’est pas ici ! Cria-t-il en dégainant son épée. Je vais t’en faire sortir !

Tenant fermement son épée à la main, il vint à la rencontre de Réith qui ne put qu’essayer que de parer l’attaque de son assaillant. A peine avait-il rencontré le regard de son adversaire qu’il sentit qu’il n’était pas de taille puis il chancela sous la force inouïe du jeune guerrier. Jouant sur sa vitesse, il tenta une attaque en pleine poitrine qui fut facilement détourné par le guerrier, qui riposta. Repoussé par le coup, le jeune homme fut pris d’une une vive douleur dans la poitrine. Il tenta encore un coup désespéré, mais il fut encore détourné. Sans comprendre pourquoi, Réith essayait tout de même une nouvelle fois encore et encore, jusqu’à ce que l’Ex-SOLDAT l’arrête de sa main seule et l’assomme.

« Tu es obstiné toi…murmura t-il alors que la poitrine de Réith se mit à luire au niveau de son cœur. Qu’est-ce que… ?

La lumière emplit les Ténèbres et la place de Big Ben fut révélée. Aria et Nara était à côté de lui et tentaient de le réveiller. Tout était flou. Ce n’est que lorsque Nara fit apparaître dans un filet de lumière une épée en forme de clé qu’il se réveilla vraiment de sa torpeur. Les Némésis avaient envahi Sainte Bonne Nuit !

« Enfin ! Tu es finalement réveillé !

« Où est-ce que tu as trouvé cette clé ?

« Aria et moi avons fait un rêve ! Et un type en cape rouge nous en a tirés ! répondit-il en bougeant sa clé dans tous les sens pour repousser l’une des viles créatures.

« Comme moi ?

« C’était donc vrai. Le cristal ne nous avait pas menti !

Nara faisait des mouvements rudimentaire mais suffisant pour tenir ses adversaires à distance. Une Keyblade. C’est le nom qui vint à l’esprit de Réith. Serais-ce le cristal qui lui donne toutes ces informations ? Depuis son premier rêve ? Pas le temps pour lui de réfléchir ! Il devait combattre lui aussi. Sans attendre, il fit apparaître ses dagues dans ses mains et protégea le Maître de la Keyblade d’une attaque par derrière en frappant de sa lame droite l’assaillant qui disparut dans un nuage noir. Un Némésis plus massif prit sa place mais, ce qui ressemblait à une portée de note, littéralement enflammée, le stoppa dans son élan de rage. Aria venait d’exécuter ainsi une dizaine de Némésis sans problème tandis que la place s’illuminait. Ainsi, la Keyblade de Nara se révélait aux yeux d’Aria et de Réith. Le panneton représentait un soleil ardent, la tige une colonne de feu et l’anneau un Phénix. A celui-ci pendait une chaîne, avec à son extrémité, une aile orangée.
« C’est donc vraiment lui, celui que je dois protéger ? »

Un Némésis perçut son air distrait et tenta de l’attaquer. Il fut stoppé net dans son plongeon par Nara, qui parait les coups de poings de ce dernier. Après avoir réussi à enchaîner quelque coup sans trouver un vainqueur, Réith prit l’initiative de l’attaquer par derrière. Comprenant sa manœuvre, Nara le déséquilibra en un coup d’estoc. Les deux coups de dagues le firent disparaître comme tous les autres dans un nuage noir.

« Bien joué, ils ont tous filés ! s’écria Nara en lui tapant amicalement l’épaule.

« Le cristal avait parfaitement raison…

« Ca veut dire qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que notre monde soit détruit ! Il faut se dépêcher ! Peut être que l’on pourrait le sauver !

Une pensée vint à l’esprit du jeune homme et de son amie. Les membres de leurs familles étaient encore ici. Sans rien demander à Nara, ils se séparèrent pour aller chez eux. Aux vue du nombre croissant de Némésis sur leur route, ils se doutaient que personne ne pourrait résister longtemps face à ces créatures. Pourtant, ils continuaient d’espérer. D’espérer que leur monde et ses habitants soient sauvés de la destruction annoncée par le Cristal.

Réith ouvrit la porte de sa maison. Elle baignait dans une obscurité qui lui fit échapper quelques frissons. Personne dans la cuisine, ni dans les chambres. Ses parents avaient totalement disparus. C’est là que la description des Némésis par le Cristal revint dans son esprit. Ils avaient succombés aux Ténèbres et étaient maintenant des Némésis. Ils ne reviendraient plus. Une larme coula sur sa joue.

Après leurs recherches, ils revinrent sur la place où le nombre de Némésis avait augmenté fortement. Nara était en train de les combattre et agitait sa Keyblade dans tous les sens. A chaque coup, des nuages de feu s’en échappaient. Furtive, les créatures semblaient gagner en puissance. Sans se décourager, le trio repris le combat. Seulement, leur épuisement se faisait sentir.

Réith se débattait pour sortir de la mêlée qui se formait petit à petit sur la place. La pluie commençait à tomber et l’eau le fit chuter. Cela suffit aux Némésis pour l’attaquer une nouvelle fois. Ses réflexes le conduisirent à trouver une issue. Il l’emprunta, oubliant sa douleur. Mais une lueur l’aveugla. Elle provenait de deux Némésis ayant presque forme humaine. Ce ne fut que lorsque que ses yeux s’habituèrent à la lumière qu’il reconnut la silhouette de ses parents. Il eu presque un sourire, une lueur d’espoir. Elle s’effaça à l’instant même où il dut se défendre car, loin de se souvenir de lui, ses parents tentèrent une attaque d’une vitesse inouïe. Dans un ultime mouvement de défense, il les fit disparaître comme les autres créatures dans un nuage noir. Les dagues plantées dans leurs poitrines.

« Non ! Papa…Maman ! s’écria t-il avant de lâcher ses dagues au sol.

Dans son esprit, tout s’écroula. Il avait l’impression d’avoir tué ses parents. Et ce, sans aucune hésitation. Ayant vu la scène, ses deux amis le tirèrent hors de la place.

« Aria ! Il faut que l’on trouve une sortie !

« Mais…Et notre monde ?

« Laisse tomber ! Il est perdu, tu t’en doutais non ?

C’était la première fois qu’Aria voyait Nara avec ce regard froid, comme s’il se devait de rester calme.

« Par ici !

L’homme à la cape rouge se tenait au sommet de l’Horloge. Sans avoir le temps de réagir, ils furent attirés à lui. Quelque chose les étouffait. Une énergie qui n’inspirait aucune confiance. Les Ténèbres. Nara tenta désespérément de se libérer, mais à chaque mouvement brusque, l’homme à la cape maintenait son emprise plus fermement. Il n’était plus qu’a quelques mètres de lui. Ses yeux bleus les fixaient dans la pénombre, un regard glacial.
« Il est temps pour vous de partir…

Une aura noirâtre l’entourait, puis, tenant fermement son sort d’attraction sur le trio, un courant d’énergie les aspira. Juste à temps avant que la ville de Sainte Bonne Nuit ne parte en morceaux. Emportée par les Némésis.


Squall était bien embêté. Cloud ne revenait toujours pas de sa mission. Il avait bien dit à la Reine Grenat de ne pas engager un ancien membre de la garde, mais pourtant, elle l’avait fait. Se regardant dans un miroir, il ne s’était pas douté que veiller toute la nuit lui avait laissé des traces. Il ne fallait pas que la Reine le voit dans cet état. La porte s’ouvrit. Par réflexe, Squall pointa son visiteur avec sa Gunblade. Une lame surmontée d’une crosse de pistolet permettant des décharges de poudre. Ce n’était que Lightning. Elle aussi avait veillé toute la nuit. Tout comme Squall, personne ne pouvait deviner ses sentiments car elle ne manifestait pas beaucoup ses émotions. Squall et Light, comme l’appelait ainsi le Chevalier Mickey, ne manifestait pas beaucoup leurs sentiments, même si la femme aux cheveux roses avait un peu plus de facilitées.

« Que se passe t-il ? demanda le jeune guerrier en baissant son arme.

« Le Porteur de la Clé est ici… Sa Majesté, la reine Grenat a ordonné que l’on surveille leurs chambres.

Le mercenaire avait donc tenu sa promesse. Laissant échapper un soupir, Squall sortit de la pièce avec sa sœur d’arme.

Le Château des Cœurs. Ainsi s’appelait ce monde gouverné par la Reine Grenat di Alexandros. Baigné de lumière, le Château occupait le centre de la ville divisée en quatre parties. Pour commencer, le Château était on ne peut plus classique avec quatre tours surmontées de vitraux et de l’étendard de la famille royale, un cœur surmontés de quatre clé entrecroisées. Ensuite, vers le centre se trouvait une autre tour plus large rassemblant les plus grands soldats, comme Lightning ou le chevalier Mickey par exemple. Au moins une cinquantaine de personne y habitait pour servir la Reine, en plus de sa conseillère, Minnie. Une cour avait été construite pour permettre aux apprentis de la Garde Royale de s’entrainer.
Quand aux quatre quartiers, deux étaient surtout fait pour les commerces, un autre, aussi grand que les deux quartiers commerciaux réunis, était utilisé pour les habitations, et le quatrième était un parc d’attraction.

La Reine Grenat était une jeune femme de seize ans, ayant des cheveux noirs très fin et longs. Bien que très discrète, elle s’était fait un admirateur depuis qu’elle était princesse. Bien sûr, cela l’amusait un peu car elle pouvait rêver de sa vie si elle n’était pas Reine, et sentir le vent de la liberté aux côtés de ce jeune homme. Mais heureusement pour elle, son envie d’un peu de liberté n’empiétait pas sur ses capacités de règne lui assuraient la fidélité de tous ses sujets.


Le soleil se levait doucement, illuminant la salle du trône où la Reine réfléchissait avec ses plus brave soldats de quelle façon expliquer la situation au trio qui venait d’arriver. Sa robe orangée brillait d’un fier éclat au contact des premiers rayons du soleil. Ses bras était couvert par le tissu orange, surmonté par de la soie blanche, pareille à celle couvrant sa poitrine. La robe se divisait ensuite en plusieurs larges pans permettant de voir ses jambes fines et longues.

Le Chevalier Mickey ouvrit l’immense porte de bois de la salle et vint à la rencontre de la Reine, et se prosterna devant elle.

« Bonjour votre Majesté !

« Bonjour Mickey, quelle magnifique matinée n’est-ce pas ? Tes deux compagnons ne sont pas à tes côtés ? demanda-t-elle en faisant signe à Mickey de se relever.

« Je leur ai demandés de faire une patrouille, pour ne pas être dérangé durant votre entrevue avec le Maître de la Keyblade.

« Bien, je te remercie de ta prévenance. Mais s’il te plait, arrête de te prosterner, nous étions de grands amis dans la classe de Maître Yen Sid. Ma position ne doit pas nous empêcher de manifester nos liens d’amitié.

« C’est trop d’honneur. Dites moi, vous semblez soucieuse. Qu’est-ce qui ne vas pas ?

« Rien…J’espère pouvoir manifester assez de sagesse pour pouvoir prendre les bonnes décisions pour gérer cette crise.

« Détendez-vous Majesté ! Je sais que vous êtes capable de vous en sortir ! Car vous avez eu le courage de succéder à votre mère.

« Tu as sûrement raison. Merci de ton aimable gentillesse Mickey, dit elle en reprenant un air plus réjouis.

La porte s’ouvrit une nouvelle fois après quelques cris évoquant une dispute. C’était Réith tenu par le col de sa veste, en train de protester contre Cloud qui continuait à le porter tout en gardant son regard de glace. Derrière lui marchaient Aria qui était un peu gênée de voir son ami dans cet état alors que Nara était pour ainsi dire plié en deux tellement il riait aux éclats. A chaque pas que le guerrier faisait, les chaînes retenant son épée claquaient. Heureusement pour le jeune homme, Grenat fit signe au mercenaire de le faire descendre. Voyant l’insensibilité de Cloud, Réith se retint de lâcher « Ce n’est pas trop tôt !»

« Ce sont eux ? Chuchota la jeune reine aux oreilles de son ami souris.

« Oui, répondit-il en les saluant.

« Eh ! Du calme Réith ! Je suis sûr que la jolie demoiselle ici présente nous expliquera tout ! murmura Nara à son compagnon d’aventure.

« Un peu de respect à la Reine ! tonna Lightning, la mine ravageuse.

« Ce n’est rien, objecta Grenat avec quelque peu de plaisir à voir le visage dérangé de Nara.

« Puis-je récupérer ma paye ? demanda automatiquement Cloud après avoir déposé son « colis ».

Grenat s’interrompit un instant décontenancé par la demande de son homme de main. Elle n’avait pas l’habitude que quelqu’un l’interrompe dans ses conversations.

« Mickey…Pourrais tu la lui donner ?

Une bourse semblable à celle de Réith parvint aux mains de Cloud qui partit sans demander son reste.

« Quel mec ! J’en ai des frissons ! vociféra le jeune homme aux cheveux bleus.

« Nous pouvons commencer nos explications. Vous vous trouver dans le Château des Cœurs. Et si j’ai insisté pour vous amener ici, c’est parce que nous sommes en situation de crise.

Une tristesse déferla d’un seul coup dans le cœur du jeune homme. Il avait tué ses parents. Ils ne pouvaient plus revenir. Le léger sourire de la Reine s’effaça en voyant son invité à la mine triste.

« Ses parents se sont transformés en Némésis, intervint Aria en posant une main chaleureuse sur son ami avec un large sourire.

« Je suis désolée… J’espère de tout cœur que vous trouverez un moyen de les ramener.

« Nous ? s’étonna Réith.

« Oui. Car Nara est l’un des Quatre Maîtres de la Keyblade. Et vous, ses Gardiens du Cristal.

Comme s’ils devinaient son incrédulité, tous les soldats firent apparaître de petites pierres dans la paume de leurs mains. Malgré quelques formes extravagantes, chacun de ces cristaux étaient teintés de rouge. Puis, le collier Azuré s’extirpa de la ceinture de Réith, scintillant toujours d’une couleur bleuté.

« On dirait que le Cristal de votre monde s’est réfugié dans ton pendentif.

« C’était le cadeau de Réith ? » se disait Nara qui ne pouvait s’empêcher de rire en voyant les joues rouges de son compagnon.

« Il faut vraiment qu’il tente sa chance, murmurait-il aux oreilles de Mickey. Il faut vraiment aimer quelqu’un en particulier pour acheter un tel objet !

« C‘est pas ce que tu crois, je t’ai dit !

« On n’y arrivera jamais… murmura Lightning en se massant les tempes pour ne pas exploser devant le manque de maturité du rouquin.

« S’il te plait Nara, un peu de sérieux. Tu pourras plaisanter après…

« T’inquiètes pas, Chevalier ! Désolé, je voulais détendre l’atmosphère !

« Bon, s’exclama Squall, si votre petit numéro est terminé maintenant… Pour faire simple, chaque monde possède un cristal. Ce Cristal rassemble tout ce qu’a vécu un monde, tous ses souvenirs, et ses connaissances, il est donc vital. Il choisit ensuite ses Gardiens qui ont tous le même but. Protéger les Maîtres de la Keyblade. Ce cristal incrusté dans le collier montre que vous êtes tous les trois liés par lui.

« Et c’est qui les autres ?

« Nous ne connaissons que toi et le Chevalier Mickey ici présent, continua la Reine en désignant Mickey. Les autres élus nous sont totalement inconnus. Mais, du fait de la situation, nous n’avons pas le temps de les rechercher. Il en va de la survie de tous les mondes existant.

« Pourquoi ça ? demanda poliment Aria en craignant le pire.

« Car les Cristaux des autres mondes sont en danger !

Même si elle ne comprenait toujours pas pourquoi, cette dernière phrase là fit sursauter d’effroi, alors que c’était la première fois qu’elle entendait parler des cristaux plus en détail.

« Les Némésis…murmura Squall tout en gardant son air sérieux.

« Créature personnifiant les Ténèbres du cœur des gens. Jaloux de la lumière qu’ils n’ont plus, il s’attaque aux humains pour remplir leur cœur de Ténèbres, et absorbe celle-ci dans le cœur des autres pour gagner en puissance. Inspirant la peur, beaucoup ont laissé jaillir les Ténèbres dans leur cœur dans un ultime moyen de défense, expliquait-elle tout en essayant de garder son calme. Ceci est un cercle vicieux, qui conduit à menacer le Cristal de destruction.

« Et comment on va faire pour anéantir ces créatures ? demanda Nara, pressé de finir cette discussion puant la tristesse.

« Il faut sceller chaque serrure de chaque monde pour endiguer les Ténèbres et pour qu’ils n’aient plus accès aux cristaux.

« Endiguer ? C’est une blague ?

« Si on ne détruit pas la source même des Némésis, on ne pourra pas les défaire complètement, expliqua Mickey en faisant apparaître sa Keyblade dorée dans la main. En fermant les serrures du plus de monde possible, les gens ne risqueront plus de connaître la destruction de leur propre monde.

Cette raison était suffisante pour Réith. Après tout, personne ne supporterait de voir une de ses connaissances échouer dans les Ténèbres. Mais en sachant qu’il pourrait peut-être retrouver ses parents en protégeant Nara, il avait une petite lueur d’espoir.

« Donald ! Dingo !

Quelques secondes plus tard, la porte s’ouvrit dans un grand fracas. Un canard et une espèce de chien, s’écroula par terre, sous les rires discret de Mickey. Seul Nara ne pouvait s’empêcher de se moquer de ce qu’il appellera plus tard le duo de comiques.

« Oui votre Majesté, demandèrent-ils alors qu’ils étaient encore étendu par terre.

« Je veux que vous guidez Réith, Nara et Aria à travers le Château pour qu’ils puissent se préparer à leur voyage. Ils doivent aussi bénéficier de beaucoup de repos. Mickey, Squall et Lightning devront préparer tout ce dont ils auront besoin pour voyager, et mener à bien leur quête.

« A vos ordres !

Dès que Donald vit le jeune gardien, il se souvint de lui, lorsqu’il était en train de le conduire à l’école avec sa 313 et ses trois neveux. Il s’approcha de lui et cria :

« Ca faisait longtemps Réith !

« C’est donc là que tu te cachais ? Tu as fait un très bon choix. Mais, je suis désolé de ne pas avoir pu sauver tes neveux…
« Oh…ce n’est pas…Quoi !?

Sa réaction n’étonnait guère le trio, car Donald réagissait tout le temps exagérément. Mais ici, la situation était plus que compréhensible.

« Comment vais-je retrouver mes neveux maintenant ?

Dingo fit signe à ses trois nouveaux compagnons de le suivre. Après être sortis de la salle du trône et avoir emprunté de longs couloirs, ils arrivèrent à l’entrée du château qui était un magnifique jardin avec des arbres en forme de cœur, tandis qu’une large route de pierre séparait en deux, de manière égale ce petit paradis.

« On va faire comment pour voyager à travers les mondes ?

« On va justement aller dans l’endroit approprié pour ça. En attendant, achetez tout ce qu’il vous faut chez la réserve des Mogs. La Forge n’est pas encore ouverte.

« D’accord !

Ce qui frappait d’abord Aria dans le quartier commerçant, c’était la diversité des boutiques. Une boutique pour des légumes, une autre pour les nouveaux vêtements à la mode, pour des armes, des armures, ou alors des bijoux –ce qui fit penser à Réith qu’il n’avait toujours pas offert son cadeau à Aria, même si elle se doutait déjà que le collier lui était destiné. Toutes les boutiques, à part celle concernant les vêtements, avait un comptoir où les commerçants attendait ces clients. Clients qui étaient légions dans ce quartier, surprenant pour ceux qui n’avaient pas l’habitude, et vous vous doutez bien que c’était le cas pour notre trio. Même si ce n’était que pour des petites affaires, chacun savourait cet instant sous les rayons du soleil, car ressentir trop d’obscurité et de Ténèbres autour de soi vous fait oublier un peu à quel point la lumière peut être bénéfique.

Après quelques achats forts utiles et une bonne glace à l’eau de mer, le Chevalier de la Garde Royale les rejoignit dans un petit restaurant appelé « Chez Gusteau ». A voir leur visage détendu, Dingo percevait tout de même chez eux un certain désir que tout cela ne soit qu’un cauchemar –peut être que seul Nara possédait le don de paraître calme en toutes circonstances, voire ne pas s’en préoccuper.

« Est-ce que vous être prêts ? Je vais vous montrer votre vaisseau !

« Un vaisseau ? Cool ! Je veux le voir ! s’écria Réith, repensant à ses rêves d’enfance.
ErsselDCero
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 18
Inscription: 03 Jan 13 à 12:40
Sexe: Homme


Retourner vers Manga


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron