FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Toutes les discussions autour de Final Fantasy VII et ses dérivés !

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Arkath » 17 Nov 10 à 02:55

selon TON point de vue... :-)
je suis assez fan de FF8 mais pas du tout Fanboy comme tu semble le croire... :-°
et puis j'exposais juste mon avis quant à la popularité de FFVII... ('.')
"Cool and Spicy...that's me !!!"
Image

Arkath
~Fondateur et unique membre de la FDPTTT
~Ancien Roi des Bisounours
~Créateur le "La Ligue de Défense des ..."
Arkath
Gaïa Ultime
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2625
Inscription: 18 Déc 08 à 15:52
Localisation: Harrogath, la cité lumière
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar monkeyjob77 » 20 Nov 10 à 02:06

Arkath a écrit:Techniquement tes arguments sont tout à fait acceptables, mais si toi tu est fan de FFVII pour ces "bonnes" raisons, d'autres sont des Fanboys et n'ont pas vu aussi loin que toi...
Voilà la triste vérité, FFVII est adoré dans le monde entier certes, mais pas pour les bonnes raisons ...


C'est vrai arkath tu n'as pas tort sur ce point là "^^ . Mais si tu regardes bien c'est la même chose avec les groupes de musique par exemple: adulés pour leur physique pas pour leur talent . Après les fanboys y'en n'a (après tout il faut de tout)mais il y a aussi encore heureux des "vrais joueurs" si je puis dire. Chacun ou chacune a ses propres raisons d'aimer un jeu qui pour toi ne sont pas toujours logique mais c'est bien de partager ses idées ^^

Après pour le jeu en lui même on adhère ou pas comme tout les FF. Mais il est vrai que les précédents FF (avant FFVII ) sont oubliés. Pour ma part je n'en n'aie pas tellement entendu parler et je n'y aie même pas jouer. Mais que square les ressorte sur nintendo ds ou sur d'autres plateformes de jeu je trouve cela bien ça permet aux fans de FF (ou pas) de pouvoir découvrir les 6 premiers volets.

Je pense honnêtement que si on le demandais de choisir un jour mon FF preférés j'avoue que je n'en choisirai aucun , parce que chacun a son propre univers et je dirai même sa magie .
Dernière édition par monkeyjob77 le 20 Nov 10 à 02:27, édité 2 fois.
Image

Fools set the rules in this world
Just take a look around. It's undeniable.
monkeyjob77
Chevalier Dragon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 465
Inscription: 11 Mar 10 à 16:41
Localisation: ..... Qui sait ......
Sexe: Femme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Révalani » 03 Déc 10 à 07:21

Roooh ... *bweuh*

@Arkath: si on met de côté les joueuses très occasionnelles qui vont se faire quelques parties de wii sports and co, j'aurais plutôt tendance à penser que les filles vont assez naturellement vers les Final Fantasy. Plus facilement en tous cas que vers des Medal of Honor... C'est une généralité bien entendu.
En fait, je pense qu'il y a un nombre relativement conséquent de filles qui jouent aux FF.
Qui y jouent depuis la sortie de FFVII, je te l'accorde, il y en a peut-être moins. Mais c'est simplement une question de génération. A la sortie de FFVII, les joueuses étaient beaucoup moins nombreuses que maintenant. Celles qui ont pu commencer la saga avec le septième opus ont maintenant 20 piges passés.
Quant aux "Kyaaaaaaaaaaaaah"... c'est probablement dû au jeune âge d'une majorité de joueuses (de toutes les filles qui jouent aux jeux vidéos aujourd'hui, je pense qu'une bonne partie sont des adolescentes...), et même si ça fais grincer des dents, ben ça leur passera et dans quelques années elles pourront t'expliquer qu'il n'y a pas que le minois de Tidus, en fait, qui leur a plu Ü

Par contre je suis d'accord sur le fait que les filles commes les garçons peuvent être fanboy.

@monkeyjob77: en quoi est-ce honteux d'être fanboy? Et qu'est-ce qu'un vrai joueur? Bon ok tu as mis des guillemets... Mais aimer un personnage simplement pour son physique, non seulement c'est arrivé à tout le monde mais en plus ça passe avec le temps... Même sans parler uniquement de physique, il arrive parfois qu'un personnage trouve echos en nous pour des raison évidentes ou pas du tout et on en devient baba... Heureusement d'ailleurs, qu'est-ce qu'on se ferait ch**** sinon :lol:

Je comprends pas pourquoi "fanboy" est devenue une critique si féroce... Parce que cela indique un manque de réfexion? Mazette, est-ce si crucial de devoir toujours expliquer et argumenter le pourquoi du comment?
Pis des fanboy éclairés, en fait, il y en a plein. D'ailleurs je me pose même la question de savoir si les plus assidus d'entre eux, les plus féroces à défendre leur jeu / perso fétiche, ne sont pas ceux qui ont le plus réfléchis a leur saint graal...

On est sur un forum dédié à Final Fantasy... on est tous des fanboy non? Ü
Dernière édition par Révalani le 03 Déc 10 à 07:23, édité 1 fois.
Révalani
Soldat Shinra
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 182
Inscription: 11 Nov 08 à 06:22
Sexe: Femme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar monkeyjob77 » 04 Déc 10 à 01:22

Hum ... Pas faux pas faux ce que tu dis Révelani , on l'est tous oui quelque part je ne peux pas le nier Ü . La question est tout simplement de ne pas tomber dans le genre " Ce FF il est PARFAIT ! '" c'est ça pour moi un Fanboyisme (euh ça se dit ??? :lol: ) irréfléchis et limite "bête" .
Bon après je comprend que le physique de certains persos nourris les fantasmes des jeunes ados , mais bon tout dépend de la maturité que tu as et du recul par rapport à cela .
Je crache pas sur la fait que l'on a tous ressentis ça un jour: "rrroohh il est trooopp beau ou elle est trrooopp belle !" :lol: Mais ce qui est exaspérant c'est de voir que le "Fanboyisme" n'est seulement qu'un effet de mode , et limite que ça devient une compétition.

Je m'explique : par exemple : j'ai une amie qui adore les mangas surtout les animes faut dire ce qui est . Ben elle va tous les regarder, sans pour autant essayer de faire un selection de tous ces animes selon ces goûts . x___x Pour après te lancer : mais t'as pas vu celui là ? Ou celui ci ??? (genre avec des grands yeux comme ça: 8-) ) ou bien de parler sans cesse de tels ou tels animes avec ces autres potes histoire d'en foutre plein la vue . C'est ça finalement qui est dommage ... On est pas là pour faire une compet de à qui aura vu ça ou ça ? Ou jouer à ça ou ça ? A vrai dire je m'en tape de ça! Ü
Je pense qu'il faut que cela reste un partage . C'est surtout ce genre de comportement que je trouve déplorable ... Voilà tout .
Image

Fools set the rules in this world
Just take a look around. It's undeniable.
monkeyjob77
Chevalier Dragon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 465
Inscription: 11 Mar 10 à 16:41
Localisation: ..... Qui sait ......
Sexe: Femme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar DeViL.MaN666_Qc » 14 Juil 11 à 07:13

tout simplement pcq se jeux plait a tlm,pas besoin d'aimer les RPG pour aimer se jeux mythique les personnage son tous charismatique , lhistoire est exellente et le gameplay est parfait , ceux qui le deteste et bien comme on dit Hater Gonna hate la plupart aime le jeux mais son seulement ecoeurer d'en entendre parler :love:
DeViL.MaN666_Qc
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 13 Juil 11 à 23:08
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar monkeyjob77 » 22 Juil 11 à 23:28

DeViL.MaN666_Qc a écrit: la plupart aime le jeux mais son seulement ecoeurer d'en entendre parler


Sûrement parce qu'on n'en entend TROP parler, et comme tu l'as bien définis on en est écoeurer par la suite. Dommage.
Image

Fools set the rules in this world
Just take a look around. It's undeniable.
monkeyjob77
Chevalier Dragon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 465
Inscription: 11 Mar 10 à 16:41
Localisation: ..... Qui sait ......
Sexe: Femme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Angel Cloud » 30 Juil 11 à 03:47

En meme temps en entendre parler encore c'est pas nouveau et ca durera encore et puis c'est pas etonnant vu la popularite qui l'a et c'est surtout lui qui a tout amener en terme d'RPG donc heureusement qu'il est la a present et puis ce FF est special il s'ecarte aujourd'hui encore de tout RPG car il unique, trop d'FF se ressemblent ou est tout simplement moins bon et c'est ce qui fait la force de celui-ci qui est juste devant FFVI !!!
Angel Cloud
Ange des Ténèbres
 
Messages: 1287
Inscription: 04 Fév 11 à 18:59
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tango's » 23 Juin 13 à 19:15

Bon, ça ne va pas faire de mal de réanimer ce genre de topic et, d’avoir l’opinion de personnes nouvelles et anciennes qui n’ont pas donné leur avis.

Pourquoi Final Fantasy VII a été le plus gros succès de la série dans le monde entier. Il y a certes, l’évolution indéniable de la 3D, je rappel que le jeu est sorti en 1997, novembre en France. Au-delà de la réussite sur notre sol, premier RPG à être traduit en français, sauf erreur ou méconnaissance de ma part, les ventes sur l’hexagone sont une goutte d’eau vis-à-vis des deux grands pays mondiaux, une traduction douteuse toutefois.

Final Fantasy VI avait posé les bases, que son successeur reprendra pour mieux l’exploiter, sans toutefois le surpasser dans certains domaines, je pense notamment à la scène de l’opéra qui, dans FFVII ne sera qu’une simple scène de théâtre anecdotique. J’ai remarqué que, les notes jouées par Nobuo Uematsu on été reprise de la version VI à celle de quelques morceaux du VII.

Mais, FFVII, bien après sa sortie, récupère de nombreux fans. Pourtant, ce qui était une prouesse technique en 1997, fut dépassé même par ses successeurs ou bien des jeux de sa génération, pour paraître criards et obsolète aujourd’hui. Il faut avoir bien du courage pour se (re)lancer dans l’aventure à notre époque, où nous sommes habituer aux graphismes magnifiques.

Passé ces détails, FFVII est un maelström d’émotion et de richesse. Un gameplay innovateur qui, même des années plus tard s’avère être l’un des meilleurs. Le style de combat s’avère être un mélange savoureux entre le classique tour par tour et l’audacieuse tactique des matérias. L’histoire est prenante et passer les nombreux dialogues des premières heures, plonge le joueur dans l’aventure. Tout est réuni pour que, nous les joueurs, prenons plaisir. Ainsi, il y a de l’infiltration, des scènes cocasses, de la tristesse, de l’émotion pure, de l’immersion. Même après avoir poser la mannette pour apercevoir Nanaki avec ses enfants, on ne peux que ressentir déjà de la nostalgie.

Avec un scénario riche et complexe, mais aussi par recherche commerciale, FFVII a eu quelques spin-of.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Seven » 24 Juin 13 à 10:08

Tu peux déjà compter avec le monstrueux soutien de la presse ( papier ) pour l'époque ;-)
Image
Seven
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2108
Inscription: 18 Juin 11 à 09:01
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tango's » 24 Juin 13 à 18:40

Oui, mais...
FFVI à jouit également d'une publicité, je ne me souviens plus qui avait mit l'image avec le mog, c'était lors du sondage du début d'année. Et puis ses prédécesseurs ont également eux droit à des pubs télé et papelards. FFXII à même eu la note mystique de 40/40 chez Famitsu.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Patman » 24 Juin 13 à 20:37

???
FF6 n' a pas eu la moindre pub ici, il n' est même pas sorti en France. Il a bien eu son test import dans la presse, mais c' est complètement anecdotique comparé au déluge de previews, méga dossiers, bande annonces et autres pubs alloués à FF7, un vrai matraquage en règle. Ca m' avait d' ailleurs vachement surpris que Parasite Eve ne sorte pas en France, vu que la presse spécialisée avait poussé le matraquage à son sujet quasiment aussi loin que pour FF7. Ils trouvaient un truc à dire sur Aya Brea presque tout les mois.
Patman
Gaïa Ultime
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2386
Inscription: 05 Aoû 10 à 21:03
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar yakzawik » 29 Juin 13 à 18:59

Je vais faire fi de certains des messages précédents parfaitement ineptes... et donner mon avis. En fait, non. En ce qui me concerne, j'ai fait connaissances avec la communauté féminine de Final Fantasy, et j'ai pu remarquer qu'elles savaient mettre à profit leurs prétendues qualités rédactionnelles supérieures pour exprimer leur avis. Et force est de constater qu'elles avaient souvent la série un esprit assez critique, (presque) affranchi de toute tendance fanboy-iste. Leur argumentaire est appréciable et acceptable, de même que celui de tout individu sensé.

Parenthèse à part, je dois avouer que Final Fantasy VII n'est pas l'épisode qui plaît le plus... Peut-être pour ceux qui l'ont découvert à sa sortie ou dans les environs... Mais j'ai eu affaire à des cas récalcitrants ! Jamais au grand jamais ils n'avaient joué à un FF, et je leur ai permis de s'y initier. Seulement, autant il leur était capable d'apprécier FF VI, VIII et X, autant le 7 (et le ) les laissait de marbre (quoi qu'ils appréciaient majoritairement l'ambiance de FF IX bien qu'ils le trouvaient assez long à démarrer). Effectivement, je ne les y ai initié qu'entre 2007 et 2013, mais cela permet de recevoir et récolter des avis de joueurs quelques années après la période d'effervescence, alors qu'une (voire 2) génération(s) de consoles avait pointé le bout de son nez.

Me concernant FF VII fut mon premier FF, mais pas mon premier RPG. Je ne sais pas s'il est tout à fait exact de qualifier les Wonderboy de RPG, mais c'est ainsi que je les ressens. Ils ont cette âme que beaucoup d'autres genres de jeux n'ont pas (je ne dis pas là que ces genres de jeux en manquent et que, de fait, ils sont mauvais, mais plutôt que cette âme me paraît caractéristique de ce genre de jeu : auberges, sauvegardes, équipements, donjons, barres de vie (HP)...) ! De fait, j'étais déjà quelque peu familiarisé avec ce genre de jeu, et j'y ai trouvé mes marques rapidement. Je me souviens avoir été subjugué (au départ) par le sort "Eclair"... C'est tout bête, mais ça m'avait marqué ! Et le Scorpion gardien m'avait aussi intéressé.

Mais ce que je retiens aujourd'hui de FF VII, ce n'est pas Clou ou Sephiroth, ni le fait que je n'avais rien compris en jouant au jeu à l'époque (en primaire). Je n'y voyais pas une morale écologiste, mais avant tout une aventure avec des amitiés qui se font et se défont (wé, c'est écrit sur la boîte, mais j'étais un peu simplet à l'époque).
Ce qui fait la force de cet épisode c'est, à mon sens, la variété des environnements : contrairement à FF XIII -pour ne citer que lui- nous autres les joueurs sommes dépaysé lors de la découverte d'un nouvel environnement. De la monstrueuse Midgard (dans tous les sens du terme) au Cratère Nord, FF VII nous fait visiter la Cité Perdue, la Grand Glacier, Gongaga, le Canyon Cosmo et nous emmène au Japon avec Wutai. Bref, la population du jeu est très cosmopolite et notre équipée en est, de fait, très hétéroclite. Les personnages ne sont pas en tous points des clichés de RPG, même si, sur ce point, j'adhère moins à FF VII. Je me moque éperdument qu'ils soient trop classes ou non. Je me rappelle simplement que les héros de FF VII n'ont pas d'âme et puis c'est tout (bon, je grossis le trait, ils ont tout de même quelques traits de caractères superficiels... et certains personnages évoluent lentement (et peu) sur toute la durée de l'aventure, mais ça ne va pas chercher bien loin. La faute à la traduction ou à des dialogues très mal rédigés ? Je dirais un peu des deux, on est loin de la profondeur des personnages des épisodes numérotés suivants (le XII excepté).

L'ambiance visuelle était marquante, surtout pour l'épque ; les décors de FF VIII et IX étaient plus beau, mais la différence n'était pas hyper flagrante non plus (peut-être au niveau des couleurs, qui pixellisaient quelque peu dans VII). L'ambiance sonore puait du fion par contre... non pas que les compositions de sire Uematsu étaient mauvaise, non. Elles s'accordaient convenablement avec les environnements et les événements, bien que certaines plages sonores soient -à mon sens encore- risibles, parmi les plus mauvaises de toute la série. Mais c'est surtout les chipsets sonores de la PSone pas du tout exploités, qui offrent avec le canal midi un rendu sonore de qualité moindre que FF VI -qui avait un grain de qualité, je trouve, malgré les sons en bip-bap 16 bits. De fait, pas de bruit de pas ou autres sons d'ambiance, ce qui décrédibilise parfois le jeu. Mais j'ai souvenance de sonorités enchanteresses tant le jeu est marqué par ses sons (on entend même le bruit criard du curseur sur l'interface de RomStation !).

Le scénario est intéressant et traite de thématiques d'actualité, en l'observant sous un certain angle ce qui n'est pas pour me déplaire ; il se rapproche le plus de la réalité (plus encore que FF VIII avec ses universités qui volent...). C'est peut-être ce rapport contigu que FF VII entretient avec le réel qui nous échappe mais nous rattache tous qui a contribué à son succès, et ceci allié avec les technologies nouvellement développées sur PSone (comparativement à ce que la SNES offrait). Cette subtile alliance de Fantasy et de réalité, cette douce pointe de folie, l'articulation fine et férocement intéressante entre les phases RPG-esques et les mini-jeux (obligatoires ou non). C'est sur ces points qu'il brille et se place au-dessus des prédécesseurs et successeurs dans certains domaines. C'est en ce sens qu'il a plu, mais le temps l'a rattrapé, et de nombreux jeux s'en sont inspiré, de fait, il paraîtra aux joueurs d'aujourd'hui moins révolutionnaire, moins marquant, plus banal... mais il demeure dans le cœur des joueurs, dans l'esprit des grands penseur. FF VII, c'est un carnaval d'événements spectaculaire, un maëlstrom de personnages principaux et secondaires (voire facultatifs pourtant bien exploités) ; et rien que pour ça, on peut le qualifier sinon d'excellent RPG, du moins de RPG de bonne facture car il parvient à son but.
yakzawik
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 30
Inscription: 14 Juin 13 à 17:00
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tango's » 29 Juin 13 à 19:58

Patman a écrit:???
FF6 n' a pas eu la moindre pub ici, il n' est même pas sorti en France. Il a bien eu son test import dans la presse, mais c' est complètement anecdotique comparé au déluge de previews, méga dossiers, bande annonces et autres pubs alloués à FF7, un vrai matraquage en règle. Ca m' avait d' ailleurs vachement surpris que Parasite Eve ne sorte pas en France, vu que la presse spécialisée avait poussé le matraquage à son sujet quasiment aussi loin que pour FF7. Ils trouvaient un truc à dire sur Aya Brea presque tout les mois.

J'avais pas vu que tu m'avais répondu. Bien sûr que FFVI n'a pas eu autant de pub que FFVII, puisque SquareSoft ne s'envisageait un portage en France. J'ai retrouvé, c'était Zephy qui avait posté http://forum.ffdream.com/viewtopic.php?f=85&t=14595.

@Yakzawik, on n'a pas la même vision quand on est en primaire qu'au collège ou bien même adulte.

Il y a quelque chose de particulier avec FFVII, chose qui n'a jamais été reproduite avec d'autres FF ou RPG, c'est la nostalgie. Certainement parce que c'était la première fois que je m'immergeai dans une aventure, que je m'identifiai avec des personnages. C'est quelque chose qui existe toujours même longtemps après sa sortie, une pensée romanesque à toutes ces journées et ces nuits sur ce jeu.

Je me souviens être resté admiratif de la vue du réacteur lors de la première vision, cet écran où l'on passe deux fois, l'une pour rentrer dedans, et l'autre pour le quitter juste qu'avant la bombe n'explose.
Ça n'a pas le même rendu que sur l'image ci-dessous, mais cet endroit que je me rappel.
Image

Et puis, graphiquement, à part les personnages cubiques, FFVII n'a rien à envier à ses deux successeurs et je rajouterai même Parasite Eve 2, la preuve avec deux images glané sur le site FFDream :
Image
Image

Je ne suis pas tout à fait d'accord pour dire que les graphismes sont criards, mais ont vieilli.

Pour les musiques, je te rejoins yakzawik, je les trouve bien stridente bien, qu'a l'époque je les adorais. Ce n'est pas vraiment la puce qui est en faute, mais le choix de Nobuo Umatsu pour un synthé. La preuve puisque les musiques de FFVIII, que j'aime moins, sont de bien meilleures qualités, avec un assortiment d'instruments et de voix. Par contre, je kiffai bien les fonds sonores, notamment le curseur.

Il y a une chose que l'on a oublié, où je n'ai peut-être pas lu tous les postes, mais l'une des forces de FFVII, hormis son ambiance, ce sont ces petits jeux. J'imagine que la scène de la moto est l'un des passages préférés des joueurs, sans oublier le snowboard. J'adorai aller au village glaçon et descendre en snowboard, je m'amusai à remonter la piste et recommencer, plus tard, c'était au Golden Saucer que j'allumais ma console rien que pour me faire une partie de Snowboard, à pester auprès des Moogle. Et puis, le Golden Saucer est l'un des endroits les plus magiques, où l'on pouvait se faire des combats, idée et évolution complète de FFVI, à faire des courses de chocobo entre voyage vers la ferme pour gaver des légumes dopants le volatile. Et puis, il y aussi toutes ces petites choses qui complètent le jeu et le rend sympathique, la séance de baffes entre Tifa et Scarlet, la séance de contorsionniste de Tifa dans la chambre à gaz, la chasse aux dernières limites et armes, le travestissement pour retrouver Tifa, la peste de voleuse de materia.

Bon, si FFVII est un joyau, c'est qu'il regroupe tout un tas d'endroits tous aussi atypiques que mystérieux, j'aime beaucoup la forêt endormie et la forêt ancienne, mais ça c'est certainement mon côté botaniste qui ressort. Sans compter les scènes d'intenses émotions que l'on a pu vivre avec ses prédécesseurs et ses successeurs, mais avec une note qui lui est propre. Pour nous les français qui n'étions pas habitués à ce-là, ce fut particulier.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar yakzawik » 30 Juin 13 à 01:06

Je n'ai pas dit que les graphismes de FF VII étaient criards ; j'ai dit que le son du curseur l'était.
J'ai bien indiqué que les environnements sont certes moins détaillés que ceux de ses successeurs, mais que la différence n'est pas "hyper flagrante" bien qu'il faudrait être de mauvaise foi pour nier l'existence d'une avancée technologique certaine (notamment dans la maîtrise des CG, justement). D'ailleurs, concernant le fond sonore, je ne critiquais pas non plus la puce audio de la PSone, mais l'usage qu'en avait fait Uematsu (qui s'est avec FF VIII et IV obstiné à proposer des musiques au synthétiseur... quel affront pour de si belles compositions bien que certaines pistes audio aient été jouées par un orchestre dans ses deux successeurs -notamment les musiques de cinématique). Et je trouve que le jeu, au niveau des BGS (les bruitages en gros) a une véritable identité. Il y a un cachet inimitable (les bruits des explosions, pour ne citer qu'eux ^^).

Et oui, nous avons une vision très différente entre notre enfance et le moment où nous sommes devenus adultes (c'est une lapalissade, à vrai dire). Mais je recontextualisais le truc ; parce que je parle en mon nom, donc avec mes souvenirs, donc avec mon Moi d'avant : mes réminiscences. Et les réminiscences sont source de nostalgie ! D'ailleurs, les éditeurs aiment jouer sur notre nostalgie pour rééditer des softs de notre enfance dont nous avons oublié à quel point ils étaient mauvais. J'ai rejoué aux premiers Tomb Raider récemment... Mon Dieu ce que la jouabilité était affreuse : rigide, bugguée, peu ergonomique, difficulté largement trop élevée... Mais j'en avais gardé de bons souvenirs. Concernant FF VII, je l'avais refait il y a quelques années, et la vision que j'avais du jeu n'avait pas changé. C'est ce qui fait la force des FF et de celui-ci en particulier. Malgré les affres du temps, la poussière s'accumule dessus, mais il demeure toujours un bon crû.

concernant ses mini-jeux, je ne l'avais abordé que brièvement, mais je dois avouer avoir toujours adoré le Snowboard, j'avais même fait une partie où j'avais obtenu 100/100 dans les trois pistes, et où j'avais fait le mode Time Trial :p Le sous-marin avait le mérite d'être original, même s'il ne m'a jamais captivé ; pendant longtemps, l'activité avec le Moogle m'avait intrigué jusqu'à ce que je trouve la combine (que j'ai oubliée) ; la phase avec la moto a ce petit quelque chose que je n'oublierai pas ! Le tout est si magistralement intégré à l'histire que cela passe inaperçu.
FF VII a cette façon si particulière de te présenter les choses.
Lorsque nous visitons le QG Shin-Râ, qu'est-ce donc que ce lieu sinon un donjon ? A la différence de nombreux donjons dans de nombreux autres RPG, celui-ci est amusant et intéressant, et nos pérégrinations en son sein s'étalent sur environ 1h30-2h (si on ne se presse pas). J'ai malheureusement toujours regretté la petitesse des environnements ; FF VIII et IX ont quelque peu corrigé le tir de ce côté-là. Car les villes de cet opus se visitent en deux-temps trois mouvements, de même pour la majorité des environnements. Toutefois, je mettrais une mention spéciale pour l'ascension de la falaise Gaea et la descente dans le cratère Nord, j'ai toujours adoré ce passage (de toute façon, le CD 2, c'mon préféré, même si j'adore toute la partie introductive à Midgard).
yakzawik
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 30
Inscription: 14 Juin 13 à 17:00
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tirlititi » 30 Juin 13 à 01:48

Humhum, j'ai refait les vieux Tomb Raider y'a quelque temps (les 1, 2 et 4) et, au contraire, je les trouve très bien, justement dans leur maniabilité. Je suis en train de faire la version Anniversary et j'aime pas cette manie des jeux de plate-forme modernes d'avoir des mouvements "scriptés" (c'est-à-dire que si tu fais saut + s'accrocher, par exemple, Lara n'essaieras de s'accrocher que si le jeu a décidé que c'était un endroit où c'est possible). Au moins, y'avait pas de surprise avec les mouvements de ton perso.

Pour pas être 100% HS, je vais quand même donné mon avis sur ce qui fait la particularité d'FF7 ^^'
C'est vrai que y'a plein de mini-jeu / mini-gameplay et que ça contribue à sa richesse. Aussi, je sais que c'est en partie à cause/grâce à la traduction foireuse, mais les réactions des personnages et les situations m'ont toujours paru extraordinairement bizarres dans FF7. Bon, y'a le fait que Cloud soit un peu frappé du ciboulot, mais même. Qu'est-ce que Hojo fait à la plage à la Costa del sol? Pourquoi il laisse Cloud tranquille et inversement? Pourquoi Heidegger et Rufus ne cherchent pas Cloud dans l'équipage en arrivant s'ils savent qu'ils sont à bord? Et tout ça juste à la Costa del sol, alors le reste... x___x
Du coup, ça fait que l'histoire est très opaque, qu'il faut faire le tri entre ce qui est important et ce qui est une bizarrerie inexplicable et que, fatalement, faut faire le jeu plusieurs fois (d'autant plus que niveau quêtes annexes et secrets, FF7 n'est pas à plaindre).
Ummon a écrit:Mon bâton s'est transformé en dragon et a avalé l'univers ! Oh, où sont les rivières, les montagnes et la grande terre ?
Tirlititi
Soldat Shinra
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 171
Inscription: 17 Juin 13 à 01:15
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tango's » 30 Juin 13 à 10:14

Petite parenthèse sur Tomb Raider. Ce qui à fait le succès du premier, au delà de la jolie Lara Croft et des graphismes du jeu pour l'époque, c'était l'immersion et puis, ces bruitages qui font apparaître une petite musique qui hérisse les poils. J'ai toujours pris énormément de plaisir dans cet épisode que les précédents, où j'adorai chercher pour résoudre les énigmes et trouver les secrets. Tomb Raider II, est bien, mais à perdu, ce qui faisait son charme, le côté aventure, là c'est d'avantage de l'action avec les gangsters qui pourchassent Lara tout au long du jeu. Pour Anniversary, comme je fus déçu. L'idée d'une refonte graphique était la bien venue, le jeu à été tronqué, beaucoup trop de passages ont été supprimés ce qui à cassé l'ambiance, sans oublier une difficulté décuplé, j'ai abandonné sur les deux centaures, car j'arrivai pas à leur enlever leur bouclier.

yakzawik a écrit:Lorsque nous visitons le QG Shin-Râ, qu'est-ce donc que ce lieu sinon un donjon ? A la différence de nombreux donjons dans de nombreux autres RPG, celui-ci est amusant et intéressant, et nos pérégrinations en son sein s'étalent sur environ 1h30-2h (si on ne se presse pas).

Un de mes passages préféré, il s'agit d'infiltration. Même l'accession depuis les taudis est vraiment sympa.

yakzawik a écrit:J'ai malheureusement toujours regretté la petitesse des environnements ; FF VIII et IX ont quelque peu corrigé le tir de ce côté-là. Car les villes de cet opus se visitent en deux-temps trois mouvements, de même pour la majorité des environnements.

C'est certainement une volonté des développeurs. Midgard représente la mégapole et tout gravite autour, il est normal que les villages soit miniature et puis, c'est peut-être due également, au fait que l'équipe avait moins de moyens et, était moins équipé techniquement pour créer de vastes zones. Je regrette que Canyon Cosmos n'ait pas été plus grand, tout comme les autres villages d'ailleurs.

Tirlititi a écrit:Bon, y'a le fait que Cloud soit un peu frappé du ciboulot, mais même. Qu'est-ce que Hojo fait à la plage à la Costa del sol?

Cloud ou Clad s'est toujours identifié à Zack, qui représente celui qui à réussi. Il se considère comme un échec. Pour Hojo, il le dit lui même, il est en vacance à Costa Del Sol, même les criminels bénéficie de congés.

Tirlititi a écrit:Pourquoi Heidegger et Rufus ne cherchent pas Cloud dans l'équipage en arrivant s'ils savent qu'ils sont à bord?

Parce que leur priorité est Sephiroth, or à l'arrivée, Sephiroth se fait la malle et puis, ce n'est pas leur boulot de les arrêter, mais celui des Turks.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar yakzawik » 30 Juin 13 à 17:47

Certes, Midgard est censée être la fameuse cité tentaculaire (j'aurais plutôt dit mégapole que mégalopole, d'ailleurs), la plus étendues de toutes. Toutefois, lorsqu'on observe les autres villes... Corel, le bidonville que tu traverses en 14 pas, Gongaga, pareil, Canyon Cosmo est un peu plus développée (avec la caverne) de même pour Nibelheim (avec le Manoir). J'aurais apprécié avoir, comme dans FF 8, des ruelles étroites avec un changement d'angle de caméra, ou des recoins sympatoches (ce qui serait allé avec l'ambiance générale du jeu).
yakzawik
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 30
Inscription: 14 Juin 13 à 17:00
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Tango's » 30 Juin 13 à 18:11

Comme je l'ai dis plus haut, certainement limité techniquement pour nous pondre des villes descentes, même Midgard reste petit. Je me rend compte que je fais une faute depuis un petit moment, Midgar n'a pas de "d".
Et puis, FFVIII et FFIX a bénéficicé d'un budget supérieur au 7ème opus. Pour rappel, FFVII c'est 45 millions de $ vendu à 9.8 millions, j'ai pas trouvé le coût du développement pour FFVIII et FFIX, mais j'imagine que c'est le double.
Sinon, j'ai toujours préféré les villes de FFIX et le nom qui s'affiche au début.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Angel Cloud » 06 Juil 13 à 17:20

FFVII it's just a legend \m/ \m/ \m/
Angel Cloud
Ange des Ténèbres
 
Messages: 1287
Inscription: 04 Fév 11 à 18:59
Sexe: Homme

Re: FF VII mais pourquoi on l'aime tant ? Ou pas ?

Messagepar Lifestream » 13 Aoû 13 à 12:36

Mais c'est l'univers de ce FF qui est fantastique. LA RIVIERE DE LA VIE :'( (d'où mon pseudo) \(^o^)/
Image
Lifestream
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16
Inscription: 29 Mai 13 à 16:54
Localisation: A travers la rivière de la vie
Sexe: Non spécifié

PrécédenteSuivante

Retourner vers Final Fantasy VII


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron