[Fan Fiction] FINAL FANTASY XV

Parlez ici de BD, des romans et postez vos écrits!

[Fan Fiction] FINAL FANTASY XV

Messagepar childrencloud » 28 Juil 13 à 23:27

En regardant tous les trailers, j'ai eu envie de proposer mon interprétation du scénario du jeu. J'ai donc rédigé ce qui pourrait être le début. Je ne sais pas encore si je vais poursuivre, ça dépendra de ma motivation et de vos avis.:hii:
ps: désoler pour les fautes!

FINAL FANTASY XV


Chapitre 1- Retrouvailles
Chapitre 1- Retrouvailles

Noctis, un jeune prince âgé d'une vingtaine d'année au yeux bleus nuit, se reposait dans une étendue d'herbe. Il venait ici à chaque fois qu'il souhaitait être seul, loin des devoirs princiers qui menaient son quotidien. Il y a 10 ans déjà, il venait souvent dans cet endroit mais à l'époque, il n'était jamais seul ici. Il était toujours accompagné de Stella, la princesse de Tenebrae. Ce soir, il allait la revoir pour la première fois depuis ce jour....

Alors qu'ils jouaient dans le brouillard ici même, les principaux royaumes se déclaraient la guerre. En effet, le pouvoir résidait dans les cristaux et chaque royaume en avait un. Mais chaque cristaux fut détruit de manière mystérieuse. Tous sauf un, celui du royaume du Lucis. Le souverain de Lucis, le père de Noctis, fut alors accus é de complot et c'est ainsi que tout commença. Pendant ce temps, Stella et Noctis assistèrent à la mort de leurs gardes du corps. Les soldats des camps inverses voulaient tuer Noctis. Impuissants face à la tuerie qui se déroulait face à eux, les deux enfants décidèrent de s'enfuir et s'enfoncèrent dans le brouillard. Et là, il se passa une chose qui allait changer leur vie à jamais...

_Noctis, il est temps de rentrer au Palais.

Le chauffeur de Noctis le réveilla de sa rêverie. Notre héros regarda l'heure, il était déjà 15h30. Il fallait qu'il se prépare pour la réception de ce soir en l'honneur de la fin de la guerre entre les nations. Les royaumes ont subitement décidés d'arrêter de se disputer le cristal. Mais le prince n'était pas dupe, il devait y avoir une raison à cela. Néanmoins, il se réjouissait de cette accalmie. Il monta dans sa limousine et admira les paysages. La plaine devenait de plus en plus aride, laissant place à un désert au fur et à mesure qu'ils roulaient. Les poteaux électriques penchaient dangereusement le long de la route, des stations services étaient à l'abandon et des chocobos, des sortes de poussins géants, se baladaient gaiement. Au loin, un pampa géant, un cactus ayant la capacité de se déplacer, était visible. Le prince aimait cette ambiance calme, loin de la folie de la ville. 

_Allumez la radio, ordonna-t-il au chauffeur.

Sur « Lucis news », on ne parlait plus que de cette réconciliation. Il restait encore une heure de route avant d'arriver au palais. Les montagnes se rapprochaient et la voiture s'engouffra dans un tunnel géant qui déboucha sur la civilisation. Les immeubles étaient entassés les uns sur les autres et  les multiples routes se croisaient, tel un labyrinthe. Au ciel, on pouvait voir les vaisseaux des royaumes anciennements ennemis arriver. Noctis, qui s'était endormis fut réveillé par Cor, son chauffeur.

_Prince Noctis ! Ca bouge par ici ! Annonça -t-il, visiblement réjouit.

Le jeune homme regarda par la fenêtre et vit les trois énormes vaisseaux planer au dessus de la ville.

_On dirait un régime d'occupation, répondit-il ironiquement.

Cor esquissa un sourire, il savait que le prince s'en réjouissait malgré ses efforts pour dissimuler ses sentiments. La voiture s'arrêta à la douane et le conducteur appuya sur un bouton pour indiquer que c'était une voiture royale. Pendant ce temps là, Noctis s'imaginait comment il allait passer sa soirée. Peut-être qu'il la passera avec Stella. Il se mit alors à sourire et regarda sa montre, impatient.
De retour au palais, il se dépêcha de monter dans sa chambre afin de se préparer. Sa chambre était immense. Il avait une vue imprenable sur toute la ville. Son lit était face à toute cette étendue d'immeubles  et de lumières. Il se rendit dans son dressing , tellement grand qu'il en ferait pâlir toutes les filles du pays , afin de se changer. Toutes ses tenues étaient de couleur sombre car il déteste les couleurs claires. Comme tout le monde devait arriver, il sortit de sa chambre et traversa le long couloir en direction de l’ascenseur de la tour nord (il y a trois tours). Devant l'ascenseur, Ignis Scienta, son conseiller, l'attendait.

_Noctis, je peux vous parler ?

_Ignis, tu sais très bien que tu peux me tutoyer depuis le temps. Répondit le prince.

Ignis regarda des deux côtés du couloir afin de vérifier que personne ne les écoutait.

_Je dois t'avertir. Je sais que tu as hâte de revoir Stella mais méfies-toi et garde tes distances. Nous ne sommes pas bien sûr de leurs attentions.

Une femme de ménage passa devant les deux jeunes hommes et Ignis ajouta alors :

_Bien mon prince, je dois VOUS laisser, j'ai des choses à faire. Si vous avez des questions, envoyez-moi un message.

Il avait bien accentué sur le « vous ». En effet, il est mal vu au palais de tutoyer ses supérieurs. Noctis prit l'ascenseur pour se rendre dans la salle de récéption. Cette salle était située au dernier étage et les murs et plafonds étaient remplacés par des vitres afin de dominer la ville. Arrivé dans la salle, il vit Stella devant un tableau représentant la déesse Etro. A son arrivé, elle se tourna vers le jeune homme qui fut éblouis par sa beauté. Elle portait une robe blanche et ses cheveux étaient d'un blond éclatant. La jeune princesse s'avança vers Noctis. Celui-ci décida de s'éloigner, se rappelant des conseilles d'Ignis.

_Vous aussi, vous voyez la lumière prince Noctis ? Demanda-t-elle afin de l'interpeller.

Il se retourna vers elle, choqué de sa question. Elle regarda le ciel avant de regarder à nouveau Noctis dans les yeux.

_Moi oui. Ajouta-t-elle.

Ainsi il n'était pas seul à posséder ce mystérieux pouvoir. C'était sûrement à cause de ce jour là. Oui c'est vrai, si elle peut voir la lumière, ça doit être à cause de ce qui s'est passé … Stella lui montra du doigt le tableau et lui annonça :

_Lorsque la déesse Etro ouvre les portes afin d'accueillir les âmes des damnés, la lumière éclatante qui illumine la terre des morts atteint même les cieux. Parfois, il y en a qui peuvent voir cette lumière. Ces personnes se voient alors offrir la puissance de la terre des morts. Avez-vous reçu ce pouvoir Noctis ?

A vrai dire, il n'aimait pas en parler. Il se posa sur un sofa afin de se calmer. 

_Je ne sais rien à propos de cette lumière d'Etro ou je ne sais quoi. Ce que je sais, c'est que je n'aime pas la voir. Dit-il alors, cherchant à changer le sujet de conversation.

_J'ai vu que vous l'avez regardé en arrivant, j'ai l'oeil n'est-ce pas. Mais ça ne m'étonne pas que vous ne connaissez pas cette légende, elle est connue dans Tenebrae seulement. Mais c'est drôle, j'ai l'impression que si j'ai ce pouvoir, c'est qu'il faut que j'accomplisse quelque chose.

_J'ai le même sentiment, mais j'essaye de ne pas y penser.

_Pour vous aussi, ce pouvoir est apparu après avoir.... Frôlé la mort ? Elle avait regardé autour d'elle avant de terminer sa phrase.

_J'ai ma petite idée...

Oui, ça devait être ça. En essayant de fuir leurs agresseurs, les enfants s'étaient retrouvés encerclés mais ce qui s'est passé reste flou pour Noctis. Il se souvient qu'on lui a tiré dessus mais il s'était réveillé dans la clinique du palais. Il a cru entendre une voix pendant son sommeil. C'est après qu'il a commencé à voir la lumière. Il en avait assez.

_Je dois y aller, dit-il brusquement.

_Oui moi aussi j'ai envie de dormir, la route à été longue et il faut que je sois prête pour la grande fête de demain. Regardez, j'ai l'impression que la lumière nous sourie ! Sûrement parce qu'on est réunis !

_Vous en ferez des cauchemars, lâcha-t-il dans un rictus.

Stella se mit à rire de manière irresistible.

_Vous êtes méchants monsieur Noctis !

_Noct', rectifia-t-il.

_ Je vous appellerai ainsi à notre prochaine rencontre. Vous devriez venir à Tenebrae, un de ces jours. Je vous ferai visiter. 

_J'y veillerais.

Etonnament, il semblait que Stella le voyait pour la première fois. Pour vérifier, il lui demanda :

_Comment vous appellez-vous ?

La princesse sembla satisfaite de la question. 

_Stella, répondit-elle joyeusement.


Pendant ce temps, deux hommes complotaient sur les marches du palais. L'un portait un parapluie et l'autre était un vieil homme avec les cheveux rapportés en arrière. Ce dernier dit :

_La lignée de Lucis doit-être éradiquée.

Il descendait les marches, escorté de gardes du corps tandis que l'autre restait en arrière afin de remettre un chapeau, se disant à soit même, à la fois amusé et gêné :

_Voilà qui complique les choses.


Chapitre 2- Le calme avant la tempête.
Chapitre 2- Le calme avant la tempête.

En regagnant sa chambre, Noctis se repassait en boucle sa conversation avec Stella. Pourquoi est-ce qu'elle agissait comme si c'était leur première rencontre ? A-t-elle oubliée leurs après-midis passés ensemble à jouer ? Se souvient-elle de leur fuite ? Mais que s'est-il passé pour elle après la fusillade ? Le jeune prince avait tellement de questions qu'il aimerait lui poser. Mais, et si c'était un piège pour le déstabiliser ?

Arrivé dans sa chambre, Noctis s'approcha de la fenêtre et observa se qui se passait dans la cour. Stella se faisait escorter jusqu'à sa limousine. Elle regardait toujours en direction du ciel. En effet, il y avait cette étrange lumière qui éclairait la nuit. Étrangement, lorsque la limousine quitta la cour, la lumière disparue laissant place aux ténèbres. Si comme disait Stella cette lumière venait d'Etro la déesse de la mort, annonce-t-elle un mauvais présage ? Il était trop tard pour réfléchir et Noctis alla s'endormir.

Lorsque Noctis ouvra les yeux, il vit deux yeux bleus l'observer. C'était ceux de Prompto Argentum, un ami d'école de Noctis.

_Qu'est-ce que tu fais là ? Demanda Noctis, surpris.

_Calme Noct' ! On avait entraînement ensemble ce matin, tu te souviens ? Visiblement non ! 

C'est vrai, ce matin un entraînement au combat avait été planifié par le commandant Cor. 

_Mais comment tu es rentré dans ma chambre ?!

Prompto ramena ses beaux cheveux blonds en arrière et dis :

_J'ai séduis ta bonne bien sûr ! Non je rigole, la maison me connaît depuis le temps. Aller dépêches-toi nous sommes en retard ! 

Le prince sortit de son lit et enfila ses vêtements de combat de couleur noire. Les deux garçons se dirigèrent en direction de la salle d'entraînement au sous-sol du palais. Cor les attendait. Cor était l'homme le plus loyal que Noctis connaissait. Il était toujours là pour rendre service mais surtout, sa principale mission était de protéger l'héritier du trône. Dans la salle, il y avait une vingtaine de personne dont Ignis. Tous avaient commencés à s'entraîner.

_En raison de la visite des souverains de chaque royaume, j'ai décidé qu'il valait mieux vous entraîner, annonça Cor à Noctis. On est jamais trop sûre, une attaque pourrait avoir lieu. Allez d'abord vous entraîner avec vos armes.

Tandis que Prompto alla en direction des armes à feu, Noctis se concentra afin de faire apparaître ses armes. Celles-ci se mirent à tourner autour de lui à une vitesse folle, lui faisant rempart. Il leva le bras en avant et une épée géante prie place dans sa main. Ainsi, il s'exerça au corps à corps avec Cor pendant une heure pendant que Prompto tirait sur des cibles . Ensuite, Noctis s'entraîna à la magie. C'était le seul à pouvoir l'utiliser. En effet, seul les familles royales possédaient ce don. A midi, ils allèrent manger. Noctis invita Prompto à sa table à la grande joie de ce dernier car il ne voulait pas manger seul dans sa grande table à manger. 

_Qu'est-ce que le chef nous a concocté cette fois ? Demanda gaiement le blondinet.

_Prépares-toi à pleurer, lui répondit Noctis ironiquement.
Prompto comprit en voyant les plats arriver. Le repas ne se composait que d'une soupe verte et visqueuse immangeable. En voyant Noctis se servir naturellement, il lui demanda :

_Comment fais-tu pour manger ça ?

_J'y suis habitué.

Avant que la guerre ne commence, le prince avait pour habitude de manger avec son père qui avait alors du temps à lui consacrer. Il boudait souvent ses plats mais son père réussissait toujours à lui faire manger. Une fois par exemple, alors que cette soupe était au menu, son père lui avait tiré la langue qui était devenue verte.
En y repensant, Noctis se mit à sourire. Il regarda Prompto et lui tira la langue. Son ami resta ébahit face à tant d'excentricité. Lui aussi se mit alors à manger sa soupe afin de faire de même. Le repas se termina en éclats de rire. Les beaux jours étaient revenus, mais pour combien de temps ?
Le soir même, Noctis se rendit en salle du trône où le roi, son père, faisait un discours afin de célébrer la paix entre les royaumes. Noctis chercha Stella du regard mais face à toute la foule il ne la trouva pas. Ensuite le roi invita les gens à se rendre dans les salles de réception en haut des tours. Noctis s'y rendit, espérant trouver Stella. 
Mais là, une voix familière l'appela. C'était une voix d'homme, celle de Gladiolus, un ami d'enfance de Noctis et membre de la grande famille Amicitia. C'était un grand brun très musclé, avec les cheveux rasés sur les côtés et des tatouages sur les bras. Malgré son apparence imposante et effrayante, c'était un garçon très fidèle et très gentil qui a toujours juré de protéger la couronne de Lucis. 

_Comment ça va Noct' ?

_Ça va très bien, et toi ? Répondit-il.

_A merveille !



Pendant ce temps là, dans la salle du trône, le roi était en conversation avec le roi de Tenebrae, un vieillard avec les cheveux blancs rapportés en arrière, accompagnés d'un garçon mystérieux en capuche. 

_Tu ne prendras pas ma place, l'histoire me gardera comme le dernier des monarques, annonça le père de Noctis au roi de Tenebrae.

Ce dernier quitta la salle en répondant :

_Le monde que l'on croit connaître change sans cesse et prend fin, rien n'est immuable en ce bas monde.

Le garçon en capuche le suivit, en regardant une dernière fois le roi de Lucis en guise de mise en garde. La paix n'était donc pas assurée.

Pendant ce temps, Noctis continuait de discuter avec Gladiolus, un verre à la main. Stella n'avait toujours pas fait d'apparition au palais ce qui inquiéta le prince. Pourtant, la lumière était réapparue dans le ciel, plus forte qu'auparavant. D'un coup, un groupe entier de personnes dans la salle se retrouva éclairé par cette lumière. Quelque chose allait se passer, mais quoi ? Quelle est donc la signification de cette lumière ? Pendant que le prince se posait ces questions, il entendit un énorme fracas et les gens crier. Des morceaux de verres volaient dans tous les sens, un nuage de poussière enveloppa les individus présents, le sol trembla et se déroba dans une partie de la salle. Un vaisseau venait de s'écraser.


Chapitre 3- Noire était la nuit.
Chapitre 3- Noire était la nuit.

Les cris percèrent la nuit, mais furent vites noyés par des coups de feu. Le brouillard de poussière s'évapora montrant l'étendue des dégâts. Il n'y avait plus que des débris, le sol avait disparu, montrant les trois étages du dessous. On pouvait voir des membres séparés des cadavres qui jonchaient le sol dans une mare de sang. La plupart des survivants tentaient de fuir mais leur tentative fut vaine pour la plupart. En effet, des soldats en armure de Nifheilm tuaient les innocents ayants eu la malchance d'être présents dans la salle. Noctis pouvait voir des sphères de lumière s'échapper des cadavres et rejoindre le ciel. Cette scène semblait irréelle pour le prince. Face à ce spectacle, il se sentait impuissant. Soudain, Gladiolus le prit par l'épaule et sauta sur le côté. Une balle vola à 2 cm de la tête de Noctis.

_Réveille-toi Noct ! Lui cria son ami.

Noctis reprit conscience. Il était de son devoir de protéger le palais. Il se leva et fit apparaître toutes ses armes faisant bouclier contre ses agresseurs. Il leva le bras et prit la plus grosse épée qu'il avait qu'il envoya à Gladiolus. La spécialité de ce dernier était le corps à corps et aimait manipuler les armes imposantes. Celui-ci fonça tête baissé vers les soldats. Quant à Noctis, il prit une arme plus légère afin d'être plus précis dans ses coups. Il fonça vers la masse qu'il avait devant lui et attaqua les soldats avec fureur. Ses coups étaient très rapides et extrêmement précis à la fois. Après la mort de chaque soldats, il pouvait voir des orbes lumineux s'élever vers le ciel. Après avoir tué le dernier sodat, on ne pouvait entendre que les soufflements saccadés des deux jeunes hommes. L'ambiance n'avait jamais été aussi sinistre. Les lustres émettaient de la lumière qu'a intervalles réguliers, le sol était recouvert de corps et de sang. Le vaisseau était partiellement endommagé. C'était la première fois que Noctis tuait des soldats pour de vrai. Il regarda ses mains, comme si elles étaient fautives d'avoir ôtées la vie de ces soldats.
Gladiolus s'approcha du vaisseau et entra dedans :

_C'est bon, il n'y a plus personne !

Lorsqu'il ressortit, il examina les armures des soldats :

_Les saletés. Ce sont des soldats du royaume militaire de Nifheilm ! Comment ces ****** ont-ils pus nous attaquer sur notre territoire ?!

Noctis blêmit. Il avait compris :

_La paix était orchestrée afin de pouvoir venir à Lucis et... Nous prendre le cristal. Ce n'est que le début ! Ils ne sont pas bêtes pour nous attaquer qu'avec une dizaine de soldats ! Cria-t-il.

Il s'approcha de la fenêtre, tout semblait incroyablement calme. La lune brillait de mille feux.

_Prince Noctis ! Mon dieu, quel carnage ! Vous les avez tous tués ? S'exclama Ignis qui venait d'arriver avec du renfort et le roi.

_Où étiez-vous ?! S'emporta Noctis.

Son père s'approcha, lui mit une main sur l'épaule que Noctis rejeta.

_Nous étions en salle du trône. Les royaumes ne veulent pas la paix mais vous avez du le remarquer, dit le roi. Cette première attaque était pour nous avertir. Préparez-vous, cette nuit va être longue.

Noctis décida de quitter la salle sans dire un mot mais fut rattraper par Gladiolus.

_Regarde un peu, les corps sont ceux de partisans à la couronne ! Lui dit-il.

Le prince regarda, non sans dégoût. Son ami avait raison, c'était tous des proches de la couronne et il y avait....

_Non ! Mes parents ! Ils... ils.... ont étés tués ! S'exclama son ami d'enfance qui s'effondra à côté des corps, en pleurs.

Noctis s'approcha de lui, compatissant. Il savait ce que c'était de perdre des êtres chers. Peu avant que la guerre ne soit déclarée, il y a plus de 10 ans, lui aussi a perdu sa mère à la suite d'une crise cardiaque. Sa mort avait été brutale et le jeune homme ne s'en était jamais vraiment remis. Les derniers mots de sa mère furent :  « Rien n'est en soi bon ou mauvais, la pensée le rend tel ». Cette phrase sonnait comme une leçon de morale, bien que son fils ne comprit jamais les raisons de ces mots. 

_Je suis désolé. 

Tout le monde dans la salle resta silencieux, à l'exception de Gladiolus qui tentait d'étouffer ses pleurs. Au bout d'une quinzaine de minutes, le roi jugea bon de quitter les lieux avec ses soldats. En passant, il déposa une chevalière dans la main de Gladiolus.

_Elle contient une petite partie du pouvoir du cristal. Tu pourras demander à Noctis en temps voulus comment elle fonctionne, expliqua-t-il.

Noctis resta ébahit devant tant de générosité de la part de son père. Ces dernières années, il s'était renfermé sur lui-même, oubliant son entourage. En quittant la salle, il regarda son fils d'un air paternel. Jamais, il n'avait regardé Noctis de cette manière depuis quelque temps.

_Noctis, je vais vous aider. Jamais ces ***** mettront la main sur le cristal ! Partons, je ne veux plus rester ici. 

Gladiolus se leva et quitta la salle, du moins ce qui en restait. Noctis le suivit dans les escaliers. L'orphelin se tourna vers lui et lui demanda :

_Noct, comment marche ta bague ?


Quelques minutes plus tard, les deux garçons étaient dans la chambre de Noctis qui, par chance, n'avait subit aucun dommage. Le prince s'était changé de manière plus confortable et portait désormais une chemise grise avec une veste noire par dessus et un pantacourt bleu foncé. Il cherchait dans sa table de chevet sa chevalière. Une fois trouvée, il l'a mise et expliqua à son ami que cette bague offrait à son propriétaire le pouvoir de téléportation. Il lui montra comment ça marche en passant de son lit au canapé et ensuite du canapé au dressing. Ce pouvoir était très utile face à des hordes d'ennemis mais était malheureusement limité. Ainsi, avant de pouvoir le réutiliser, il faut attendre un certain temps. Il fut coupé dans son explication par l'arrivée de Prompto dans la chambre :

_Noct ! J'ai entendu dire que les grandes familles de Lucis ont étées attaquées ! Est-ce que ça va ? Oh bonsoir Gladiolus, mes condoléances...

Surpris par sa présence, Noctis lui demanda froidement :

_Qu'est-ce que tu fais au palais ?

_J'étais resté au stand de tir pour m'entraîner...

Prompto fut coupé par l'arrivée d'Ignis dans la chambre :

_Prince ! Votre père est en pour-parler avec les autres dirigeants ! Cor est resté avec lui. Tous les soldats des différents royaumes attendent les ordres dans la cour ! 

Les quatres hommes s'approchèrent de la baie vitrée. En effet, la cour était bondée de soldats et même de Béhémoths.

_Putain ils ont même sortis les animaux de compagnie, dit Gladiolus.

Il frappa contre la fenêtre comme pour les écraser. Noctis ne croyait pas au pour-parler. Le roi était en danger en ce moment et les soldats attendaient l'ordre pour prendre le palais en otage et tuer le monarque. Il fallait agir.

_Quelqu'un veut taper du soldat ici ? Demanda Noctis.

_Tu es fou ! S'exclama Ignis dans un souffle.

_Moi je suis pour, répondit Gladiolus.  

Son regard montrait son désir de vengeance. Prompto, lui hésita avant de répondre :

_Si tu penses que c'est une solution, je te suis.

_Allons-y, dit Noctis en se dirigeant vers la sortie.

_Vous allez déclencher l'assaut ! Je suis contre, vous allez tuer votre père ! Il existe sûrement d'autres solutions... Dit Ignis dans un élan de peur.

_Lesquels ? Ils vont emporter le cristal, il faut à tout prix les arrêter.

Tout le monde regarda Ignis, attendant une réponse. Ce dernier baissa la tête et répondit :

_Je ne sais pas...

_Bien partons, le temps presse. Ignis, cherche une solution si les choses se gâtent.

Les trois garçons partis, laissant Ignis derrière eux. Lui aussi savait que dans la salle de réunion, le roi jouait sa vie en ce moment même.


Chapitre 4- Le choc des titans.
Chapitre 4- Le choc des titans.

_ Finissons-en.

Ce furent les premiers mots du roi Regis Lucis Caelum. Dans l'immense salle de réunion, les souverains se dévisageaient. Ils étaient tous réunis autour d'une très longue table, sous un haut plafond et d'immenses lustres. Les murs étaient boisés, tranchants avec l'architecture essentiellement composée de marbre et de pierres donnant ainsi un côté plus intime et chaleureux. Regis savait que cette réunion n'allait pas être une partie de plaisir et qu'il y jouait gros. Mais il ignorait ce qui se passait à l'extérieur.


Noctis arriva dans l'immense hall accompagné de Prompto et Gladiolus. Il redoutait ce qui allait se passer mais il se refusait de montrer ses doutes à ses compagnons. Ils n'avaient pas le droit à l'erreur et il avait conscience qu'il envoyait ses amis dans l'enfer. Mais il n'était pas trop tard pour faire marche arrière :

_Vous êtes prêts ? Demanda-t-il afin de s'assurer qu'ils n'avaient pas de regrets.

Gladiolus et Prompto se regardèrent et un large sourire apparut sur le visage de ce dernier.

_Bien sûr ! On attend que ça ! Annonça fièrement le blondinet et Gladiolus acquiesça.

Plus une minute à perdre, Noctis ouvrit la porte haute d'une dizaine de mètres et fit face à une centaine de soldats. Ceux-ci levèrent leurs armes dans sa direction et commencèrent à tirer. Les multiples épées du prince les protégèrent des balles en tournant autour d'eux. Prompto mis sa main sur l'épaule de Noctis comme signal de départ. Les yeux de l'héritier du trône devinrent rouge et il se téléporta au milieu de la foule, tuant tous les soldats autour de lui, surpris de son apparition. Gladiolus profita de cette diversion pour foncer dans le tas tandis que Prompto se plaça dans un endroit stratégique afin d'atteindre ses cibles plus rapidement. Les minutes s'écoulèrent et les hommes tombaient. Soudain, Prompto cria le nom de Noctis. Il était entouré d'une dizaine de soldats et il tentait d'éviter les balles en se cachant autour de l'une des immenses statues qui se trouvaient des deux côtés des marches. Le prince se téléporta dans sa direction et fit un carnage. Le sang voulait et recouvrait le sol originalement blanc. Essouflé, il regarda au ciel et fut surpris de voir que des soldats escaladaient le palais.

_Ils ne vont pas s'en sortir comme ça ceux là, dit-il.

Il se téléporta en l'air et embrocha deux soldats dans sa chute. En une seconde il changea d'épée et en prit une ayant la capacité de traverser tous types de matériaux. Il l'a planta dans le mur ce qui eu pour effet de stopper sa chute. A quelques mètres de lui, un soldat escaladant le mur le regarda, pétrifié et terrifié. Noctis lui fit un grand sourire avant de s'élancer dans sa direction. Il rata son coup mais le soldat avait lâché prise par la peur et tomba. Alors qu'il pensait que c'était finis, un hurlement déchira la nuit. Ce n'était pas un cri d'humain mais celui d'un monstre. Sur la cour, tout le monde arrêta de bouger, cherchant du regard d'où venait ce bruit. Un titan d'acier géant arrivait dans leur direction prêt à attaquer. Noctis se téléporta à terre et se dirigea vers ce titan. Alors que l'épée de ce monstre allait s'abattre sur lui, le prince eut le réflexe de se jeter à terre. Un bruit assourdissant retentit derrière lui. Le monstre avait frappé un pilier prêt à tomber sur Noctis. Une roulade suffit pour l'éviter.

_Noct' regarde ! Lui cria Prompto.

Il lui faisait de grand signes en direction de l'épée du titan géant. En effet, ce dernier l'avait fait tomber et se préparait à la ramasser. Gladiolus arriva essoufflé et tenta de soulever cette épée incroyablement grande. Noctis alla l'aider et Prompto tenta de se frayer un chemin parmi les quelques soldats restants, sans succès. Ces soldats semblaient effrayés du Bahamut et préféraient s'attaquer à Prompto qui lui était à l’écart de ses deux amis.
Ces deux jeunes hommes réussirent, avec beaucoup de difficultés, à s'emparer de l'épée avant le titan d'acier. Ils tournèrent sur eux même afin de gagner en vitesse et puissance. L'épée frappa le titan qui tomba et nos deux combattants lâchèrent l'épée, trop lourde. Noctis se précipita vers le monstre qui essayait de se lever tant bien que mal et sauta sur son corps afin de lui planter une épée dans le cœur. Malheureusement, le monstre avait une armure qui empêchait les épées « classiques » de la transpercer et celle pouvant traverser tous types de matériaux était resté plantée dans la façade du palais. Il tentait de l'invoquer mais elle restait bloquée.

_Fais en sorte qu'il reste à terre, je reviens ! Ordonna-t-il à Gladiolus.

_Très bien, je vais essayer.

Noctis se précipita en direction des marches menant à l'entrée et se téléporta en direction de l'épée. Il se saisit de celle-ci et tenta de la reprendre. Mais elle restait bloquée. Il mis ses pieds en appui sur la façade et poussa. Il réussit son opération ce qui provoqua sa chute. Il essaya de se téléporter mais il n'avait plus assez d'énergie pour. Encore 10 mètres et ça allait lui être fatal. Sans réfléchir, il saisit à un câble électrique qui se rompit et le jeune prince tomba à terre. Néanmoins, le cable lui a sauvé la vie et sa chute fut peu importante cette fois.
Gladiolus, pendant ce temps, frappait la tête du titan pour l'empêcher de se relever. Mais il fut balayer par le monstre. Noctis se dirigeait, difficilement, vers le monstre qui commençait à se relever. Mais Prompto arriva en courant aux côtés de son ami aux cheveux bleus nuits et tira sans s'arrêter en direction du géant afin de ralentir son action et de le gêner. Ce monstre hurlait de toutes ses forces tandis que le jour se levait.

_Vas-y Noct' ! Je le retiens ! Lui dis Prompto.

_Merci Prompto.

Noctis se dirigea le plus rapidement possible vers l'ennemi. Une fois devant lui, Gladiolus avait eu le temps de se relever et aida son ami à monter sur le monstre. Plus une minute à perdre, Noctis grimpa et enfonça l'épée dans le cœur du titan qui hurlait à la mort.

_On a réussit.... Dit le prince dans un souffle.

_Bravo Noct', t'es le meilleur ! Dit Prompto le pouce en avant.

_Ouf j'en peux plus.

En disant ça, Gladiolus se posa par terre. Soudain, Noctis sentis un flux d'énergie en lui et une voix rauque retentit dans sa tête : « Tu m'as vaincu et ainsi tu m'as accueillis dans ton coeur ». Au même moment, le corps du monstre s'était mystérieusement évaporé.

_Que vient-il de se passer ?

Mais Noctis ne pu poursuivre sa phrase car un béhémoth venait d'apparaître.

_Oh non ! Je pensais qu'on était enfin tranquilles ! Se plaignit Prompto.

Gladiolus se releva tandis que Noctis commençait à se lasser. « Si tu es dans mon cœur, donne moi la force de poursuivre » se dit-il sans réfléchir. D'un coup, une lumière jaune l'enveloppa et un titan apparut.

_Hein ?! Mais on vient de le battre, s'écria Prompto. Mais.... Qu'est-ce qui se passe avec Noct' ?

Gladiolus, quant à lui, restait bouche bée face à ce spectacle. Le titan attaqua le béhémoth qui fut tué sur le coup. Le titant s'évapora et la lumière qui entourait Noctis avait disparue.

_Je n'arrive pas à y croire, c'était donc une invocation ? Dis Gladiolus.

Noctis lui-même ne comprenait pas ce qui venait de se passer.

_'faut croire.

Un autre béhémoth arriva dans la cour du palais ce qui provoqua l'exaspération générale.

_ Ça ne finira donc jamais ?! Vas-y Noct', refais ton truc j'en peux plus

Noctis se reconcentra mais rien ne se passa. Il tenta de reparler dans sa tête sans succès.

_Je n'y arrive pas...

Gladiolus brandit son épée en avant :

_Bon et bien je suppose qu'il va falloir se la jouer classique.

Ses deux amis acquiescèrent. Prompto tira sur le monstre tandis que Gladiolus et Noctis fonçaient vers lui.

_Noctis, je crois que les béhémoth n'aiment pas le feu, tu peux lui en envoyer ? Demanda Gladiolus.

Noctis s'arrêta et puisa dans ses dernières ressources d'énergies. Il plaça son bras en avant et une boule de feu en sortit. La bête hurla de douleur et les deux amis se lancèrent à l'assaut tandis que Prompto tirait tout ce qu'il pouvait. Alors que Noctis attaquait le béhémoth au corps à corps, ce dernier leva les deux pattes avant afin de l'écraser. Mais Gladiolus repoussa Noctis qui se rattrapa à une voiture détruite tandis que son ami le protégeait grâce à son épée. Le prince renvoya une boule de feu et Prompto tira une balle dans la tête de la bête ce qui mis fin au combat.

_Je pense que c'est bon, rentrons.



Une fois de retour au palais, Noctis se soigna à l'aide de potions et se reposa dans le grand salon tandis que ses deux compagnons étaient restés à l'infirmerie. Ignis arriva dans la pièce.

_Bravo Noctis, je dois avouer que vous avez bien réussis votre opération. Mais cela ne fait que retarder leur assault....

Noctis se leva de son fauteuil et lui demanda :

_Tu as un plan ? Quelque chose qui soit deux fois pire ?

_Je vais tâcher de trouver quelque chose qui leur coûte le centuple.

Le prince quitta la pièce et tomba nez à nez avec Cor.

_Que faites vous là ? Demanda Noctis. Je croyais que vous étiez restés avec mon père !

_Je n'ai pas pu resté dans la salle à la demande des … Convives. C'était l'unique condition pour chercher une entente.



Dans la salle de réunion, les choses avaient empirés. Le roi Regis fit apparaître des épées autour de lui qu'il braqua sur un vieil homme habillé en blanc. Toutes les personnes présentes braquèrent des armes à feu sur le roi de Lucis, dont le vieil homme.

_Vous convoitez le cristal... Dit Regis.

_Cela va sans dire. C'est le dernier cristal au monde.... Ton règne prend fin ici, dis le vieillard, amusé.

Le roi Regis regarda autour de lui, impuissant.

_Demandez aux armés de prendre l'assault du palais ! Demanda le vieil homme au roi de Nifheilm qui était au téléphone.

Ce dernier le regarda ahuri :

_Il y a un problème... Notre première division à été décimée...
childrencloud
Mini mog
 
Messages: 2
Inscription: 28 Juil 13 à 23:01
Sexe: Homme

Retourner vers Littérature


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité