[Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Parlez ici de BD, des romans et postez vos écrits!

[Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 26 Juin 12 à 06:53

Bonjour à tous !

Bienvenue dans mon recueil de nouvelles.
Ici, vous découvrirez mes écrits, inspirés par les Muses ou pas. Savourez, humectez vos yeux de ces mots pour vous amener au plaisir intellectuel, avant de, vous aussi, tremper votre plume afin de produire un retour sur cette expérience, qu'elle soit positive ou pas.

Prends place, lecteur, puisque le temps est éphémère. Ne lis pas trop vite, pas trop lentement non plus. Lis à la vitesse du destin car, ne l'oublions pas, c'est lui qui t'a mené ici. N'oublie pas non plus de fouler les textes une fois encore. La première lecture est une expérience subjective, la deuxième omnisciente.


Et sans plus attendre, mon premier texte.
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 26 Juin 12 à 06:56

L'âme Défunte d'un Maître



Bonjour. Je m'appelle Eirei. J'appartiens au monde des vivants alors que je n'en suis plus un. Pourquoi suis-je ici ? Que m'est-il arrivé ? Que suis-je à présent ? Quel est mon but ? Tant de questions qui me restent sans réponse. La seule chose que je sais, c'est qu'ici, à la fin des mondes, la concentration de ténèbres est assez importante pour que je m'en imprègne librement. Je sens qu'elles sont une part de mon but. Pourtant, j'ai le sentiment d'avoir totalement appartenu à la lumière lors de mon passé. Ceci explique pourquoi je me sens si à l'aise avec celle-ci. Mon corps est progressivement gagné par l'énergie des ténèbres. Bientôt, je ne serais qu'obscure noirceur. Cependant, Kokorone est restée tout ce temps pure lumière. Qui est-ce ? Bonne question. Kokorone est ma keyblade. Pour une raison qui m'est inconnue, je sens que mon cœur absent de ma poitrine réside à présent dans Kokorone, ce qui expliquerait le fait qu'elle soit immunisée contre les ténèbres, contrairement à moi. Comment y est-elle parvenue ? Je n'en sais rien. Si je pouvais apporter un semblant d'élément de réponse, je dirais simplement que mon âme et celle de ma keyblade, contrairement aux autres maîtres, étions très intimement liés.

Les maîtres… mais oui, ça me revient. Auparavant, je faisais partie des maîtres de la Keyblade de la cité de Yoake. J'étais plutôt talentueux. A tel point que ma situation faisait quelques envieux. Grâce à ma complicité avec Kokorone, nous avions atteint un niveau de puissance vraiment exceptionnel. Mon cœur me permettait une maîtrise des pouvoirs de la lumière absolue. Cela n'était pas dû à une lignée spéciale ou bien à quelques origines, mais bien à un entrainement extrêmement pointu que j'ai débuté dès ma plus tendre enfance pour ne le terminer qu'à ma mort.

D'ailleurs, parlons des circonstances de ma mort. Je ne revois la scène que par bribes. L'entrée fortifiée de la ville de Yoake, le sable fin et les bourrasques de vent. Ce dernier était plutôt violent ce jour-là. Mais ce n'était qu'avant qu'il se transforme en tempête. Je me remémore cinq guerriers me faisant face. Mes anciens camarades, unis pour me vaincre. Etaient-ils devenus fous ? Serait-ce leur jalousie qui les aurait rendus ainsi ? Bien sûr que non. La vérité est bien plus profonde que ça.

C'est étrange. Pourquoi ma mémoire me revient ainsi maintenant ? A cet instant précis ? Suis-je manipulé par le destin ? Tout s'éclaircit dans mon esprit brumeux.

Quoiqu'il en soit, ayant toujours vécu dans la lumière, j'ai toujours été attiré par les ténèbres. Comme les pôles opposés de deux aimants s'attirent, ma clarté était curieuse de faire la rencontre de l'obscurité. Elles n'ont cependant jamais pu faire connaissance avant mon décès. En effet, je me suis intéressé aux ténèbres d'un peu trop près et mon penchant pour celles-ci a été découvert par les autres maîtres.

Étrangement, je fus peu après été envoyé seul dans une mission très périlleuse normalement destinée à une équipe. Mes chances de survie étaient extrêmement faibles mais je réussi à m'en tirer. Quand je rentrais à Yoake, cinq autres maîtres me faisaient face, keyblade plantées dans le sol et mains jointes au-dessus de celle-ci. C'était le signe du jugement. Et en général, quiconque voyait ce spectacle sordide n'en verrait plus aucun. J'ai déjà participé à un jugement en tant que juge. C'est émotionnellement très dur de vivre un moment pareil. Cependant, c'était pour le bien de Yoake. Du moins, c'est ce qu'on nous faisait croire. Or, quand je vis ce jugement face à moi, j'ai eu beaucoup de mal à penser qu'il était bénéfique.

" Pourquoi me jugez-vous, disais-je
- Tu as emprunté la voie des ténèbres, me répliqua-t-on simplement. Pour le bien de la cité, nous allons devoir éradiquer les tiennes, et toi avec.
- Mais vous êtes fous ! Je n'ai jamais côtoyé les ténèbres, vous avez toujours combattu à mes côtés, vous devriez le savoir mieux que quiconque !
- Son cœur est déjà empli de ténèbres. Ne soyez pas dupes, maîtres. Et surtout, ne montrez aucune pitié. En garde ! "

J'essayai de les raisonner, en vain. Ils se jetèrent sur moi de manière parfaitement coordonnée. Ils connaissaient chacune de mes techniques et de mes affinités, ce pourquoi j'eus tant de mal à les neutraliser. Même s'ils avaient cet avantage, je l'avais également. Et ce d'autant plus que j'avais grandi avec une des maîtresse et entrainé deux autres maîtres. Seuls deux m'étaient moins familiers, bien que j'aie effectué plusieurs missions et entrainements avec. Au bout d'une vingtaine de minutes, ils étaient tous à terre, inconscients.

Contre toutes mes prévisions, Kondou se releva. Il ne semblait pas si extenué que ça. Au contraire, il afficha et sourire malsain et m'annonça avec amusement "Heureusement que tu les as tous assommé, sinon, on aurait jamais pu te vaincre. Je vais maintenant pouvoir te montrer toute ma puissance !".

Le combat qui s'ensuivit prit une toute autre tournure. Son niveau n'avait plus rien à voir avec celui d'avant. Et le plus surprenant, c'étaient ses attaques qui ne dégageait plus de la lumière pure mais un mélange subtil de lumières et de ténèbres. Je n'arrivais pas à tenir la cadence face à lui. Mes forces s'amenuisaient au fur et à mesure du combat et mes blessures limitaient de plus en plus mes mouvements.

Ainsi, lorsqu'il m'infligea le coup fatal, la dernière chose que j'entendis fut "La réponse n'est pas plus dans la lumière que dans les ténèbres. Le vieux se fourvoie. Elle se trouve dans la fusion des deux !".

Je m'en rappelle très clairement à présent. Son expression de satisfaction malsaine. La douleur. Le froid, puis rien. Cet être était clairement diabolique. Il l'est assurément toujours. Je pense d'ailleurs que quand il m'a tué, il était le plus puissant de tous les maîtres. D'après ma connaissance de tous ceux-ci, aucun maître de lumière n'était capable de le vaincre.

Je comprends. Tout s'éclaire. Je dois éliminer Kondou. Si personne ne l'arrête, quelque chose de tragique arrivera. Il est évident que je suis ici afin d'acquérir la puissance nécessaire pour le neutraliser. Quant à ce que je suis… je dirais que je suis un maître de la Keyblade déchu. A vrai dire je ne sais pas trop. Mais cela importe peu à présent. Une fois que les ténèbres auront totalement imprégné mon corps, je pourrais sauver mes camarades. Pourvu que ça ne soit pas trop long.


Je ne sais pas combien de jours se sont écoulés depuis que je me suis souvenu de la vérité. Mais je suis là, devant Yoake, prêt à mener ma quête jusqu'à son terme. Je me sens infiniment plus puissant qu'avant ma mort depuis que les ténèbres ont pris possession de mon corps. De plus, mon affinité avec Kokorone n'a jamais été aussi forte que ce qu'elle est à présent. A vrai dire, j'ai l'impression d'être invincible. Kondou ne peut plus me vaincre.

Je pénètre donc la ville afin de me rendre au temple. Mon pas pressé foule le sol poussiéreux qui émet de petits nuages de sable. Les habitants me regardent, effrayés. En fait, la plupart sont paralysés pas la simple vue de ma personne. Est-ce la couleur de ma peau d'un noir sombre qui les effraie comme cela ? Je trouve que c'est un bon prix à payer pour acquérir la puissance ultime du maniement de la lumière et des ténèbres.

Après quelques minutes de marche, j'arrive enfin au jardin d'entrainement qui me sépare du temple. Le portail est ouvert. Je me glisse à l'intérieur puis ralentit mon allure afin d'être plus discret. Je ne souhaite que vaincre Kondou. Si je peux ne blesser personne d'autre, alors c'est parfait. Quelques jeunes maîtres s'entrainent. Ils me voient puis m'interpellent. Ils s'avancent prudemment puis l'un d'entre eux prend la parole :
" Qui es-tu et que viens-tu faire ici ?
- Je cherche Kondou, répondis-je.
- Tu n'as pas répondu à ma première question.
- On m'appelait Eirei, autrefois. "
Leur réaction fut immédiate. Ils invoquèrent leur Keyblade et se disposèrent tout autour de moi.
" Imposteur. Eirei est mort il y a un an. Il a été jugé pour avoir désobéi aux commandements et comploté contre Yoake ! Il a vendu son cœur aux ténèbres !
- C'est faux, répliquai-je en montrant Kokorone, mon cœur réside dans ma keyblade. Et elle est faite de lumière pure. Mon cœur n'est que lumière pure. Cependant, il est vrai que je suis mort. Je n'appartiens pas à votre monde, pourtant, j'y réside tout de même. Je ne souhaite pas vous blesser. Amenez-moi simplement à Kondou. Il n'y a que lui qui mérite mon courroux.
- J'ai du mal à y croire mais je comprends que tu en as après notre maître suprême ! Tu n'accèderas pas au temple, nous t'arrêterons ici !
- Soit. "

Ils se jettent tous sur moi. J'esquive le coup en relâchant une explosion de ténèbres. Quelques secondes plus tard, ils jonchent tous à terre, ensanglanté mais pas mortellement blessés. Je dois avouer que je suis plutôt surpris. Il s'est passé un an entre ma mort et aujourd'hui. Je me demande combien de temps suis-je resté inerte et combien de temps ai-je passé à la fin des mondes… De toute manière, peu importe le passé, seule ma mission compte à présent.

J'arrive devant les portes que j'ouvre de toute leur démesure. Je traverse le hall puis monte les escaliers. Une voix qui m'est très familière m'interpelle :
" Eirei ?! "
Je lève les yeux. Apparemment, mon interlocutrice n'en revient pas plus que moi.
" Amami, quelle joie de te voir ! lui dis-je. J'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis une éternité !
- Mais… ça fait une éternité ! Tu étais censé être mort, je l'ai vu de mes propres yeux ! Comment est-ce possible ?! Je ne comprends plus rien…
- Calme-toi pour commencer. Je suis bel et bien mort mais Kokorone m'a permis de survivre en conservant mon cœur. Tant qu'il y sera, je serais dans l'état que je suis.
- Mais regarde dans quel état tu es. Tu es corrompu de ténèbres. Le simple fait de te voir comme ça… c'est… répugnant " réplique-t-elle avec dégout et tristesse.
Comme toujours, ses mots sont aussi affûtés que des dagues et me transpercent comme une vulgaire feuille de papier.

" Je vois, réponds-je, je ne pensais pas que toute cette affaire irait si loin. Tu as changé, Amami. Ne te souviens-tu pas de tout ce que l'on a vécu ?
- Bien sûr que si ! rétorque-t-elle, apparemment agacée par mes propos. Comment veux-tu que j'oublie tout ça ? Comment veux-tu simplement que je t'oublie ?! Tu crois que ta mort a été facile à accepter ? D'autant plus que j'en suis responsable ! C'aurait été tellement plus simple de mourir à ta place ! Je n'aurais pas eu à souffrir autant ! Est-ce que tu te rends compte de ce que tu me demandes ?! C'est toi qui as changé, Eirei ! Moi, j'ai simplement perdu ce que j'avais de plus cher au monde ! Je t'ai perdu toi… J'ai tout perdu… dit-elle en s'effondrant
- Et moi, tu crois que je n'ai rien perdu ? J'ai perdu tout de ma vie. A commencer par ma vie elle-même ! Tout sauf Kokorone. Tu n'as pas tout perdu, loin de là ! Mais maintenant, je suis là, tout va s'arranger. Je vais tout arranger, je te le promets !
- Comment ça ? demande-elle en séchant ses larmes qui continuaient de couler. Que veux-tu arranger ? Tu es mort et de surcroit dominé par les ténèbres. Ton existence est un mensonge que tu refuses d'admettre ! Et puis après tout, qui me dit que tu n'es pas une entité qui utilise l'apparence d'Eirei pour nous duper ?! Tout est faux !
- Tu te fourvoies complètement ! C'est moi qui domine ces ténèbres. Mon cœur est par ailleurs intact. Je ne souhaite pas vous duper ! Je viens pour vous protéger. Quelqu'un t'en veut. Pas seulement à toi, à tout Yoake !
- Arrête Eirei, s'il te plaît. Je ne veux plus entendre ces mensonges
- Je ne mens pas ! Sais-tu qui m'a vaincu ?
- Oui, c'est l'ancien maître suprême qui nous a sauvés alors que tu t'apprêtais à nous achever !
- Quoi ? Mais pas du tout, c'est Kondou qui s'est relevé puis qui…
- Arrête je te dis ! Tu m'embrumes l'esprit ! hurle-t-elle. Tu veux commencer ta vengeance par lui ? Tu n'avais pourtant rien à lui envier ! Si tu n'avais pas penché dans les ténèbres, ce serait toi qui serais à sa place ! Pourquoi ? se lamente-t-elle. C'est ma faute, je n'ai pas pu t'empêcher de sombrer dans cette voie destructrice. Je suis désolé, Eirei. Mais pour le bien de tous, je dois t'arrêter maintenant et une bonne fois pour toute. Pardonne-moi encore. Je t'ai aimé autrefois, mais sache que cette époque est révolue. Eirei est mort.
- Toi aussi ? Tu ne vas tout de même pas me trahir ? Jamais je ne pourrais lever la main sur toi, tu le sais bien !
- Alors tu me facilites la tâche. Merci pour tout et encore désolée, Eirei… "

Afin de couper court à la discussion, elle lance un sort de gravité sur moi. La pression dépasse un chiffre astronomique. Je sens tout mon corps se briser en morceaux, quand soudain tout s'arrête.
" Menteur… " souffle-t-elle avant de tomber à terre.
Un pieu de lumière lui transperce la poitrine. Mon bras en avant tient Kokorone qui pointe en direction d'Amami.
Etait-ce moi qui venais de faire ça ? Impossible, j'étais sous l'emprise de son sort de gravité ! Qui alors ?

" Ne t'approche pas d'elle ! " m'intimida une nouvelle voix.
C'était Kondou. Il avait acquis de l'assurance durant cette année. Néanmoins, il avait l'air moins fort que lors de notre dernier combat. Je ne pus m'empêcher de laisser s'échapper un petit rire.
" Mes félicitations, grand maître. Vous avez l'air terriblement puissant ! " le provoquai-je
Il ne répondit que par un visage inquiet. Je m'avançai vers Amami mais je fus stoppé par un mur de lumière. Kondou en profita pour récupérer le corps d'Amami et le mettre en lui sûr. Je désamorçai sa protection grâce à mes ténèbres.
" Tu es descendu bien bas, Eirei. Je ne sais pas par quel sortilège tu te tiens actuellement devant moi, mais à en juger par ton apparence, tu es à présent dominé par les ténèbres au détriment de ta raison et de ce qui faisait de toi un maître. En venir à t'en prendre à la personne que tu chérissais le plus lorsque tu étais vivant… Tu ne peux absolument plus être traité en tant qu'humain, et encore moins en tant que maître ! Prépare-toi ! "

Une nouvelle fois, je ne pus m'empêcher de laisser s'échapper un sourire carnassier. Quelle adrénaline ! Cet échange de regard annonçant le début de ma vengeance. L'échine qui se dresse. Les sens à l'affût. Et le premier coup partit.

Kondou m'envoya un puissant sort de glace. Il sembla si misérable quand je le fis fondre avec mes flammes que je n'osais pas répliquer. Cependant, je compris mon erreur quand j'essayai de reculer et que mes jambes prises dans la glace ne suivirent pas. J'eus à peine le temps de contrer son coup de keyblade. Il tenta un deuxième coup mais il était trop tard. Je l'avais déjà pris au piège. Je fis glisser mon arme contre la sienne, ce qui produisit des étincelles qui me permirent de conduire mon sort de foudre dans son corps. Il fut parcouru d'un bref arc et son expression se figea. J'en profitai pour me dégager du gel et reculer afin d'anticiper sa prochaine attaque. Lorsqu'il reprit connaissance, il avait l'air en colère. Il lança sur moi un éclair que j'esquivai facilement. Ensuite, il m'assaillit de coups que je contrais sans difficulté, les uns après les autres. Je le pris de vitesse en contre-attaquant avec un enchainement que je terminai sur une rafale de vent, l'envoyant au loin. Avant qu'il ne s'écrase, je lançai sur lui ma keyblade chargée de glace qui le bloqua contre le mur.

Impossible. Cet homme faible ? M'avoir vaincu ? Je ne puis y croire. Il est si faible. Il doit cacher quelque chose. Le Kondou que j'ai vu n'était pas un homme attentionné, inquiet et sage mais un être puissant et diabolique. Pourquoi n'utilise-t-il pas ses ténèbres ? Compte-t-il tout lâcher dans un coup surpuissant pour me surprendre ? Ou pire, peut-être feinte-t-il la faiblesse afin de m'humilier plus encore. Je m'approchai de lui puis lui étreignis le cou.

" Pourquoi tu ne les utilises pas ?! Tes ténèbres ! Tu l'as dit toi-même avant de me tuer ! La réponse se trouve dans la fusion des deux ! Aurais-tu renoncé à ce pouvoir, couard ?!
- Ce n'est pas ça… c'est simplement… que… je n'ai jamais possédé ce pouvoir… Tu te méprends… Nous sommes des maîtres de lumière… pas de ténèbres… Se fondre dans celles-ci… équivaut à notre perte…
- Mensonge !! Je te laisse une deuxième chance, sale rat ! Dans cinq secondes, si tu n'utilises pas ce pouvoir qui m'a autrefois vaincu, tu vas subir le même sort que moi il y a un an ! "
Je comptais lentement les secondes afin de le faire céder.
" Alors ? demandai-je. Une dernière prière ?
- Tu es fou, Eirei, arrête avant qu'il ne soit trop tard. Fais-le pour Yoake. Fais-le pour Amami… "
La rage que j'éprouvai à l'entente de ces mots guida me keyblade telle une faux qui le pourfendit inexorablement. Je lâchai mon étreinte et il tomba sur le sol, inerte. Je retournai voir Amami et m'agenouillai auprès d'elle. Je palpai son cou. Elle était morte. Un grand trou remplaçait son cœur.
NON !!! IMPOSSIBLE ! IMPOSSIBLE ! IMPOSSIBLE !! Je ne voulais pas ! Ce n'était pas moi ! Que… s'est-il passé…
Pour la première fois, je sentais qu'on se jouait de moi. Depuis le début. Amami avait raison depuis le début. Tout n'était qu'illusion.

Tout à coup, je vis ma Keyblade se ternir et pour la première fois depuis si longtemps, mon cœur battre. Quelle étrange sensation. Cependant, je sentis une étreinte si puissante dans mon torse qu'elle me fit regretter le moindre battement de cœur volé. J'étouffais. L'air n'arrivait plus à mes poumons, peu importe l'ardeur de mes efforts. Mes yeux s'écarquillèrent quand je vis de mes propres yeux mon cœur sortir de ma Keyblade noircie. Ma vue se troubla. Mes sens se brouillèrent. Je tombai à genoux. Mes forces me quittaient. Ma vie s'effrita une deuxième fois.
Kokorone ? Non… Qui ?
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Elhaym » 26 Juin 12 à 23:03

Mince, j'aurais dû te répondre ici, tant pis XD.

Vite une autre que je vois si mes conseils te seront utiles ! :-P
Image
"Quand j’écoute le rock actuel, mec, où est passé le roll ? Ce putain de roll ?!?"

"Au départ, le peintre a une toile. L'écrivain a une feuille de papier. Le musicien, lui, a le silence."

Keith Richards


www.elhaymlee.wordpress.com: critiques jeux-vidéo, musicales, littéraires, ....
Elhaym
Ange des Ténèbres
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1518
Inscription: 20 Nov 05 à 23:32
Localisation: 93, là où le ciel est rouge !
Sexe: Femme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 27 Juin 12 à 01:02

J'ai déjà le sujet ;)
Je vais travailler un peu plus sur le prochain, ne t'en fais pas !
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Ijichikara » 27 Juin 12 à 11:20

C'est vraiment très prenant! J'ai tout lu d'un coup. :-)
Il y aura une suite à cette histoire ou tu en prévoies une autre?
Image

- La valeur d’un homme tient sans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
- Avec les lettres C, O, U, I, L ,L, E, S on peut écrire le mot... LUCIOLES !
Ijichikara
Magicien d'Oz
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 645
Inscription: 06 Avr 11 à 18:59
Localisation: Et ta sœur ?
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 27 Juin 12 à 16:25

Content que ça t'aie plu :p
Je ne prévois pas de suite à cette histoire. Elle est achevée et normalement, vous avez tous les éléments pour comprendre la chute de la fin !
Comme l'indique mon message précédent, j'en prévois une autre ! ;)
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Tango's » 01 Juil 12 à 16:27

A mon tour maintenant. La lecture se fait facilement et instinctivement, je n'ai pas lâcher l'écran, enfin juste quelques secondes pour aller chercher mon cappuccino. Je regrette amèrement le manque de différence entre Eirei des ténèbres et de lumière.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 01 Juil 12 à 19:17

Tango's a écrit:A mon tour maintenant. La lecture se fait facilement et instinctivement, je n'ai pas lâcher l'écran, enfin juste quelques secondes pour aller chercher mon cappuccino. Je regrette amèrement le manque de différence entre Eirei des ténèbres et de lumière.


Si j'ai réussi à te captiver à ce point, ça me fait plutôt plaisir :p C'est que je dois pas être si mauvais que ça !
Par contre, qu'est-ce que tu entends par "le manque de différence entre Eirei des ténèbres et de lumière" ?
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Tango's » 01 Juil 12 à 20:08

Impact a écrit:Par contre, qu'est-ce que tu entends par "le manque de différence entre Eirei des ténèbres et de lumière" ?

Je n’ai peut-être pas bien analysé ton texte. Au début, EIrei dit qu’il est mort, explique succinctement son histoire. A la fin, il meure de nouveau. Donc, soit il est réellement mort et à ce moment-là, il revient sous forme de spectre, soit il est vivant, mais se dit mort parce que sa personnalité a été pervertie par les ténèbres . Je pense plus à la deuxième solution. Le fait qu’il soit devenu noir, n’est pas réellement sa peau, mais son identité. Tout le monde semble le reconnaitre, c'est pour cela que je pense qu'il n'y a pas assez de différence entre ce qu'il fut avant et maintenant.
A moins que je n'ai pas réellement compris ton texte ;-)
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Impact » 02 Juil 12 à 01:06

En fait, c'était plus ou moins la première solution.
Lors du flashback, il meurt. Son corps et son corps se séparent et sont attirés dans les ténèbres. Cependant, au moment de la séparation, sa keyblade a capté et enfermé le cœur d'Eirei en elle grâce au fort lien qu'il y avait entre les deux. Ceci permet à Eirei de conserver son cœur par le biais de sa keyblade et donc également sa vie. Cependant, sa vie tient à un fil, on peut considérer que c'est une sorte de spectre, même s'il conserve toutes ses capacités.

Ensuite, il choisit de s'imprégner de ténèbres qui le corrompent peu à peu. La couleur noire de sa peau (entre autre) vient de cette perversion par les ténèbres. Néanmoins, lorsqu'il devient un "spectre", il n'est pas encore dans cet état là.

Finalement, à la fin du texte, il perd réellement son cœur et sa vie avec. A ce moment, il meurt vraiment.

En espérant t'avoir éclairé :p
Dernière édition par Impact le 02 Juil 12 à 01:08, édité 1 fois.
Impact
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 77
Inscription: 13 Juin 12 à 16:55
Sexe: Homme

Re: [Nouvelles] Recueil de la Commotion Lumineuse

Messagepar Tango's » 02 Juil 12 à 20:15

Oui, c'est un peu ce que je pensais au début. Mais la fin, m'a un peu dérouté, c'est pourquoi, je pensais à une certaine mort de sa personnalité pervertie par le côté obscure les ténèbres.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2222
Inscription: 20 Mar 11 à 22:22
Sexe: Homme


Retourner vers Littérature


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron