Vos poèmes!!

Parlez ici de BD, des romans et postez vos écrits!

Messagepar vempirix » 21 Avr 06 à 22:28

Partout , sur mon chemin
Je blesse quelqu'un
Mais rien de ce que je dirai
Ne changera ce que j'ai fait
J'accomplirais des miracles , tu sais
Je donnerais tout ce que j'ai
Mais je ne trouve pas la voie
Je suis en plein désarroi
Tu comptais sur moi , croiyais en moi
Tu souffres à causse de moi
Tout ce que je t'ai caché , tu sais
Me fait honte , c'est vrai
J'aimerais quelqu'un
Quelque chose , enfin
Enlève ce chagrin
Je suis dans le noir
En plein cauchemar
Y a pas d'espoir
Je ne serais jamais libéré
Mais je ne sais pas où me tourner
J'ai peur de voir le soleil se lever

99% sans fautes. (lol)
vempirix
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 32
Inscription: 11 Mar 06 à 17:34
Localisation: caen
Sexe: Non spécifié

Messagepar Enokia » 09 Mai 06 à 01:32

euh... j'suis pas poète alors ne soyez pas trop méchant svp...

Regainez votre haine,
Elle ne pourra soulager votre peine,
Abandonnez votre rencoeur,
Elle ne vous apportera que malheur,

Avez-vous oubliez la légèrté du vent?
Ou la douceur des rayons de minuit?
Comment osez vous renier ces messies?
Et tout maudir en bain de sang?


Les âmes meurent,
Les années passent,
Mais la beauté, elle,
Reste et survit au travers du temps,
~*~Ce qui ne vous tue pas, vous rend plus fort~*~
Enokia
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4
Inscription: 14 Avr 06 à 05:17
Sexe: Non spécifié

Messagepar Esphère » 10 Mai 06 à 11:22

c'est pas vilain Enokia, petit court, précis et net. on sais déjà de quoi tu parles, et du le dis avec des rimes c'est encore mieux ^^ la poésie c'est du profond.;pas besoin d'être stylé juste de dire des choses, en essayant d'être l eplus original et le plus sensible possible^^
" A tout vouloir, tu n'auras rien..." Lulu, FFX
ALEA JACTA EST

-^^^^Mariée à Golgotha et à lasher ^^^^-
Esphère
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Inscription: 10 Avr 06 à 10:09
Localisation: Rennes
Sexe: Non spécifié

Messagepar vempirix » 12 Mai 06 à 16:27

salut tout le monde
Vempirix et mort donc sais dark_wolf qui le remplace , lui et moi on a les même pation mdr.


Dites a mes amis , Que je suis parti

Dites à mes amis
Que je suis parti
Explorer
De nouvelles contrées
Oui , je suis parti
Etre en chemin
Là , je me sens bien

Dites à mes amis
Que je suis parti
Et chaque pas
Est toujours plus sympa
Le soleil brille , vive la vie
Oui , je suis parti
J'ai envie de sourire
Et de rire
Car revoir les copains
C'est vraiment trop bien
Même s'ils sont loin
Je les rejoins
Et les histoires que je vais dire
Vous feront rire
ça me met
Le coeur en gaieté

Dites à mes amis
Que je suis parti
Explorer
De nouvelles contrées
Oui , je suis parti
Etre en chemin
Là , je me sens bien

Dormire a la belle étoile
Y a rien de plus génial
Et la lune qui me voit
Veille sur moi
Ni la neige ni la pluie
Me feront changer d'avis
Le soleil ba se lever
Vous verrez
Et le vent sauvage
En plein visage
Rend vraiment
Plus vivant
Etre en chemin
Là , je me sens bien
Car je suis parti
Le pas est franchi
Oui , je suis parti

Dites à mes amis
Que je suis parti
Explorer
De nouvelles contrées
Oui , je suis parti
Etre en chemin
Là , je me sens bien
Oui , je suis parti
Et chaque journéé
Est emplie de gaieté
Oui , je suis partie
Oui , je suis partie
vempirix
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 32
Inscription: 11 Mar 06 à 17:34
Localisation: caen
Sexe: Non spécifié

Messagepar Esphère » 15 Mai 06 à 08:49

c'est zoli :wink: :) de la joie et de la bonne humeur ca donne envie de partir en voyage ^^
" A tout vouloir, tu n'auras rien..." Lulu, FFX
ALEA JACTA EST

-^^^^Mariée à Golgotha et à lasher ^^^^-
Esphère
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Inscription: 10 Avr 06 à 10:09
Localisation: Rennes
Sexe: Non spécifié

Messagepar guigou001 » 06 Juin 06 à 14:47

Image
guigou001
Mini mog
 
Messages: 1
Inscription: 02 Juin 06 à 07:45
Sexe: Non spécifié

Messagepar Tabris » 06 Juin 06 à 22:21

je me suis permisd e réécrire le poëme ce dessus sans raison particulière ;)

La première fois que je t'ai vu,
Je t'ai trouvé vraiment joli,
Tu m'avais vraiment plu.
C'était fantastique.
Je voulais te le dire,
Mais cela me faisait peur
Car si mon rêve venait à partir,
Cela me ferait mal au coeur.
C'est pour cela...
Que je préfère rester dans mon coin,
là, en train de rêver...
Plutôt que de venir te prendre la main.
Et me prendre une raclée.
{ Et Je t'aime trop pour m'y risquer .
C'est pour cela,
Que je préfère rester ici,
Et écouter ta voix...
Je n'ai pas envie
{de tomber dans le désespoir...
Car je n'aime que toi.




Avis : Autant je n'aime aps le début, autant j'appécie la fin.
Tabris
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 72
Inscription: 09 Nov 05 à 09:59
Sexe: Homme

Messagepar Lianà » 10 Juin 06 à 17:47

Je suis vraiment heureuse de voir ce topic, j'aime enormement la poésie et je passe mes temps libre à écrire, d'ailleur j'ai 3cachiers avec mes poèmes, mes dessins et mes histoires :wink:

Voilà un poème de moi, n'hésitez pas à faire des commentaires bon ou mauvais, pour que je puisse les retravailler si necessaire :wink:

L'homme...

L'homme, être étrange...
Croyant aux anges
Comme un espoir
Comme un devoir

Il n'aime pas la vie
Mais il a peur de la mort
Il a tellement d'envies
Tellement obsèdé par l'or

Qu'il a oublié de vivre
Qu'il ne s'enivre
Des beautés de la vie
Et le temps est devenu un soucis

Dans son monde, il y a des pleurs
Plus que de rires
Des erreurs
Plus que de sourires

Maintenant, il vit pour lui
Et il oublie
Ces enfants meurtris
Qui connaîtront jamais la vie

J'espère qu'il evoluera
Qu'il reconnaîtra
Ses erreurs
Qu'il arêttera
Les pleurs
Qu'il soignera
Notre terre
De ces misères
Causées par
La cupidité


PS: je ne serai pas repsonsable des tonnes de smouchoirs que vous utiliserez quand vous verrez ce poème, je viens de l'inventé sur la minute et j'ai l'habitude de parler des défauts humains, pour mieux les contrôler :wink:
Chocobo powaaaaaaaaa
Les cons ça osent tout, c'est comme ça qu'on les reconnait
When burning crusade?
FFX forever...Image
Lianà
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14
Inscription: 08 Juin 06 à 17:17
Localisation: Dans l'ombre, en train de chercher une cible
Sexe: Non spécifié

Messagepar Aerith Strife » 10 Juin 06 à 18:06

La poésie :) je trouve ça tellement joli !

Voilà quelques années maintenant que j'en écris...j'en mets un qui date assez ^^
Soyez pas trop méchants svp :]

Je veux connaître le bonheur de nager dans ton regard
Où chaque lueur est aussi douce que la plume
Etre transportée à chaque fois que je m'y égare
Deviner se qui se cache derrière tes coutumes

L'essentiel serait d'être l'un près de l'autre
Et de se perdre dans de longues étreintes
Parcourir les champs fleuris où on se vautre
Plonger dans un univers dénué de craintes

Ma main viendrait lentement chercher la tienne
Et la douce odeur des fleurs nous enivrerait
Créant ainsi une ambiance des plus sereines
Je voudrais rêver sans cesse à tes côtés

Nous laisserions le vent carresser nos visages
Et souffler dans nos cheveux d'un air doux
Tu m'assurerais que cela n'est pas un mirage
En abandonnant ta main sur ma joue

Et bercés par le chant des oiseaux
Nous nous reposerions rien que tous les deux
En nous soufflant les plus beaux des mots
Ce serait le bonheur, nous serions heureux

Lianà ~~> Oh ! C'est tellement vrai tout ça ^^
~ Je n'ai jamais pensé du mal de toi ~
Aerith Strife
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10
Inscription: 18 Avr 06 à 16:08
Localisation: Eglise des Taudis du Secteur 5, Midgar
Sexe: Non spécifié

Messagepar Invité » 11 Juin 06 à 16:49

bon, alors c'ets des poëme que j'avais écrit a mon ex, bon jlui en est donner qu'un.. autrement j'ai des chanson mais c'est en anglais alors jles mettrais pas ici :

Poème

Je ne sais plus où j’en suis
Eclaire moi
Appel moi
Que le sang qui coule circule a nouveau
Que le cœur perdu se trouve a nouveau
Viens en moi
La route est longue
Son tracé sombre
Ton visage s’efface
Tes baisers s’arrachent
Reviens moi

J’ai mal…

Des sentiments flous
Une blessure certaine
Tu m’as tourné la tête
Mais je te reste ouverte
La chaleur de tes bras
Le goût de tes baisers
Tous ne peux s’effacer
Mais le mal est fait
Je ne peux me racheter
En étant moi même rater
Seul mes bras lacérés
Ont put cicatriser

J’ai mal…

Les ténèbres m’encerclent
Mon ombre se cherche
Je ne fais don que de mal
Et détruis nombreuses âmes
Assise au cœur des flammes
Pardonne moi
Revient moi
Les fantômes du passé
N’ont fait que m’embraser
Mais je les ai tué
J’ai appris a pardonner
J’apprendrais à parler ( lol ^_^)
Je t’aime



Poème 2

Une éternité à pleurer
Ne sera pas nécessaire pour tous réparer
Le mal est fait
Je ne peux pardonner
Toute ma nullité
Pourtant j’ai beau pensé
J’ai beau regretté
Rien ne pourra l’effacer

Que les ténèbres qui m’entourent
Me punisse à mon tour
Et qu’il me châtie envers et contre tous
D’avoir cru en cette chose si douce
Qui se prénomme l’amour
Qu’on tue la timidité qui m’étouffe
Que je puisse entendre son souffle
Avant de sombrer dans ce gouffre

Que cette carapace en moi
En cette haine si profonde ce noie
Et que parmi cet enfer étroit
Je puisse le toucher de mes doigts
Juste une toute dernière fois
Et que les fantômes fassent de sa voie
Un beau et chaleureux endroit
Où je m’enterrerai au plus profond de ces bras

Posant mes lèvres sur les tiennes
Accusant de crime ce poème
J’ai tous miser sur cette scène
Mais les beaux jours ont une clarté que le printemps sème
Aujourd’hui je ne ressens que cette haine
Qui ne s’en prend qu’à moi même
Et malgré que désormais tu ne sois plus mienne
Je t’aime



Poème 3

Voilà déjà des heures
Que je pense, regrette et pleur
En pardonnant à tous ce malheur
De m’avoir offert ces instants de bonheur
Dans tes bras, proche de ton cœur
A travers tes yeux, couleur d’une fleure
Avec toi toutes mes peurs
Loin de mon âme ont trouvé chaleur

Peu de temps c’est écoulé
Lorsque j’étais à tes côtés
Mais le temps, même sans durer
Parvient à creuser nos pensés
Y déposer un peu de clarté
Qui en un temps très limiter
Nous paraît une éternité
Merci pour cette journée, que je ne saurais oublier

Marchand le long d’Achéron
Ne sachant quel est ta position
Te laissant prendre une décision
Je cherche des yeux le pavillon
Qui saura accueillir mon nom
Loin des peines de cette saison
Mais proche des heures de compassion
J’accepterais te voir dire non

Je vois ces yeux d’ange naquit
Ce cœur chaleureux qu’on oublie
Désolé d’avoir fait de ta vie
Un souvenir incompris
Le flamme en moi est infinie
Mais cette chaleur a tous détruit
Je ne cesse de sombrer dans ce nid
Où toutes les âmes ont faillit

Je ne fais que souffrir
Effaçant tous les sourires
De gens fuyants vers l’avenir
En maudissant mes actes pires
J’ai arraché des souvenirs
Et continue à tous détruire
Tous ça sans jamais un soupir
Mon cœur s’en déchire

Je t’aime


sinon, Lianà t'ont poème est bien, il est .. vrai ^^ lol
Invité
 

Avis aux floodeurs

Messagepar Darcee » 23 Juin 06 à 11:02

Pensez quoi de cui-là?(Jlavais posté ds un ancien forum où svt on se plaignait du flood)C'est un remake de l'Air du vent,du dessin animé Pocahantas.

Tu crois qu'ffworld t'appartient tt entier(bruit d'ours*)
Pour toi ce n'est qu'un recueil à fumier
Mais moi je dis qu'ffworld et tout ses users
Ont une âme,ont un esprit,et un coeur

Pour toi l'étranger ne porte le nom d'homme
Que s'il te ressemble et pense à ta façon
Mais en marchant dans ses pas tu te questionne
Es-tu sûr au fond de toi d'avoir raison

Comprends-tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'Amour**
Les pleurs des modérateurs au petit jour
Entends-tu chanter les users de ce forum
En rêvant de tous nous envahir de flood
En rêvant de tous nous envahir de flood

Courrons dans les topics d'or et de lumière
Partageons tous ensemble nos avis
La Vie nous offre ses trésors ses mystères
L'harmonie ici-bas n'a pas de prix

Je suis fille de la justice,de l'équité
Clad32 et kwena59 sont mes amis
Et nous tournons tous ensemble au fil des jours
Dans un cercle,une ronde à l'infini

Là-haut le webmaster dort
Comme l'aigle royal
Au trône impérial

Tous les floodeurs de ce forum ont besoin d'air pur
Et qu'importe la gravité de leur cas
Nous postons tous en coeur nos avis et préjugés
En rêvant d'un forum meilleur à venir
En rêvant d'un forum meilleur à venir

Mais ce forum n'est que fadaise tant que l'on ignore comment il faut être,
en mille couleurs,respec-tueuz-meeeeeeeeeeeennnnnt.

*Splouch(=un mec très serieux à tendances mysantropes)
**Haschatan(=pseudo d'un mec antiflood)

(Ouais je sais,celui là qd vs le voyez ils vont prend aux tripes)
Darcee
Tantalas
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Inscription: 23 Juin 06 à 10:31
Sexe: Non spécifié

Messagepar Canarchy » 27 Juin 06 à 17:09

Ode aux jeux vidéos:

De Solid Snake à Lara Croft
Ils ont tous visité mon loft

Parfois longtemps parfois moins
Parfois de la nuit au matin
J'ai perdu moins deux à chaque oeil
Dans ces immenses terres d'accueil

J'ai été espion infiltré
Ou bien dragueur frustré
M'est arrivé d'sauver la Terre
Ou bien juste ma propre mère
Canarchy
Mini mog
 
Messages: 5
Inscription: 31 Mai 06 à 14:09
Sexe: Non spécifié

Messagepar Cid_Highwind » 27 Juin 06 à 17:16

Un peu de serieux s'il vous plait .... hum HUM !!

C'est parti :

«Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c’est moi le meilleur»
Coluche

« L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres. Ce qui est la moindre des choses. »
[ Coluche ] - Paroles de la chanson Misère, misère

« C’est pas vraiment de ma faute si y’en a qui ont faim, Mais ça le deviendrait si on y changeait rien. »
[ Coluche ] - Paroles de la chanson Les restos du coeur

« Sois fainéant Tu vivras content »
[ Coluche ] - Paroles de la chanson Sois fainéant

« Avoir l'air con peut être utile, mais l'être vraiment serait plus facile. »
[ Coluche ] - Paroles de la chanson J'suis l'andouille qui fait l'imbécile

« Un pays neutre, c'est un pays qui ne vend pas d'armes à un pays en guerre. Sauf s'il paie comptant. »
[ Coluche ] - Extrait du sketch La politique




Désolé, je suis très mauvais, mais je voulais vous faire profiter de son talent a LUI.
Ma team Trackmania Nations : http://ff7team.free.fr/forum/
Image
Cid_Highwind
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17
Inscription: 06 Juin 06 à 14:33
Localisation: Indice n°1 : un lieu ou le diable cotoie l'ange (mp si vous trouvez ou c'est)
Sexe: Non spécifié

Messagepar Invité » 28 Juin 06 à 15:38

Je n'ai jamais osé poster mes textes, mais quand je vois la beauté et la détermination de certains, bah ça m'a encouragée.
Ne vous moquez pas siouplait.

Parfois j'aimerais sourire même quand ça va pas
Parfois j'aimerais mourir pour que tu penses à moi

Parfois j'aimerais crier pour que quelqu'un m'entende
Parfois j'aimerais te retrouver car ma vie en dépend

Parfois j'aimerais pouvoir me regarder en face
Parfois j'aimerais te dire tout sans que tu te lasses

Parfois j'aimerais me dire que tout ça va passer
Parfois j'aimerais mourir pour ne plus y penser...
Invité
 

Messagepar Cid_Highwind » 28 Juin 06 à 16:15

Et bien, Ca a l'air d'aller bien dans le pays de Shiva :?
Ma team Trackmania Nations : http://ff7team.free.fr/forum/
Image
Cid_Highwind
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17
Inscription: 06 Juin 06 à 14:33
Localisation: Indice n°1 : un lieu ou le diable cotoie l'ange (mp si vous trouvez ou c'est)
Sexe: Non spécifié

Messagepar Invité » 28 Juin 06 à 16:28

Cid_Highwind a écrit:Et bien, Ca a l'air d'aller bien dans le pays de Shiva :?


J'ai fait ce poème lorsque mon petit ami m'a quittée....J'utilise la poésie pour enlever ce qui a au fond de moi.
Je te rassure je l'avais écrit y a presque 2 mois....Et je vais on ne peut mieux (sauf que je suis malade...):D
Invité
 

Messagepar Ryûjin » 07 Juil 06 à 01:30

perso, mon truc c'est plutôt la prose.

celle qui décrit le mieux mon état d'esprit - encore aujourd'hui - au point que j'ai plus jugé utile d'écrire depuis :

Les doigts s'étendent, embrassant d'acier les lointains contreforts glacés de ton horizon dentelle, tremblant dejà, comme si la mort effleurée s'en allait lui contant de sombres corridors noyés d'images fidèles...
Pour autant qu'une image puisse s'attacher.
La lumière s'attache, oui ; elle repose ses courbes, s'écoulant aux nues jusqu'aux pavés noyés de misère.
Elle s'attache à ces yeux bleus, gouffres étoiles d'une intense paleur qui la happe et l'enlace.
Tu la voudrais tienne, sans doute...tu l'aggripes, la retiens qui s'arrache à ta forme livide.
C'est sans doute une illusion...

L'illusion, vous connaissez ? Mais si...cette chose fragile dont vous tissez vos lettres en ces ateliers bruyants, résonnant d'horreur et de dépit, d'éternelle lassitude.
Vous vous en habillez, oui.
Et ceux qui la tissent, ces petits doigts de fourmis affairées, la connaissent, eux.
Vous êtes pris dans les fils, quand eux en percent la soie, eux qui s'y noient...chaque jour !
Ils la connaissent et l'apprivoisent, elle qui leur échappe toujours...

Fût un temps l'où on tissait le rêve, sur des métiers de bois, enfin...peut-être, qui sait ?
C'était demain, sans doute, ou des milliards d'années,
Quand il ne restera que les os, et leur creux de pendules vibrantes...

Les os nous portent, oui...sans doute, ils s'étirent, même, au vent semés, quand les plaines ennuyeuses nous voient courir, dans nos têtes, à pas de kilomètres, penchés vers les etoiles.
Nous sommes malléables. Je m'étire et m'ennivre de distance, dilué d'infini.
L'étendue, c'est dans la tête aussi !!! J'imagine ces vastes vallées boisées d'émeraude chantante ; je les dessine du pinceau, je cogite de la délivrance...

La délivrance, c'est embrasser les chènes, du regard et du pied. C'est pouvoir rejoindre ce qu'on ne voit pas, toujours plus loin !! toujours plus profond au dedans !!!
L'univers en moi ? Non, j'exploserai.
Ou peut-être est-ce dejà, puisque je me vois sans cesse.
Vais-je grandissant du regard, englobant, dévorant cet autre, ou n'est-ce que moi qui me suis oublié dejà ?
Nous ne sommes rien, oui, c'est sûr. Mais suis-je alors tant dejà ?



Et un spécial pseudo-dark-tourmenté :

Des ondes bruissantes caressaient en sifflant les cheveux de cette petite clairière verte, s'étendant bruyamment à la lisière d'ombres chantantes, comme levant majestueusement la tête, dociles géants invisibles au regard noyé dans l'horizon.
Le soleil brillait, vibrant de nuances dansantes, comme à l'accoutumée, quoique parfois, une brise espiègle le masque d'un nuage de dentelle.
Des montagnes au loin, engoncées dans leur chape de brume écrasaient l'horizon.
Au centre même de l'improbable clairière, un immense miroir agglutiné de mouches tremblantes et pâles, agitées de divers mouvements saccadés, leur existence même n'ayant de fragile que la pensée a peine effleurée de leurs ailes.

Et ces mouches humaines vibrent, s'écrasent, et se bousculent sans cesse, animée de désirs inachevés, de pulsions frivoles mal pensées, et de saccades cérébrales, empressé de se dessiner du reflet de l'immence miroir doré, de se donner consistance, et existence jusqu'aux yeux des autres, de s'écrire au sein même de l'essence, du poli satiné qui dirige leur vie.

mais figurez-vous donc la nature de l'essence, du reflet si convoité ?


Ondes bruissantes et verdure étale, embrassant, enlaçant un ciel bleu orné d'un oeil unique, contemplant la clairière...vide.
Ryûjin
Mini mog
 
Messages: 3
Inscription: 28 Juin 06 à 18:34
Sexe: Non spécifié

Messagepar Transe_Kuja » 07 Juil 06 à 09:53

Je suis poète dans l'âme, ça tombe bien ^^
Voici un de mes plus récents poèmes, que j'ai écrit un soir...

La haine ne suffit pas pour me décrire...
Quelque part entre les hurlements et les pleurs,
Dans ce brasier de colère et de tristesse infinie,
Le temps passe et je ne sais plus...
Suis-je seulement encore vivant?
Ou peut-être mon âme est-elle déjà morte,
Laissant ce corps innanimé en ayant crée,
Un semblant de masque sur un visage pâlit par le désespoir?
J'embrasse les ténèbres dans l'abîme de mon âme,
M'enlaçant de leur sinistre forme,
M'arrachant pour quelques instants à ce monde...


©Transe_Kuja
Image
Transe_Kuja
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 99
Inscription: 23 Mai 06 à 23:46
Localisation: † Something seen to be dead here... †
Sexe: Non spécifié

Messagepar J-E-N-O-V-A » 07 Juil 06 à 11:33

Et bien allons y aussi alors....

Toujours seule malgré le fait d'être entourer
Des larmes fragiles se cachant derrière un sourire
Dans le noir seul la nuit pourras les révéler...
Souffrir en silence jusqu'a l'éclat de rire.

Un rire faisant oublier la prison
Devoir rester muette ne rien dire
L'univers sadique de cette maison
A l'extérieur devoir mentir

Visage d'ange de cette enfant endormie
préfèrent ne plus jamais se réveiller
Larmes de cristal profondément enfouies
Cicatrices causé par la dur réalité

Gouttes d'eau argentée aux rayons de lune
Le corps meurtri fin de l'innocence
Peau blanchâtre de cette jeune brune
Repos éternel mettant fin aux souffrance....
Image
~::Mariée à Astaroth::~ ^@^
J-E-N-O-V-A
Mini mog
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7
Inscription: 29 Déc 05 à 14:39
Sexe: Non spécifié

Messagepar Ryûjin » 07 Juil 06 à 13:22

Et j'en ai un autre sur les poètes mécaniques en cours, que je finirais peut être à l'occasion et qui serait peut être pas mal ici.

N'oubliez pas que comme disait Ferré,

Les écrivains qui ont recours à leurs doigts pour savoir s'ils ont leur compte de pieds, ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes.
[...]
La poésie est une clameur. Elle doit être entendue comme la musique.
Toute poésie destinée à n'être que lue et enfermée dans sa typographie n'est pas finie. Elle ne prend son sexe qu'avec la corde vocale tout comme le violon prend le sien avec l'archet qui le touche.


Ca doit sonner à la lecture comme de la musique. C'est pas qu'une question de rimes et de pieds.


Silène

Je t'ai rêvée
Effleurée
Effeuillée de mes songes
Toi qui déjà me ronge
De n'avoir osé
Contempler

L'évidence...

Il aurait suffit de ton ombre
De la caresse de ta peau
Au gouffre où l'on sombre
D'ivresse douce et des flots

Nos deux êtres
Enlacés
A jamais
Séparés
Eclatés
D'un remord
Un regret

L'oubli
Qui te ronge
Et t'efface
De mes songes
Où trépassent

Ces souvenirs

Tants chéris
Aux brûlures
D'une nuit
Déchirure

Délectable...

Et si cette fois je te voyais ? Une dernière fois, encore une fois, aux contreforts bleutés de cette prison de papier ?
Change de trottoir.
Je t'arrache et te brise du désespoir et du sang qui m'emplis tel brise me brûlant au soir incandescent d'avoir trop caressé tes cheveux dorés de rêves charmants et d'étés mordorés.

Je ne suis plus toi qu'à jamais, effacé d'ennuis et mordu de remord.
Quand la mort se pointe au coche d'un été, que ne revit enfin ce sentiment si doux...
...douloureux d'aspirer au bonheur diaphane d'un espoir redouté mais tellement...rêvé.

Je te dessine encore
De la pointe de la plume,
Te perçant du remord
Qui m'anime et allume
Cette puissance dès lors

Inconcevable flamme

Je te survivrai d'être aimé
Pour essuyer l'amertume
De t'avoir tant fêtée
A l'écume tendre brûme

De cette mer aujourd'hui

Pâle et triste,
De ton nom
Où subsiste
L'oraison

D'un passé.

Je ne suis plus moi, mais mon maitre.
Mon Dieu, créateur inachevé
Libre enfin de ne plus être
Cette ombre d'avance assassinée.

Je t'aimais, je t'aimerai
Toi mon ombre défunte
Je t'ai bu, et vivrais

De n'avoir pu te dire.


Et si jamais je te voyais ? Une dernière fois, une fois encore.
Telle une larme en son écrin argenté.
Lors mes regrets ne seront plus. Et au détour d'une ruelle, je te tuerais, peut-être, ma blonde,
Du regard du hasard.
Je t'ai bu et te suivrais,
Toi qui est moi, sans ne plus être.
Je t'ai bu et te suivrais,
Dans mes pensées, avant que d'être
Cet autre qui t'aura éffacée

Palie le temps d'un au-revoir.


Et lors que tout est consumé
Je m'aime, toi qui me fuis
Toi en mon coeur.

Tu ne vivras qu'à travers moi.
Ryûjin
Mini mog
 
Messages: 3
Inscription: 28 Juin 06 à 18:34
Sexe: Non spécifié

PrécédenteSuivante

Retourner vers Littérature


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron