Final Fantasy VII : Crisis Core

Toutes les discussions autour de Final Fantasy VII et ses dérivés !

Re: Final Fantasy VII : Crisis Core

Messagepar Eskô » 12 Mai 10 à 20:05

Ce qu'on déplore surtout c'est qu'ils n'aient pas préféré faire de longue mission , scénarisé , intéressante mais qu'ils ont préféré faire des couloir-abattoir . J'aime bien le système de combat en générale mais j'avoue que les 300 mission ne me botte pas malgré les récompenses , si je les fait ce sera vraiment pour me la jouer et rien d'autre , je pense pas en tirer un quelconque plaisir .
Aucun problème , que des solutions !
Eskô
Mercenaire
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Inscription: 12 Avr 10 à 13:09
Sexe: Homme

Re: Final Fantasy VII : Crisis Core

Messagepar geid » 14 Juil 11 à 20:24

Je reviens sur ce forum, après je-ne-sais-combien-de-mois-d'absence.

Entretemps, j'ai joué et terminé Crisis Core...En 3 jours.

Personnellement, ce qui me déplaît dans ce jeu, c'est le scénario un peu court, mais il est rempli de rebondissements! Faut dire que j'avais du mal à m'en détacher.

Autre chose, les musiques se répètent trop, y'en a que j'aime bien, comme "The Mako City" ou bien "The Summoned", et celle que j'adore : "Combat", mais d'autre, je ne les sens pas.

Au point de vue des personnages, magnifique, y'a rien à dire: Y'a juste Lazard qui sert à rien, Aerith qui plombe l'effet dramatique du jeu, et Séphiroth qui embelli le scénario! Zack, comme personnage principal est tout à fait convenable, j'adore son caractère et sa coupe de cheveux.
geid
Mini mog
 
Messages: 7
Inscription: 11 Fév 11 à 19:36
Sexe: Homme

Re: Final Fantasy VII : Crisis Core

Messagepar Tango's » 14 Juil 11 à 20:46

J'ai pas encore déposé de commentaire sur ce jeux. Donc voici ce que je pense. Le jeux est certes un peu court, mais sympathique. Le système de combat n'est pas mal surtout avec l'OCN. Grâce au scénario on comprend pas mal de chose et ça ma fait plaisir de revoir certains personnages de FF7(mention spécial à Yuffie), même si beaucoup manquent à l'appel De plus il y a beaucoup d'humour.
Après, les missions sont plutôt variés, mais un peu longue à la fin. Quand en plus on recommence une partie et qu'il faut se taper les 200 soldats puis 500 soldats c'est gonflant. De plus, Zack n'a pas le niveau suffisamment élevé dans la première partie pour espérer faire toutes les missions.
Pour ce qui est des musiques, Takeharu Ishimoto à repris celle de Nobuo Uematsu en y apportant de nouvelles comme le thème Crisis Core Under the apple tree, pas mal dans l'ensemble.
C'est un des rares titres de Square Enix (avec Dragon Quest VIII) que j'ai bien aimé et où j'ai eu du plaisir à y jouer.
Image

On ne peut pas dire qu'on appartient à une société quand une cette société contient un élément disposé à vous exclure.
Cristal qui songe / Theodore Sturgeon


Mais pleurer un seul être dans une tourmente où on assassinait des centaines de milliers d'innocents désarmés équivalait à éteindre une bougie dans un immeuble en flammes.
L'heure du Loup / Robert McCammon
Tango's
Phoénix Magique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2217
Inscription: 20 Mar 11 à 21:22
Sexe: Homme

Re: Final Fantasy VII : Crisis Core

Messagepar Near-n » 15 Fév 16 à 13:55

Je déterre à nouveau un vieux topic : je viens de finir le jeu, et le topic le concernant commence à dater sérieusement, donc je le remonte. Ü
Crisis Core est le dernier épisode de la compilation FF VII que je teste et à être sorti. Après Dirge of Cerberus qui était pas mauvais sans être très folichon, j'étais curieux de jouer à Crisis Core qui a l'air d'avoir un paquet de fans sur internet (je remarquais notamment ça en voyant la popularité de Zack, et de voir autant de demandes de ce perso pour les Dissidia par exemple).

Et donc, le jeu !

Graphiquement, pour de la PSP, le jeu est super beau, que cela soit au niveau des décors ou des personnages, et est digne d'un jeu PS2. Pour le coup, Square aura vraiment géré ses FF en 3D sur PSP. Les cinématiques en images de synthèses sont à nouveau magnifiques, et sont toujours agréables à l'oeil, encore aujourd'hui.
Au niveau des décors, Crisis Core touche notre nostalgie (comme l'a fait DoC) en nous montrant des lieux marquants du jeu original : Midgar (avec son bâtiment Shinra, ses réacteurs, l'église d'Aerith), Costa del Sol, Nibelheim, Gongaga et même la map monde dans une mission secondaire avec la ferme chocobo. Pour ce qui est des nouveaux décors, en dehors de Banora et surtout le dernier donjon qui sont assez sympas à traverser, on a beaucoup de lieux un peu bateaux, qui sont pas exceptionnels, surtout au niveau des missions annexes (grottes, bases militaires, désert...etc).
Par rapport aux design des personnages :sephiroth: , ceux qu'on connait sont toujours efficaces (notamment Sephiroth Ü ), et certains persos, comme Cloud et Aerith, ont de nouvelles tenues qui leurs vont plutôt biens. Quant aux nouveaux personnages, celui que je retiendrais niveau chara-design est surtout Genesis, qui rend assez classe et donne une meilleure impression avec un vrai modèle 3D par rapport à la fin secrète de DoC. Ü

Pour ce qui est du gameplay !
Le jeu est très linéaire et clairement en forme de couloir, et fait penser aux FF X et XIII. Pour moi, ça dérange pas du moment qu'il y a des à-cotés. Le jeu propose bien de visiter Midgar de temps en temps, même si c'est pas folichon, mais propose surtout tout un tas de missions secondaires... et ça, j'y reviendrai après. Ü
En ce qui concerne le système de combat, CC est le premier FF, si je me trompe pas, à poser les pieds sur le terrain des A-RPG. Et pour un premier essai, le jeu s'en sort assez bien, Zack répondant au doigt et à l'oeil dans des combats plus dynamiques que les précédents jeux.
FF VII oblige, les matérias se doivent d'être là. Ici, le principe est le même : une matéria = une nouvelle compétence ou un boost de stats. Pour le coup, on a la même chose ici, et on reste dans l'esprit du jeu d'origine, mais à la sauce A-RPG. A ça est ajoutée la fusion des matérias, que j'ai très peu utilisée durant une grosse partie du jeu, étant donné que je connaissais pas les fusions efficaces et qu'on peut trouver quasi toutes les matérias du jeu durant les missions de toute façon. Mais c'est un système indispensable pour quiconque veut avoir de bons stats et ainsi réussir toutes les missions du jeu (et avoir de bons stats devient vraiment indispensable, sinon, on peut mourir vite).
Mais une grosse particularité du gameplay de CC vient de l'OCN, qui retranscrit plus ou moins les souvenirs et émotions de Zack et permet d'infliger de nouvelles attaques ou d'avoir de nouveaux bonus durant les combats, et ce, via une roulette. L'idée de nous rapprocher un peu de Zack via le gameplay est assez sympa je trouve. Il y a une part d'aléatoire (pas complètement pour les niveaux apparemment, y aurait quand même un système d'XP qu'on voit pas), et je peux comprendre que certains n'aiment pas ce système car on ne contrôle pas tout, mais j'ai apprécié, ça ajoutait du suspens aux combats. Et je pense que sans ce système, avant d'arriver à la partie du jeu où il devient plus trop utile (les dernières missions), on se ferait peut être un peu ch**r. Au final, je considère l'OCN un peu comme le système de vol de FF VIII ou du cycle lunaire de FF IV TAY : j'aime bien ces systèmes le temps d'un jeu, mais pas au point de vouloir forcément le retrouver plus tard.

Au niveau de la bande-son :grenat: , on a le droit à une OST assez sympa (très rock en général), avec de nouveaux thèmes plutôt bons comme : The Price of Freedom, The Burdened, Controlling the Iron Beast, Moonlight Wandering, The Gloomy Mansion, An Ancient Hymn Sung by the Water, Wilderness of Desertion, Wandering on a Sunny Afternoon .
Mais surtout on a aussi de bonnes (voir très bonnes parfois) reprises de thèmes déjà connus de FF VII comme : A Flower Blooming in the Slums, Fragments of Memories, The World's Enemy, On the Verge of Assault, The Summoned, The Mako-Controlling Organization.
Une bonne OST en soit. Mais j'ai pas accroché au thème chanté qu'on entend à la fin, pour une fois.

Par rapport à la durée de vie, la partie scenar et assez courte, et on nous propose toute une partie annexe avec un système de missions et... aïe... franchement aïe... J'avais pas envie de ressentir à nouveau ça, mais ça m'a fait comme FF X, où j'ai eu l'impression que si on se contentait du scenar, le jeu pouvait être très bon, mais à partir du moment où on fait le jeu complètement, c'est autre chose. Le jeu se plante complètement sur sa partie annexe.
Quasi toutes les missions se limitent à se retrouver dans un couloir à frapper des noobs pour finir face à un boss. Et si au début, c'est assez amusant, très vite, ça le devient beaucoup moins. Simplement parce qu'ils ont eu la (bonne ???) idée d'en mettre 300 8-) . 300 missions à faire quasi tout le temps la même chose, à traverser tout le temps les mêmes pu****s de décors (avec les mêmes maps !) et à faire des missions répétitirépétitirépétitif ! :@
Même FF XIII dont les quêtes annexes se résument aussi à un système de mission s'en sort mieux. Mais parce qu'on découvre Gran Pulse petit à petit, que certaines missions varient un peu (Titan)... mais surtout parce qu'il y en avait que 64 ! Là y en a 300.
Le peu de missions qui s'en sortent un peu, c'est celles du laboratoire de Hojo, et peut être celles de la plage (et encore, c'est tout le temps le même schéma, mais y en a que 6). Les missions d'entraînement où on affronte une armée de noobs, c'était marrant au début, mais celle avec les 1000 soldats est looooooooooooonguuuuuuuuue. Et si je souriais avec les missions de Yuffie, au final, c'est la même choses que toutes les autres missions du jeu (traverser un couloir chiant dans les mêmes décors qu'on a déjà traversé pour affronter un mini-boss), et les dialogues avec elle tournent vite en rond.
Au bout d'un moment, je commençais à trouver les missions un peu chauds, mais je sais pertinemment que c'est à cause de moi qui éviter les combats au bouts d'un moment. Parce qu'à partir de plusieurs heures à faire ces missions, ça devient vite lourd, et on a envie d'aller direct au boss au lieu de perdre du temps à faire des combats classiques (qui pourtant nous rapportent de l'XP et qui pourraient faire tourner l'OCN pour gagner en niveau).
Ce qui m'agace surtout, c'est que la partie scenar représente pas grand chose sur tout mon temps de jeu, et que j'ai l'impression d'avoir fait que des quêtes annexes chiantes pendant plus de 50h. Et vu comment on avance doucement dans l'accomplissement des missions, on a tendance à en faire quelques unes pendant le scénario (vaut mieux, parce que faire toutes les 300 missions à la fin, quelle horreur), mais ça casse le rythme de l'histoire et j'ai trouvé ça un peu frustrant.
Après, je me suis posé des questions sur le jeu, parce que les devs devaient quand même avoir conscience un minimum que les missions étaient pas passionnantes. Et au final, c'est quoi le problème ? La PSP a des limites et le jeu est trop gourmand pour proposer des quêtes dignes de ce nom ? C'était le seul moyen pour eux d'exploiter le système de l'OCN jusqu'à ses derniers niveaux (un peu comme le sphérier avec le centre d'entraînement) ?
M'enfin bref. En dehors de ça, le boss ultime peut être un bon challenge si on est pas trop pété en stats et peut l'être aussi en difficile. Parce qu'il y a aussi un NG+, mais qui en soit sert surtout à faire le jeu en difficile. Un jour, je pourrais peut être me faire un NG+ pour le partie histoire, mais alors pour me retaper les 300 missions, c'est mort !

Sinon, pour ce qui est du scénario ! J'étais surtout curieux de faire le jeu pour ça parce qu'il était souvent sujet à débat. Si il ne vaut clairement pas celui de l'original qui est bien plus riche, celui de Crisis Core se laisse suivre. L'idée de raconter la vie de Zack, de ses débuts en tant que 2ème classe du soldat jusqu'à son triste sort, est une assez bonne idée pour raconter les événements pré-FF VII avec un oeil neuf, via un personnage qu'on connaissait peu. Cela permet aussi de voir la Shinra sous un nouvel angle.
Si le jeu nous montre ce que tout fan aurait envie de voir (les débuts de Cloud en tant militaire, la relation Zack/Aerith, l'incident de Nibelheim, la fuite), il nous montre aussi de nouvelles choses. D'abord le trio Sephiroth/Angeal/Genesis, une bonne idée pour voir que le soldat aux cheveux d'argents pouvait quand même avoir une vie social à une certaine époque.
Avec Angeal, la Buster Sword gagne en background. C'est pas on plus quelque chose de fou, mais elle gagne surtout en symbolique, sachant que c'est quand même une épée devenue culte.
On nous montre aussi le début du projet Jenova, qui aurait touché plus de monde. Si pour le coup, je trouve ça dommage de banaliser le coté "One winged angel" de Sephiroth, ça ajoute de l'ampleur au projet Jenova, et j'aime bien l'idée. Cette partie du scenar essaie aussi de recoller les morceaux avec DoC et les débuts de Deepground.
Pour le délire avec les répliques, je suis pas fan de l'idée, je vois surtout là-dedans un moyen de donner une armée à Genesis. Pourquoi pas.
Et il y a toute la partie avec le plan de Genesis et Loveless. Ils ont voulu de l'importance à cette pièce de théâtre dont on a forcément remarqué les affiches en jouant à FF VII, et après tout, pourquoi pas. Ce qui m'a un peu saoulé avec cette partie du scénar, c'est surtout le personnage de Genesis, mais j'y reviendrai plus tard. Cette partie inclue aussi "The gift of the godess" qu'on nous répète souvent. Et cette déesse... au début, quand on commence à nous en parler, je flippais un peu, parce qu'une déesse avait strictement rien à faire dans FF VII et sa théorie Gaïa. Au final, de ce que j'ai compris, c'est simplement une créature (ou une invocation selon la Shinra) qui obéit aux volontés de la planète (ou un truc comme ça). Pourquoi pas. Un peu comme le délire avec Omega et Chaos dans DoC, ça remet pas en question le scenar ou l'univers du jeu d'origine.

Mais y a eu deux passages qui ont fait crier certains fans. Tout d'abord, l'apparition de Genesis à Nibelheim. C'est vrai que normalement, le perso à rien à faire là. Après, le fait que tout est gâché parce qu'il raconte à Sephiroth ses origines... non. Dans tous les cas, Sephiroth se met à lire des rapports pendant une semaine et la finalité reste la même. L'apparition de Genesis change pas grand chose à l'incident.
Et il y a la fin.
Malgré les éloges qu'on peut lire sur internet, certains criaient quand même scandale par rapport à la scène que l'on voit dans le jeu d'origine, où Zack se fait tuer par 2-3 soldats sans rien dire, alors qu'ici, il combat toute une armée et laisse quand même quelques paroles à Cloud. Je trouve pas la fin de Crisis Core choquante dans le sens où après avoir fait un jeu entier avec Zack, les devs pouvaient pas se permettre de faire une fin aussi brève, il fallait forcément qu'elle soit un minimum impressionnante. Et la scène est pas si différente de FF VII au final : il meurt quand même lorsqu'il ne reste que 3 pauvres soldats, et la scène est assez cruelle.
Après, est-ce que la fin est culte comme certains le disent (deuxième jeu qui a fait le plus pleurer les japonais)... non. J'ai adoré l'idée des persos de l'OCN qui partent petit à petit, et la façon dont Zack se fait tuer est vraiment cruelle. Après pour la partie en images de synthèse, je sais pas si c'est parce que les quêtes m'avaient lassé du jeu, ou parce que je connaissais déjà la fin en jouant au VII ou si c'est parce que les joueurs parlent de cette scène sans cacher les spoils (comme la fin du CD1 de FF VII), mais j'ai pas été trop ému par la scène. Les dernières paroles de Zack... ressemblent à des dernières paroles de personnages à l'agonie. Et la partie chantée "allège" vachement sa mort je trouve alors qu'elle aurait pu être plus dramatique. Bref, bonne fin, mais pas aussi culte que certains le disent.


Concernant les personnages, Zack est un héros sympathique, toujours jovial et avec une mentalité assez opposée de la majorité des gens de la Shinra. Un héros attachant, mais par rapport à ce que disent certains fanboys du perso, il reste le héros de Crisis Core, mais le héros de FF VII, ça reste Cloud, faut pas déconner non plus.
Angeal... il est là, il m'a pas marqué et il me dérange pas. Malgré l'admiration qu'a Zack a son égard, je suis pas fan du perso, surtout là pour le discours japoniais sur l'honneur et les rêves. Et fallait bien que la Buster Sword ait une origine. Ü
J'ai bien aimé Sephiroth dans cet épisode. On nous le montre sous une autre facette que celle du méchant complètement dingue.
Pour ce qui est de Genesis, il m'a fait pensé à un mélange bizarre entre Sephiroth (un one winged angel naît d'expériences douteuses et qui a la haine contre la Shinra), et Kuja (pour le coté lyrique, pour tout ce qui concerne sa dégradation, et parce qu'il dit clairement à un moment que si il devait mourir, il emporterait le monde avec lui). Il aurait pu être un bon méchant, mais j'ai pas accroché au personnage, qui est pas foutu de l'ouvrir sans citer Loveless, ce qui rend les dialogues pas toujours clairs, et donc une partie de l'histoire avec (surtout qu'au début, je pensais pas que Loveless pouvait avoir un rôle dans l'histoire, je pensais que c'était juste le perso qui aimait faire le parallèle entre sa vie et la pièce). Un bad-guy un peu lourd donc. En tout cas, je sais que Nomura est fan de Gackt, c'est déjà énorme qu'il ait mis un perso à son effigie, mais quand je vois l'armée de clone zombie de Genesis qui utilisent des armes WTF, il est parti super loin quand même. :hahaha:
J'ai bien aimé le personnage de Lazard, j'aime bien le fait d'avoir ajouté un directeur spécifique au SOLDAT.
Revoir d'anciens persos comme Cloud fait forcément plaisir, et le voir en petit soldat minet qui a du mal dans son boulot, ça fait sourire, et on en attendait pas plus de lui.
On revoit également Aerith, toujours pétillante. Si sa relation avec Zack casse pas 3 pâtes à un canard (c'est pas la meilleure love story de la série, je préfère même les relations ambiguës entre Cloud, Tifa et Aerith dans le VII), j'ai bien aimé le fait de nous montrer les débuts de son commerce (on nous montre pourquoi elle a un ruban rouge, aussi).
Dans les quêtes annexes, on voit un autre personnage du groupe : Yuffie, qui pour le coup m'a quand même fait rire, surtout avec ses textos (même si comme je l'ai déjà dit, les dialogues avec elle tournent un peu en rond).
Si Advent Children mettait surtout Rude et Reno en avant chez les Turks, Crisis Core redonne un peu d'importance à Tseng. C'est pas mon préféré, mais son traitement par rapport au film reste appréciable.
Et enfin, j'ai pu découvrir Cissnei. Au début, je voyais pas trop l'intérêt du personnage, à part nous montrer que Zack s'est fait une pote chez les Turks. Mais à la fin du jeu, j'ai beaucoup aimé son rôle vis à vis de Zack. Je me suis évidemment posé la question sur pourquoi elle serait pas dans FF VII, mais la réponse se trouverait dans Before Crisis.


Enfin bref ! Au final, l'impression que j'ai de Crisis Core est assez particulière, un peu comme FF X. Si le jeu a des qualités évidentes (techniquement au top, un système de combat sympa, une bonne OST, un scenar qui se laisse suivre), il se vautre complètement su sa partie annexe, et en devient limite lourd. Comme le X, je suis limite soulagé de l'avoir fini, et si je devais le refaire un jour, ça serait uniquement pour la partie histoire, le reste, c'est niet.

Par rapport à la compilation en générale, je suis mitigé. Le jeu original reste culte, et sur le reste, celui qui s'en sort le mieux à mes yeux, c'est Advent Children. Si son scenar vole pas non plus super haut (les méchants reviennent et se refont amocher), il se laisse regarder et atteint son objectif principal : être une claque technique. Après, Dirge of Cerberus était une tentative de proposer quelque chose de nouveau, mais s'est planté. Et Crisis Core m'a un saoulé pour pas grand chose. Par rapport au scenar, on nous apporte de nouvelles choses, mais FF VII se suffit à lui-même, c'est ce qu'il fallait je pense. Et comme je l'ai dit pour DoC, si ce dernier avait une fin secrète qui annonçait un dernier jeu, c'est pas grave si y en a pas vu qu'on sait que la planète se porte comme un gant dans le futur (osef que Genesis et Weiss fassent un retour ou pas, dans tous les cas ils se referont casser la tronche par Cloud & cie). Bref, compilation pas mauvaise en soit, mais loin d'être exceptionnelle.
J'attends maintenant le remake de Final Fantasy VII qui attire ma curiosité et qui peut être un projet très ambitieux je pense.
Near-n
Soldat Shinra
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 151
Inscription: 08 Jan 11 à 20:23
Sexe: Homme

Précédente

Retourner vers Final Fantasy VII


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron